Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#1 Le 21/03/2012, à 08:59

Madiba

Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Mince alors, le tueur serait un islamiste. Il faut adapter le discours. Parler de la peur, de la haine, de l'exclusion qui sont les maux de notre société sur lesquels prospèrent l'extrémisme quel qu'il soit.

Dénoncer toute récupération politique dès que certains et surtout certaine ouvriront la bouche pour donner leur point de vue.

Parler inlassablement de l'antisémitisme et des heures-les-plus-sombres-de-notre-Histoire, de Vichy, du nazisme, de la haine.

Bien dire que face à toute cette haine, cette peur, ces choses négatives, il n'est de refuge que dans l'ouverture, la tolérance, les Valeurs de notre République.

Dire qu'on maitrise parfaitement la situation même si le tueur était censé être surveillé depuis son retour d'Afghanistan.

Voilà un bon plan de comm'!

Hors ligne

#2 Le 21/03/2012, à 10:02

Epehj

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Hum, pour le moment ça reste un suspect.


Linux user #447629 - Ubuntu user # 21770
C'est en sciant que Léonard devint scie

Hors ligne

#3 Le 21/03/2012, à 11:35

Grünt

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Les journalistes vont nous donner une nouvelle leçon de "bien penser".

Un islamiste qui tue des militaires parce que ces militaires attaquent son pays, c'est un terroriste qui agit au nom d'une idéologie.
Un islamiste qui tue des juifs parce que l'état américain d'Israël occupe un pays arabe, c'est un terroriste et un raciste.

La France qui envoie des militaires en Afghanistan parce que ses amis blancs des USA ont déclaré la guerre aux arabes, c'est de la géopolitique.
Sarkozy qui dit qu'il est triste que des français soient tués parce qu'il est lui-même français, et qui s'en foutrait si c'était des afghans morts, c'est pas de l'idéologie, c'est de la compassion.
Les dirigeants israëliens qui réagissent au fait que des français soient tués dans une école superstitionnelle juive, c'est normal, c'est une "communauté" qui est attaquée (attention : la "communauté juive" n'existe que lorsque des juifs sont attaqués et qu'elle exprime sa solidarité. Dans les autres contextes, c'est antisémite de dire "les juifs").


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#4 Le 21/03/2012, à 11:55

mazarini

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Je ne comprends pas pourquoi lorsque l'on dénombre les actes racistes ou xénophobes on met à part les actes antisémites. Je serai plus enclin à séparer les actes racistes et les actes xénophobes et en rester à cette distinction.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#5 Le 21/03/2012, à 12:05

Ayral

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

J'ai un avis autorisé sur cet évènement, car j'ai été témoin visuel de ces assassinats. J'étais parti chez ma fille pour garder mon petit fils, elle habite en face du portail d'entrée du collège lycée Ozar Hatorah de Toulouse. Ma fille et moi (heureusement le petit n'a rien vu) avons assisté à l'exécution froide et déterminée (je sais Guéant a utilisé cette expression, mais c'est celle que j'ai utilisée avec la police judiciaire Lundi matin) de personnes devant notre fenêtre. Je ne vous referai pas ma déposition. Mais ce qu'on a dit officiellement est vrai: la gamine (parka avec des motifs rouges ou roses) il l'a tenue par les cheveux au sol et il l'a abattue comme un chien sans même se baisser. Le prof (je croyais que c'était le CPE car il était souvent sur le trottoir à attendre les élèves et leurs parents) je l'ai vu le tuer quasiment à bout touchant de la main qu'il tendait en "protection". Les cadavres des enfants dans la cour ont été vite déplacés, mais les deux corps dans la rue y sont restés jusque vers 11 heures.
Quand le premier policier est rentré (10 minutes plus tard pour me demander si j'avais vu quelque chose) je lui ai demandé s'il faisait un rapprochement avec Montauban, il m'a dit "sûr c'est le même, et il n'a pas fini son travail."
Dans les minutes qui ont suivi, et comme je l'avais vu à 10 mètres de moi, mon sentiment était le suivant: il travaille seul, c'est un islamiste fanatique, il a puni 3 musulmans traîtres à l'islam (en ce qui concerne l'antillais, ce conard croyait que tous les blacks viennent d’Afrique et sont tous musulmans alors qu'il était chrétien...) puis 3 juifs (dans la confusion je n'avais vu que 3 cadavres) comme dans un djihad. Quand j'ai su (Lundi matin aussi) qu'il avait eu un rendez vous par le "Bon coin" j'ai dit à mes proches: ce salopard se fera baiser par son IP. Quand on a su (hier) qu'il avait filmé la scène, j'ai dit: s'il ne se fait pas baiser par l'IP avec le bon coin, ce sera avec Youtube qu'il se fera choper, tous les FAI du monde et tous les cybercafés de france sont en alerte. Un copain m'a réveillé ce matin à 7 heures, il m'a dit: ton analyse était la bonne.

