Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#1 Le 21/10/2011, à 00:11

nesthib

[Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)


GUL Bordeaux : GirollServices libres : TdCT.org
Hide in your shell, scripts & astuces :  applications dans un tunnelsmart wgettrouver des pdfinstall. auto de paquetssauvegarde auto♥ awk
  ⃛ɹǝsn xnuᴉꞁ uʍop-ǝpᴉsdn

Hors ligne

#2 Le 21/10/2011, à 00:30

side

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

faustus a écrit :

Donc ce que tu dis est tout-à-fait exact à part ce petit détail

Petit détail !! nan mais je rêve ! roll

Le SPD est LE parti fondateur du socialisme allemand. Et pour la SFIO ... je ne sais pas quoi répondre, franchement. Bref la seconde internationale c'est un truc de centre droit à la base. Le vrai socialisme ne se fonde que dans le marxisme pur  roll


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#3 Le 21/10/2011, à 01:16

Astrolivier

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

side a écrit :
faustus a écrit :

Donc ce que tu dis est tout-à-fait exact à part ce petit détail

Petit détail !! nan mais je rêve ! roll

Le SPD est LE parti fondateur du socialisme allemand. Et pour la SFIO ... je ne sais pas quoi répondre, franchement. Bref la seconde internationale c'est un truc de centre droit à la base. Le vrai socialisme ne se fonde que dans le marxisme pur  roll

la seconde internationale en tout cas est marxiste. je veux bien que le marxisme n'est pas la seule influence du socialisme, et qu'il y avait le socialisme avant le capital, mais le conflit de classe et la propriété des moyens de production sont indicossiable et du socialisme et du marxisme (et du communisme). alors ok le spd était socialiste quand il était persécuté au 19e siècle, mais ça n'a pas duré longtemps (pas après 1914 pour sûr)


sinon vive la sorbonne (paris 4) et sa promotion de la liberté d'expression  :
http://www.hrw.org/fr/news/2011/10/13/m … enseignant


S'il faut absolument faire des sacrifices pour assurer le progrès de l'humanité, ne serait-il pas indispensable de s'en tenir au principe selon lequel c'est à ceux dont on exige le sacrifice que la décision doit revenir en dernier ressort ? (howard zinn)

Hors ligne

#4 Le 21/10/2011, à 02:36

Gatsu

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

@ mrey68

Un peu de culture fiscale sur les grandes multinationales ne te ferait pas de mal pour débattre en toute sérénité à propos du cas Total en France.

Voir la question des prix de transfert expliqués dans la troisième partie du documentaire "Pièces à conviction - Evasion fiscale" ou comment faire passer tous ses bénéfices dans les paradis fiscaux pour éviter de payer ses impôts en France :
> http://www.dailymotion.com/video/xdsgtj … &start=310

Hors ligne

#5 Le 21/10/2011, à 05:59

PPdM

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Effectivement, c'est tres instructif


Ma librairie en ligne boutique de ma fille« Souvent, le racisme sert de manteau à l’ignorance, à la petitesse, aux frustrations et aux aigreurs des personnes complexées et faibles d’esprit. »Kama Sywor Kamanda

Hors ligne

#6 Le 21/10/2011, à 06:48

ginette

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

@Gatsu
Je vais dés que j'aurai un peu de temps, améliorer ta culture en matière de prix de transfert, de conventions internationales, de sociétés multinationales.  Je pense d'ailleurs que je serai beaucoup plus complet que la vidéo
lol

#7 Le 21/10/2011, à 07:45

mazarini

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Les prix de transfert sont surveillés, mais rien n'empêche une société de les manipuler si elle reste dans des limites acceptable pour le fisc.


S'il existait une école de la politique, les locaux devraient être édifiés rue de la Santé. Les élèves pourraient s'habituer. (Pierre Dac)

Hors ligne

#8 Le 21/10/2011, à 08:05

side

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

faustus a écrit :

Mais le patronat, ce n'est pas que des bonhommes qui votent. Ça a du pouvoir sur les salariés, direct dans les entreprises et indirect par la presse, dont il est propriétaire aussi. Les gens, à l'époque, étaient comme les gens aujourd'hui : on a réussi à les convaincre de voter nsdap, "dans leur intérêt", tout comme on a réussi à les convaincre de voter Sarko.

Tout à fait d'accord avec ça.

D'où l'inanité de ça :


faustus a écrit :
side a écrit :

Le KPD n'avait pas à suivre le SPD. Il avait a s'unir avec les "forces de gauche" comme on dit, en l’occurrence l'USPD et SAPD. Ce qu'il n'as pas fait pour des raisons de partis. On connaît la suite.

Mais ça ne représentait rien du tout !
Aux élections de novembre 1932 :
NSDAP : 33%
SPD : 20%
KPD : 17%
Zentrum : 12%
DNVP (une sorte de NSDAP bis) : 8%
Ça fait déjà 90 % !
Et le reste se partage entre une dizaine de petits partis, souvent locaux et pas tous anti-nazis...
Que veux-tu faire avec ça ?

Les ouvriers, ça n'est pas seulement des gens qui votent, ça peut être une force de contre-pouvoir sur les salariés par rapport au patronat. Encore faut-il faire preuve d'unité, même si c'est pour unifier une poignée de petit groupe qui ne représentent rien électoralement.

lukophron a écrit :

J'ai toujours du mal à faire les liens que tu trouves évidents. Mélanger des nationaux-communistes ouvertement anti-fascistes et Action Française me paraît aller vite en besogne. Quant au FN, il tient la bride à ses cagoulards pour se poser en pourfendeur du capitalisme, je me demande quelle est la part de réelle conversion idéologique et celle de pure propagande opportuniste.

???
C'est marrant, sur ce topic, quand on précise que certaines personnes développent certains point de vue, on traduit illico que c'est aussi le point de vue de celui qui le dis. roll

Alors les liens en question je ne les trouvent pas évident. Je lis et je comprends certains points de vue, notamment du Cercle Proudhon. Après je suis incapable de préciser la manière dont on arrive à établir une idéologie plus ou moins fasciste à base de nationalisme de gauche. Ca, je ne le comprends pas.
Pour ce qui est de la direction anti-capitaliste du FN, je me pose la même question que toi, et je crois que c'est en grande partie par arrivisme, mais je peux me tromper.

lukophron a écrit :

D'ailleurs je serais ravi de confronter la raison à ton "sentiment" nationaliste

Mais je t'en prie.

J'essaye justement d'éviter les sentiments en idéologie politique. Même si mon nationalisme est largement irrationnel, quand je pense à la France, ça l'est moins, à mon avis quand j'essaye de penser à ce que sont les Nations.

lukophron a écrit :

Pousser ceux qui ont des idées partant d'un "sentiment" à les expliciter, c'est les amener d'eux-même à s'interroger sur son fondement réel. Cela m'amène à douter de mes idées, et peut les conforter ou les infirmer si je vois qu'elles ne reposent sur rien. Et cela évite en tous cas de prendre une posture de "je sais que j'ai raison parce que je le sais".

Mais parfaitement.

Dernière modification par side (Le 21/10/2011, à 08:06)


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#9 Le 21/10/2011, à 08:12

ginette

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Les prix de transfert sont surveillés, mais rien n'empêche une société de les manipuler si elle reste dans des limites acceptable pour le fisc.

Ben ça ça me parait normal....en gros une politique de prix de transfert est chargée, à l'intérieur d'une chaîne de processus industriels interessant des sociétés de pays différents mais appartenant à un même groupe, de répartir de façon homogène le résultat global. A chaque pays sa marge qui lui revient (cf Total) en fonction de l'activité déployée et de la valeur ajoutée. Il existe différentes  méthodes cost+ ou resale minus ou autre
Ceci dit, tout le monde sait que ce n'et pas une science exacte, y compris le fisc.
Pour ce qui concerne l'Europe, les politiques prix de transferts sont prévues par des textes OCDE (cf Google) remis à jours régulièrement.
Ensuite, entre les pays (et ceci est valable mondialement) les prix de transfert sont règlé pays par pays, dans les Conventions et Traités fiscaux signés entre pays. (cf par exemple dans google la convention fiscale franco/ suisse ou franco / n'importe quoi
Bref, mine de rien, ce n'est pas autant la jungle qu'on pourrait le penser
Mais tout ça c'est des trucs dont on ne parlera jamais , ou très peu. On préfére évoquer et avancer des énormités, c'est + vendeur !