Mon sentiment sur l'évènement c'est que bien sût c'est un crime raciste ET antisémite, mais c'est surtout un attentat contre la république, son armée, son système d'éducation, son modèle de vie fondé sur la tolérance, la fraternité et la solidarité. C'est quand même un pays où on se fout de la gueule de Strauss Kahn, mais où personne n'a jamais fait la moindre allusion à sa judéité, alors qu'aux USA ils ne s'en sont pas privés. En France tout le monde s'en fout de savoir qui est juif ou non. Et c'est en cela que malgré tout je reste persuadé que l'expression "heureux comme un juif en France" reste vraie, contrairement à ce que prétend la propagande Israélienne qui appelle à l'Alya (le retour) les juifs de France et d'ailleurs. Comme l'a dit l'écrivain américain juif Philippe Roth, Israël est le pire endroit où vivre pour un juif...
Le salopard n'a toujours pas accepté de se rendre (il parle de l'après midi, mais je n'y crois qu'à moitié... ) Par précaution ils ont coupé le gaz dans le quartier.

Dernière modification par Ayral (Le 21/03/2012, à 12:44)

Hors ligne

#6 Le 21/03/2012, à 12:53

bowmore

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Je me dis que les suites de cette affaire vont grandement changer la campagne des présidentielles.
Celle-ci était morne et inintéressante, elle va repartir comme une balle (de 11.43, je le dis avant que d'autre ne le fasse... ).

Sarko et Marine vont en faire leurs choux gras. Les autres vont essayer de rattraper le train, mais en vain, à mon avis.


"Bon bah, je vais essayer de ne pas claquer la porte en sortant"
Buzz Aldrin, le 21 juillet 1969 sur la Mer de la Tranquillité

Hors ligne

#7 Le 21/03/2012, à 13:02

Grünt

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Ayral a écrit :

Mon sentiment sur l'évènement c'est que bien sût c'est un crime raciste ET antisémite, mais c'est surtout un attentat contre la république, son armée, son système d'éducation, son modèle de vie fondé sur la tolérance, la fraternité et la solidarité.

roll

Et quand c'est notre armée qui soutient les massacres américains en Afghanistan, tu déroules la même liste ?

Nous sommes un pays en guerre.

Nous faisons cette guerre en dehors de notre territoire. Nous la faisons pour des raisons géopolitiques, et/ou pour avoir du pétrole moins cher. Nous soutenons l'état américain d'Israël dans son occupation de la Palestine.

Et quand la guerre que nous menons se porte sur notre territoire, on qualifie ça de "terrorisme", on hurle au crime, à l'idéologie, à l'atteinte à notre République ?

Et les saletés que notre pays, via son armée, a faites et fait encore, est-ce que c'est conforme à

son système d'éducation, son modèle de vie fondé sur la tolérance, la fraternité et la solidarité.

???

J'en ai plein le cul de cette émotion sélective d'occidentaux bien gavés dans leurs conforts, qui écoutent d'une oreille distraite France info quand on explique qu'une "frappe chirurgicale" a fait des "dégâts collatéraux" quelque part dans un pays loin où les gens sont pas  comme nous, qu'on y fait la guerre va savoir pour quelles raisons, et y'aurait, boarf, des morts et des blessés qu'on compte en dizaines, sans nom sans visages.. mais suffit que notre guerre prenne place sur le territoire français, que les civils massacrés parlent notre langue, et tout le monde gerbe de la compassion. Moi je gerbe tout court.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#8 Le 21/03/2012, à 13:40

SODⒶ

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

mazarini a écrit :

Je ne comprends pas pourquoi lorsque l'on dénombre les actes racistes ou xénophobes on met à part les actes antisémites.