Dernière modification par mrey68 (Le 21/10/2011, à 08:32)

#10 Le 21/10/2011, à 08:49

compte supprimé

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

side a écrit :
faustus a écrit :
side a écrit :

Le KPD n'avait pas à suivre le SPD. Il avait a s'unir avec les "forces de gauche" comme on dit, en l’occurrence l'USPD et SAPD. Ce qu'il n'as pas fait pour des raisons de partis. On connaît la suite.

Mais ça ne représentait rien du tout !
Aux élections de novembre 1932 :
NSDAP : 33%
SPD : 20%
KPD : 17%
Zentrum : 12%
DNVP (une sorte de NSDAP bis) : 8%
Ça fait déjà 90 % !
Et le reste se partage entre une dizaine de petits partis, souvent locaux et pas tous anti-nazis...
Que veux-tu faire avec ça ?

Les ouvriers, ça n'est pas seulement des gens qui votent, ça peut être une force de contre-pouvoir sur les salariés par rapport au patronat.

Tu peux m'expliquer ça ?
Parce que les ouvriers ce sont des salariés. Donc, premier point, ils subissent les pressions patronales, comme n'importe quels salariés.
Second point, ceux qui sont organisés (syndicalistes, en particulier) peuvent tout au plus encourager leurs petits camarades à faire pareil. Je m'imagine que le KPD a du faire du battage et que ses membres ont dû expliquer les enjeux de ces élections à leurs collègues. Mais après ? Faire pression sur eux ? Ils auraient dû casser la gueule à ceux qui refusaient ?
----------------------

side a écrit :

Pour ce qui est de la direction anti-capitaliste du FN...

On dit ça, mais as-tu un document du FN où il en est question ? Parce qu'il y a peut-être un petit adjectif qui nuance... Genre "nous nous opposons au grand capital international et financier"...  ce qui, une fois traduit, signifie qu'ils n'ont en fait rien du tout contre le capitalisme, une fois qu'il sera "moralisé" (autre formulation de la même chose).

Dernière modification par faustus (Le 21/10/2011, à 08:56)

#11 Le 21/10/2011, à 08:51

Gatsu

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

@ mrey68

D'ailleurs s'ils perdent autant d'argent qu'ils le prétendent, on se demande pourquoi il y a encore des raffineries et des stations Total en France. Sûrement par souci éthique et humanitaire, à n'en pas douter.
Et comment fait la concurrence pour faire des bénéfices ? (Esso SAF : 36 millions € en 2008)

Oh et puis de toute façon c'est tellement simple de trafiquer les chiffres, de majorer/minorer les prix entre filiales, et de faire basculer tous les bénéfices dans les paradis fiscaux qu'on se demande encore à quoi servent tous ces rapports annuels remplis de chiffres bidons.

Voir l'étude de l'UFC que choisir sur les surprofits des compagnies pétrolière, entre autre Total :

UFC que choisir a écrit :

2- Total constitue en France des profits annuels de plus de deux milliards d'euros

Reprenant la communication de Total, le gouvernement et de nombreux parlementaires ont jugé illégitime notre demande de taxation exceptionnelle en affirmant que ce groupe réalise seulement 5 % de ses profits en France. Cette affirmation se fonde sur un raisonnement erroné : Total considère ses activités localisées en France (le raffinage et la distribution) et constate qu'elles ne représentent que 5 % de ses profits.

Notre constat est tout autre : les consommateurs français qui s'approvisionnent en pétrole produit par le groupe payent dans le prix l'ensemble de la chaîne de valeur et des activités, de l'exploration à la distribution. La part des profits de Total en France doit intégrer l'ensemble des profits amont et aval réalisés sur le pétrole écoulé par le groupe en France. En d'autres termes, pour du carburant vendu en France et dont le pétrole brut vient de Norvège, nous considérons que les profits de l'exploration-production de ces volumes de brut doivent être affectés au marché français et non au marché norvégien.

Par ce raisonnement, il apparaît que Total réalise entre 18 et 20 % de ses profits en France soit, pour 2005, près de 2,7 milliards d'euros. Sur la base d'un taux de rentabilité de 15 %, il apparaît que les profits additionnels, ou surprofits, réalisés en France sont un peu supérieurs à un milliard d'euros par an en 2005 et en 2006.

[...]

1- Le raisonnement truqué de Total

Pour aboutir à ce chiffre, Total considère les activités du groupe qui sont physiquement localisées en France. Il s'agit pour l'essentiel du raffinage et de la distribution en station service. Ces activités, qui appartiennent au pôle aval, sont bien moins rentables que les activités amont, soit l'exploration-production, qui sont localisées à l'étranger (mer du Nord, Moyen Orient, Nigéria, Venezuela, etc).

Avec ce raisonnement, on inclut dans les profits réalisés en France les bénéfices de ces activités de raffinage-distribution et on exclut les activités amont. On aboutit donc au résultat de 5 % de profits en France.

Le caractère manipulateur de cet argument est qu'il retient le critère de la localisation physique des activités alors qu'il devrait considérer les profits réalisés sur la facture pétrolière que présente Total aux consommateurs français.

Considérons le cas d'un consommateur français qui achète du carburant à la pompe, carburant qui provient d'un pétrole produit en amont et raffiné en aval par Total. Le consommateur paye un prix TTC qui inclut l'ensemble des taxes et l'ensemble du prix hors taxe du carburant. Ce prix hors taxe rémunère tous les segments de l'activité pétrolière (l'exploration-production, le raffinage et la distribution). Il rémunère donc l'intégralité des profits réalisés par la filière sur ce produit, à la fois les profits amont et les profits avals.

Quand le consommateur français paye son carburant il ne paye donc pas seulement le coût du raffinage et de la distribution effectués en France. Il paye aussi pour le coût de l'exploration-production effectuée en mer du Nord, au Moyen Orient ou au Nigéria.

Dès lors, il faut considérer que les profits réalisés par Total en France correspondent aux profits réalisés, pour toute la chaîne d'activité, sur le pétrole qu'il commercialise en France.

En d'autres termes, estimer, comme le fait Total, que les profits amont réalisés sur la production en Norvège doivent être considérés comme des profits effectués en Norvège n'a aucun sens dans la mesure où ces profits sont rémunérés par des consommateurs d'autres pays, dont une partie est située en France.

Les profits de Total réalisés en France : la méthodologie de l'UFC Que Choisir

Nous partons des volumes de pétrole de Total vendu en France. Sur ces volumes nous considérons :
- Les profits réalisés par la distribution, quand ils ont été distribués par Total,
- Les profits réalisés par le raffinage quand ils sont raffinés par Total,
- Les profits réalisés sur l'amont quand le pétrole provient d'un site de Total.

Cette règle de calcul, en soi très simple, se heurte à des difficultés techniques. En effet, la filière pétrole n'est pas complètement intégrée : le pétrole raffiné et distribué par Total en France n'est pas forcément produit en amont par Total ; du pétrole raffiné et distribué en France par une compagnie étrangère peut aussi provenir d'une production en amont de Total.

Il faut donc arriver à retracer activité par activité l'origine des flux de pétrole achetés par les consommateurs français, isoler les volumes qui sont de la responsabilité du groupe Total et y affecter les profits correspondants. Un calcul similaire devrait être effectué pour les autres groupes pétroliers.

Pour parvenir à un calcul très précis, il faudrait disposer de ces flux de pétrole pour chaque groupe. Mais cette information n'est pas en soi disponible et, sur ce point, le groupe Total nous a opposé une fin de non recevoir.

Nous avons donc dû retracer ces flux par des données qui figurent dans les rapports d'activités de Total ainsi que par des rapports sectoriels. Notre estimation est donc un peu approximative mais la marge d'approximation est suffisamment faible pour nous permettre de rendre publique une estimation. S'il le souhaite, le groupe Total peut nous aider à supprimer cette approximation en nous communiquant ou en rendant publiques les données nécessaires.

> http://www.quechoisir.org/environnement … oupe-total

@ mazarini

Comme spécifié dans le documentaire, il n'y a que 10 personnes au fisc pour effectuer les contrôles fiscaux (300 par an) des 10.000 entreprises multinationales implantées en France. Donc dire que les prix de millions de reventes de produits entre filiales à travers le monde sont surveillés, ça me fait un peu rire.
Ensuite comment sont définies ces limites acceptables ? à la tête du client ? on a bien vu comment ça c'est passé quand Woerth brandissait sa liste de 3.000 évadés fiscaux : les gars si vous rentrez dans le rang, on vous fait une ristourne sur votre montant d’impôt. A gerber. Un contribuable normal lui se paie un redressement pas piqué des hannetons.