Je plussoie, le mot "antisémitisme" sous-entend que le racisme anti-juifs est différent du racisme ordinaire, donc que les juifs sont différents. Le mot antisémite est porteur d'antisémitisme.


En France on n'a plus assez d'argent pour les chômeurs.
On a tout donné à celui qui les a licencié.

Hors ligne

#9 Le 21/03/2012, à 13:40

Mornagest

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

+1 Grunt, un mort en France = un mort partout ailleurs dans le monde.  En théorie.

J'y repensais la semaine passée avec l'accident de car belge, étant moi-même Belge, mon collègue me demandait pourquoi je n'étais pas plus choqué que ça, je lui ai répondu : "ç'aurait été pareil si ç'avaient été des enfants afghans... c'est moche, quelle que soit la nationalité, confession ou autre".

Hors ligne

#10 Le 21/03/2012, à 14:20

SODⒶ

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

@ Ayral : Tes enfants ont-ils vu un psychologue ?

Je pense que c'est important qu'ils puissent s'exprimer, le plus rapidement possible, et, si possible, pas à un proche.

C'est valable pour toi aussi.


En France on n'a plus assez d'argent pour les chômeurs.
On a tout donné à celui qui les a licencié.

Hors ligne

#11 Le 21/03/2012, à 15:36

Ayral

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

pinballyoda ㋛ a écrit :

@ Ayral : Tes enfants ont-ils vu un psychologue ?
Je pense que c'est important qu'ils puissent s'exprimer, le plus rapidement possible, et, si possible, pas à un proche.
C'est valable pour toi aussi.

Merci de ton attention. Ma fille est rentrée vers 12:30 Lundi dans le lycée Ozar Hatorah donc devant chez elle où elle a vu un ou une psychologue de la "cellule"  psychologique. En l'attendant je continuais à garder le petit fils âgé de 2 ans et demi, heureusement le papa est rentré assez vite pour que je puisse être entendu par la PJ sans avoir à veiller à ce qu'il ne regarde pas par la fenêtre tant que les 2 corps qui étaient encore sur le trottoir d'en face.

Pour le reste ça a l'air d'aller je dors à peu près normalement, mais si ma prostate me réveille il me faut regarder des conneries (genre discovery si tu vois ce que je veux dire) pour tomber de sommeil et me recoucher.
J'en parle avec mes amis, la preuve ici, mais si ça ne me passe pas, je retournerai sur Toulouse voir la cellule machin. Comme j'ai dit  au policier de la PJ, à mon âge je connais bien les cellules photovoltaïques, mais les cellules psytrucs...
Mais je ne suis pas idiot. Ma femme me dit que je suis dans le déni, si je le sens j'irai les voir. Ma fille qui est flic à Paris a pris sa semaine pour sa sœur et pour moi, elle est descendue. Putain je vous le dis ça ne peut pas s'oublier de voir ce que je sais maintenant être une petite fille de 8 ans se faire dézinguer comme une chienne. N'oubliez pas ça les idéologues. RIEN ne peut excuser ce que j'ai vu. RIEN.
Par ailleurs, pour les 2 ou 3 autres intervenants:
- Non, l'antisémitisme n'est pas QUE du racisme, sans pour autant sombrer dans l'esprit "Citadelle assiégée" des juifs sionistes. Je suis réservé sur l'expression "Le mot antisémite est porteur d'antisémitisme.". Réservé parce que ça reste à démontrer. J'en sais rien, mais il me semble quand même que le mot est fortement connoté. Mais bon...

- "Nous soutenons l'état américain d'Israël dans son occupation de la Palestine" Galimatia idéologique. Correspond à aucune réalité. La présence palestinienne est tout autant sujette à caution, c'est l'état Iranien qui entretient une armée terroriste autour d'Israël (Gaza, Liban, Je veux même pas parler de la Syrie...)