Surtout que ces 10 personnes du fisc sont à opposer aux dizaines de personnes employées dans les services juridiques en financier de chaque grand groupe, dont le boulot est justement de faire en sorte de rendre le plus difficile possible la tâche du fisc : l'optimisation fiscale. Et c'est pas comme si l'administration fiscale avait accès aux comptes des filiales situées dans les paradis fiscaux, secret bancaire oblige, pour pouvoir faire leur travail correctement.

Hors ligne

#12 Le 21/10/2011, à 08:53

mazarini

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Ta présentation me semble un peu théorique quand tu parles de "de répartir de façon homogène le résultat global". Le soucis est plus de répartir les bénéfices de façon à minimiser la fiscalité. Ceci même si des lois et des accord ajoutent des contraintes.
De toute facon, on peut se demander si Total SA est une société française avec 5400 salariés en France pour  110000 dans le groupe (filiales francaises incluses). Il est certainement mieux qu'elle reste française en ne payant pas d'impôt.

@Gatsu : Le coté raisonnable des prix de transfert est effectivement sujet à interprétation. Vu les taxes de 85% dans des pays producteurs, il est fort à parier que c''est de ce coté que ca travaille le plus.

Dernière modification par mazarini (Le 21/10/2011, à 09:23)


S'il existait une école de la politique, les locaux devraient être édifiés rue de la Santé. Les élèves pourraient s'habituer. (Pierre Dac)

Hors ligne

#13 Le 21/10/2011, à 09:27

Skippy le Grand Gourou

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Gatsu a écrit :

D'ailleurs s'ils perdent autant d'argent qu'ils le prétendent, on se demande pourquoi il y a encore des raffineries et des stations Total en France. Sûrement par souci éthique et humanitaire, à n'en pas douter.
Et comment fait la concurrence pour faire des bénéfices ? (Esso SAF : 36 millions € en 2008)

C'est un peu comme quand ils se lancent dans les stations discount après s'être plaint que les marges sur le carburant sont déjà quasi-nulles… wink

Merci pour le lien UFC-Que choisir.

Dernière modification par Skippy le Grand Gourou (Le 21/10/2011, à 09:28)

Hors ligne

#14 Le 21/10/2011, à 09:49

compte supprimé

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Lytron, l’appareil photo sans mise au point

On n'arrête pas le progrès...

lol

#15 Le 21/10/2011, à 10:37

lukophron

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

side a écrit :

C'est marrant, sur ce topic, quand on précise que certaines personnes développent certains point de vue, on traduit illico que c'est aussi le point de vue de celui qui le dis. roll

Eh ho, c'est marrant comment on peut être susceptible sur ce topic wink
Si je trouve évidents les liens entre fascisme et nazisme, entre socialisme et communisme, ça ne fait pas de moi un nazi ou un communiste.
Et puis, au passage, il n'y aurait pas de point de vue inavouable.

Après je suis incapable de préciser la manière dont on arrive à établir une idéologie plus ou moins fasciste à base de nationalisme de gauche. Ca, je ne le comprends pas.

Ben voilà, c'était ça ma question. On est deux et du coup on n'avance pas.

Même si mon nationalisme est largement irrationnel, quand je pense à la France, ça l'est moins, à mon avis quand j'essaye de penser à ce que sont les Nations.

Peut-être faut-il commencer par expliciter ce qu'est ton nationalisme.


faustus a écrit :

On dit ça, mais as-tu un document du FN où il en est question ? Parce qu'il y a peut-être un petit adjectif qui nuance... Genre "nous nous opposons au grand capital international et financier"...  ce qui, une fois traduit, signifie qu'ils n'ont en fait rien du tout contre le capitalisme, une fois qu'il sera "moralisé" (autre formulation de la même chose).

Ok, là c'est moi qui n'est pas été assez précis. En étant basé simplement sur les déclarations orales de la Marine, on va dire "position anti-capitalisme financiarisé mondialisé" wink

Dernière modification par lukophron (Le 21/10/2011, à 10:38)


Le danger avec les glands est qu'ils prennent racines.
Corneille

Hors ligne

#16 Le 21/10/2011, à 12:29

side

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

faustus a écrit :

Tu peux m'expliquer ça ?

Inutile, tu le fait très bien toi même :

faustus a écrit :

Second point, ceux qui sont organisés (syndicalistes, en particulier) peuvent tout au plus encourager leurs petits camarades à faire pareil.

faustus a écrit :

Je m'imagine que le KPD a du faire du battage et que ses membres ont dû expliquer les enjeux de ces élections à leurs collègues.

Oui. Mais pour s'allier à eux, il fallait faire parti du KPD, et suivre la ligne du parti.

Comme mode d'union socialiste, on a fait mieux hein ...

faustus a écrit :
side a écrit :

Pour ce qui est de la direction anti-capitaliste du FN...

On dit ça, mais as-tu un document du FN où il en est question ? Parce qu'il y a peut-être un petit adjectif qui nuance... Genre "nous nous opposons au grand capital international et financier"...  ce qui, une fois traduit, signifie qu'ils n'ont en fait rien du tout contre le capitalisme, une fois qu'il sera "moralisé" (autre formulation de la même chose).

Peut-être.


lukophron a écrit :

Eh ho, c'est marrant comment on peut être susceptible sur ce topic

Oh tu sais ...

lukophron a écrit :

Si je trouve évidents les liens entre fascisme et nazisme, entre socialisme et communisme, ça ne fait pas de moi un nazi ou un communiste.

Et si tu dis que tu est un socialiste nationaliste, ça fait de toi un nazi ?

lukophron a écrit :

Et puis, au passage, il n'y aurait pas de point de vue inavouable.

Non. Il n'y a pas de point de vue inavouable pour moi. Avoir honte de ce que l'on pense c'est admettre que l'on se trompe.

lukophron a écrit :

Peut-être faut-il commencer par expliciter ce qu'est ton nationalisme.

Quel intérêt ?
Le nationalisme saybien. Point barre.
Qui explique quoi sur ce topic ?


« Je ne suis pas une adversaire de l’Europe, je me sens européenne. Je voudrais qu’il y ait des accords entre les nations librement consentis, c’est cette Europe-là que je veux voir émerger et je souhaite que la France soit à l’origine de ce beau projet, de cette belle initiative » - Marine Le Pen - 25 Avril 2017 - TF1

Hors ligne

#17 Le 21/10/2011, à 12:41

1emetsys

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

pierguiard a écrit :

Sans doute, mais on subit souvent quand on refuse d'agir!
Nous avons toujours le choix, quoique l'on en dise.

Tiens ça me fait penser à mon défunt beau-père qui racontait comment il avait sauvé sa peau en 1943 :

les Allemands sont venus le chercher sur son lieu de travail, lui et tous ses collègues une fin d'après-midi. Transportés à la gare de triage, on leur ordonna de reboucher les trous occasionnés par les bombardements de la nuit précédente afin que les rails soient remis en état. Il refusa, prétextant que ce n'était pas son boulot et qu'il n'en avait rien à foutre de leurs rails de merde. Ses copains firent de même.

Alors les soldats les alignèrent contre un mur et appelèrent l'un d'entre-eux au hasard.

Ils lui redemandèrent s'il voulait reboucher les trous. Après une hésitation, il répondit : non. Le sous-officier lui tira une balle dans l'oeil.

Tout le monde et donc mon beau-père se mirent alors à reboucher les trous d'obus.

Alors pierguiard, tu penses vraiment qu'on a toujours le choix de refuser d'agir ?

Tu penses que mon beaup. et ses collègues ont manqué de courage ?

A défaut de refuser, on a surtout la possibilité de perdre la vie !

Dernière modification par 1emetsys (Le 21/10/2011, à 13:00)


J'ai un cœur de Breizh.
Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut !

Breizhad on ha lorc'h ennon

Hors ligne

#18 Le 21/10/2011, à 13:32

mazarini

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

J'aurai fait comme eux, ca ne m'empêche pas de penser qu'ils avaient le choix, mais qu'un autre choix était une connerie.

Pour ce qui est du courage, bof, ca aurait été plus du suicide.