- J'en ai plein le cul de cette émotion sélective d'occidentaux bien gavés dans leurs conforts, qui écoutent d'une oreille distraite France info quand on explique qu'une "frappe chirurgicale" a fait des "dégâts collatéraux" quelque part dans ......... Oui nous sommes en guerre. Et alors ? Le salopard qui a tué sous mes yeux et ceux de ma fille est allé se former en Afghanistan, chez les Afghans,  peuple pacifique et aimable, qu'il a transformé avec d'autres en terrain de jeu pour une bande de salopards comme lui. Dommage qu'ils ne lui aient pas fait la peau là bas.

- Changer le visage des élections ? Possible. Je fais contrairement à d'autres ici, me semble-t il, confiance en la clairvoyance et l'éducation à la démocratie, de mes concitoyens. En ce qui me concerne, je vote à l'extrême gauche puis PS depuis plus de 40 ans. Ça n'empêche pas de savoir que la police n'est ni de droite ni de gauche. Les fonctionnaires (je l'ai été dans l'enseignement 42 ans) font leur métier. Les gouvernements passent, les fonctionnaires gèrent la boutique.La police a fait un travail brillant, ce qu'a dit Guéant depuis Lundi sur les médias, ce sont les policiers qui le lui ont conseillé voir dicté.

Bon à plus, j'espère que tout cela permettra de récupérer ce salopard vivant, pour l'instruction des fous de Dieu de tout poil.

Hors ligne

#12 Le 21/03/2012, à 18:07

CasseTaTele

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Grünt a écrit :

Et quand la guerre que nous menons se porte sur notre territoire, on qualifie ça de "terrorisme", on hurle au crime, à l'idéologie, à l'atteinte à notre République ?

Je ne soutiens pas la guerre en Afghanistan mais la situation est quand même un acte terroriste et pas un acte de guerre:
-le tueur est un français paumé qui est allé se former là bas, pas un soldat que les afghans auraient envoyé pour nous nuire
-il a volontairement tué des enfants de sang froid
-il justifie visiblement son acte en se disant contre la loi sur le voile, contre l'envoi de soldat en Afghanistan et pour la défense de la Palestine

Hors ligne

#13 Le 21/03/2012, à 18:15

pololasi

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

bowmore a écrit :

Je me dis que les suites de cette affaire vont grandement changer la campagne des présidentielles.
Celle-ci était morne et inintéressante, elle va repartir comme une balle (de 11.43, je le dis avant que d'autre ne le fasse... ).

Sarko et Marine vont en faire leurs choux gras. Les autres vont essayer de rattraper le train, mais en vain, à mon avis.

Ben malheureusement je crois que tu n'a pas tord.
Les positions vont se durcir et les racistes se sentir décomplexés.


Thinkpad X 200 ; Intel Core2 Duo CPU P8600 ; 2 Go de DDR3 ; Intel 4500MHD Xubuntu 14.04 LTS  64 bits
Athlon XP 3000+ ; Asus A7V400MX ; ATI Radeon X1600 ; 2 giga de ram Xubuntu 12.04.3 LTS 32 bits

Hors ligne

#14 Le 21/03/2012, à 18:19

pololasi

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Mornagest a écrit :

+1 Grunt, un mort en France = un mort partout ailleurs dans le monde.  En théorie.

J'y repensais la semaine passée avec l'accident de car belge, étant moi-même Belge, mon collègue me demandait pourquoi je n'étais pas plus choqué que ça, je lui ai répondu : "ç'aurait été pareil si ç'avaient été des enfants afghans... c'est moche, quelle que soit la nationalité, confession ou autre".

J'y ai pensé a cet accident d'autocar en me demandant, mais pourquoi autant de témoignages compassionels sur le net. Dans le meilleur des cas c'est de l'empathie mais je me demande si ça n'empêche pas les familles de faire leur deuil. Ca doit être symptomatique d'une société plus prompte a s'émouvoir qu'a réfléchir.