S'il existait une école de la politique, les locaux devraient être édifiés rue de la Santé. Les élèves pourraient s'habituer. (Pierre Dac)

Hors ligne

#19 Le 21/10/2011, à 13:36

ginette

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

@ mrey68

D'ailleurs s'ils perdent autant d'argent qu'ils le prétendent, on se demande pourquoi il y a encore des raffineries et des stations Total en France. Sûrement par souci éthique et humanitaire, à n'en pas douter.
Et comment fait la concurrence pour faire des bénéfices ? (Esso SAF : 36 millions € en 2008)
Oh et puis de toute façon c'est tellement simple de trafiquer les chiffres, de majorer/minorer les prix entre filiales, et de faire basculer tous les bénéfices dans les paradis fiscaux qu'on se demande encore à quoi servent tous ces rapports annuels remplis de chiffres bidons.
Voir l'étude de l'UFC que choisir sur les surprofits des compagnies pétrolière, entre autre Total :

Ta présentation me semble un peu théorique quand tu parles de "de répartir de façon homogène le résultat global". Le soucis est plus de répartir les bénéfices de façon à minimiser la fiscalité. Ceci même si des lois et des accord ajoutent des contraintes.
De toute facon, on peut se demander si Total SA est une société française avec 5400 salariés en France pour  110000 dans le groupe (filiales francaises incluses). Il est certainement mieux qu'elle reste française en ne payant pas d'impôt.

@Gatsu : Le coté raisonnable des prix de transfert est effectivement sujet à interprétation. Vu les taxes de 85% dans des pays producteurs, il est fort à parier que c''est de ce coté que ca travaille le plus.

j m'attendais à autre chose que des arguments style café du commerce....pas interressant
Ni l'un ni l'autre vous n'allez m'apprendre ce que c'est qu'une politique de prix de transfert qui est à distinguer d'un transfert de bénéfice
Mais bon...je passe...En + tout ça devient très vite trop technique et arride

Dernière modification par mrey68 (Le 21/10/2011, à 13:39)

#20 Le 21/10/2011, à 13:51

compte supprimé

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

side a écrit :
faustus a écrit :

Je m'imagine que le KPD a du faire du battage et que ses membres ont dû expliquer les enjeux de ces élections à leurs collègues.

Oui. Mais pour s'allier à eux, il fallait faire parti du KPD, et suivre la ligne du parti.

Je ne comprends pas où tu veux en venir. Il s'agit d'élections, donc l'électeur vote pour un candidat ou une liste. Il n'y a nul besoin de prendre quelque carte que ce soit, hormis la carte d'électeur. Et s'il y a par exemple une liste "front de gauche", elle est forcément faite avec des partis qui existent et qui sont, a priori, de gauche. Or qu'est-ce qu'il y a, comme parti de gauche ? Le KPD et 2 minuscules petits partis, mentionnés dans la rubrique divers (moins de 1% des voix). Alors tu penses à qui, encore ?

#21 Le 21/10/2011, à 13:55

compte supprimé

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

mrey68 a écrit :

En + tout ça devient très vite trop technique et arride

Dormez, braves gens. Ne craignez rien, tout est fait dans les règles de l'art et vous aussi vous pouvez participer aux projets de votre banquier...
lol

#22 Le 21/10/2011, à 14:10

kastus

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)


- Chérie, si on vivait avec moins de 800€ par mois pour avoir tous les avantages des pauvres ?
- Crétin !

(de Nawak Illustration)

Hors ligne

#23 Le 21/10/2011, à 14:16

ginette

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Ha ! Ha! Ha!

Ouai, c'est tout ce qu'elles méritent !
Se faire gouverner par des agences financières de merde...on croit rêver !
Leur humeur sera bientôt un prolongement de la météo...et nos gouvernants qui marchent dans la combine

#24 Le 21/10/2011, à 14:21

compte supprimé

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

mrey68 a écrit :

Ha ! Ha! Ha!

Ouai, c'est tout ce qu'elles méritent !
Se faire gouverner par des agences financières de merde...on croit rêver !
Leur humeur sera bientôt un prolongement de la météo...et nos gouvernants qui marchent dans la combine

Nos gouvernements se réjouissent aussi d'avoir le droit de participer aux projets de leurs banquiers...

#25 Le 21/10/2011, à 15:16

mazarini

Re : [Politique] Débattons courtoisement de nos idées pour 2011… (5)

Il y a un coté ridicule à critiquer le principe des agences de notation. Il ne font que dire ce que pense les gens à qui on souhaite emprunter de l'argent. C'est sur que si l'on souhaite emprunter de l'argent, il faut convaincre les prêteurs.
Soit un accepte un système ou les états empruntent de l'argent, soit on le refuse. Mais on ne peut pas critiquer le principe des agences de notation et vouloir continuer à emprunter.


S'il existait une école de la politique, les locaux devraient être édifiés rue de la Santé. Les élèves pourraient s'habituer. (Pierre Dac)

Hors ligne