Dernière modification par pololasi (Le 21/03/2012, à 18:22)


Thinkpad X 200 ; Intel Core2 Duo CPU P8600 ; 2 Go de DDR3 ; Intel 4500MHD Xubuntu 14.04 LTS  64 bits
Athlon XP 3000+ ; Asus A7V400MX ; ATI Radeon X1600 ; 2 giga de ram Xubuntu 12.04.3 LTS 32 bits

Hors ligne

#15 Le 21/03/2012, à 18:30

pololasi

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Grünt a écrit :

Les journalistes vont nous donner une nouvelle leçon de "bien penser".

Un islamiste qui tue des militaires parce que ces militaires attaquent son pays, c'est un terroriste qui agit au nom d'une idéologie.
Un islamiste qui tue des juifs parce que l'état américain d'Israël occupe un pays arabe, c'est un terroriste et un raciste.

La France qui envoie des militaires en Afghanistan parce que ses amis blancs des USA ont déclaré la guerre aux arabes, c'est de la géopolitique.
Sarkozy qui dit qu'il est triste que des français soient tués parce qu'il est lui-même français, et qui s'en foutrait si c'était des afghans morts, c'est pas de l'idéologie, c'est de la compassion.
Les dirigeants israëliens qui réagissent au fait que des français soient tués dans une école superstitionnelle juive, c'est normal, c'est une "communauté" qui est attaquée (attention : la "communauté juive" n'existe que lorsque des juifs sont attaqués et qu'elle exprime sa solidarité. Dans les autres contextes, c'est antisémite de dire "les juifs").

Pour ce que je lis de tes messages d'habitude j'aime bien ta façon ironique et pas politiquement correcte de voir les choses.
Ca s'applique globalement a ce message mais, il y a un mais.

Certes les bombes lancées de loin font plus de victimes dans l'indifférence, mais regarder un être humain et le tuer a bout portant ca demande aussi beaucoup d'indifférence.
Vladimir Jankelevitch a dit que le visage de l'autre nous interdit de le tuer. Hélas interdire ne siginifie pas empêcher.

Sinon à cela près je suis d'accord avec toi.


Thinkpad X 200 ; Intel Core2 Duo CPU P8600 ; 2 Go de DDR3 ; Intel 4500MHD Xubuntu 14.04 LTS  64 bits
Athlon XP 3000+ ; Asus A7V400MX ; ATI Radeon X1600 ; 2 giga de ram Xubuntu 12.04.3 LTS 32 bits

Hors ligne

#16 Le 21/03/2012, à 18:34

Morgiver

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

3cd8a33a_large.png

En ligne

#17 Le 21/03/2012, à 20:31

Grünt

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

CasseTaTele a écrit :

Je ne soutiens pas la guerre en Afghanistan mais la situation est quand même un acte terroriste et pas un acte de guerre:
-le tueur est un français paumé qui est allé se former là bas, pas un soldat que les afghans auraient envoyé pour nous nuire

Oui, on peut considérer qu'il est à la fois le décideur et l'exécutant. Ça change certes du schéma où y'a une entité (le peuple français) qui vote pour une personne (un président) qui envoie quelqu'un (un soldat) pour faire un truc, là c'est une seule et même personne. Ok.

-il a volontairement tué des enfants de sang froid

Il a fait 7 morts dont 3 militaires et 4 civils. Ça fait un ratio militaires/civils supérieur à celui des USA en Irak, et supérieur au bilan de la seconde guerre mondiale dans son ensemble, pour prendre des points de comparaison.

-il justifie visiblement son acte en se disant contre la loi sur le voile, contre l'envoi de soldat en Afghanistan et pour la défense de la Palestine

Et je n'ai pas trop de mal à croire que ce sont ses motivations. Bizarrement, quand on me dit qu'on va "lutter contre le terrorisme" ou "apporter la démocratie" dans des pays riches en pétrole, je trouve ça beaucoup plus douteux smile
Sur ces trois points, y'a que l'histoire du voile qui me chagrine un peu.
Les deux autres questions (le soutient à l'invasion américaine de l'Afghanistan et de la Palestine) sont purement militaires et concernent, dans les deux cas, des victimes civiles. C'est bien ce que je disais : c'est notre guerre (celle qu'on soutient en votant pour des candidats sans regarder le détail de leur politique étrangère), qui arrive chez nous. Un soldat autoproclamé de sa propre armée, et tout le monde est en panique. Il nous en faut pas beaucoup, les afghans et les palestiniens ont l'air d'avoir les tripes mieux accrochées.

pololasi a écrit :

Certes les bombes lancées de loin font plus de victimes dans l'indifférence, mais regarder un être humain et le tuer a bout portant ca demande aussi beaucoup d'indifférence.

Tu vas peut-être me trouver abject, mais j'ai plus de respect pour quelqu'un qui a le courage de tuer en regardant sa victime mourir, que pour celui qui le fait en appuyant sur un bouton comme un lâche. Tuer des gens sans les voir c'est à la portée du premier trou du cul de merde, qui ne fait qu'obéir aux ordres si on lui demande de rendre des comptes sur un plan moral. Avoir une arme à la main et tuer quelqu'un soi-même ça demande un peu plus de tripes, ça demande d'assumer le choix qu'on fait sans se retrancher derrière des faux semblants.

Dernière modification par Grünt (Le 21/03/2012, à 20:32)


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#18 Le 21/03/2012, à 20:40

Grünt

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

whoies a écrit :
Grünt a écrit :

Et quand c'est notre armée qui soutient les massacres américains en Afghanistan, tu déroules la même liste ?

Nous sommes un pays en guerre.

Franchement, je ne vois pas le rapport avec les américains en Afghanistan et un acte aussi abominable que de tuer volontairement des enfants. 
tu veux dire que des soldats américains auraient aussi tués sciemment a bout portant des enfants afghans

Ben oui, faut se réveiller. Ce n'est pas que quand toute la classe politique braille sa "compassion" et son "recueillement" qu'il se passe des choses horribles.
Oui, des soldats américains ont buté des gosses, des soldats français aussi, des soldats israëliens également. Bienvenue dans le monde réel, Néo.

et que ça expliquerait  qu ' individu  rende la pareil ?

Ça l'explique assez bien, même si ça ne le justifie pas du tout. Mais oui, à force de vivre dans un pays richissime, construit sur l'exploitation des ressources de la planète, à exporter nos soldats pour assurer notre mainmise sur le monde, à soutenir des dictatures, à maintenir le prix du pétrole au plus bas sous couvert de "lutte contre le terrorisme", il arrive de temps en temps que des gens, seuls ou en groupe, pénètrent dans notre citadelle et fassent ce que depuis des dizaines d'années on fait ou on soutient à travers le monde. Et là plein de gens se mettent à hurler de peur et courent dans tous les sens en s'entrochoquant et en s'arrachant les cheveux.

Dernière modification par Grünt (Le 21/03/2012, à 20:41)


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#19 Le 21/03/2012, à 21:17

mazarini

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Lorsque qu'une guerre est déséquilibrée je ne pense pas que l'on puisse conserver des règles. Le camp bien plus faible va avoir la tentation du terrorisme et le camp le plus fort celle de la torture.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#20 Le 21/03/2012, à 21:53

φlip

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Ces branleurs immatures de "neo-moudjahidine" en herbe et leur famille complice n'ont clairement rien à foutre en France.
Qu'ils rejoignent leurs amis dans les contrées les plus lointaines possibles, et qu'ils se tuent entre eux et foutent la paix aux autres et aux enfants.
La tolérance a des limites.

Hors ligne

#21 Le 21/03/2012, à 22:42

bowmore

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Des terroristes, ce sont des mecs qui ont des bombes, mais pas d'avions pour les balancer.


"Bon bah, je vais essayer de ne pas claquer la porte en sortant"
Buzz Aldrin, le 21 juillet 1969 sur la Mer de la Tranquillité

Hors ligne

#22 Le 21/03/2012, à 23:05

Elzen

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Bonne définition de bowmore. Encore que dans certains cas, il paraît que c'est l'inverse, du coup, ils sont obligés de balancer les avions plutôt que les cibles sur la bombe.

Sinon et un peu plus sérieusement, concernant la controverse guerre ou pas guerre, le fait que des gens meurent là-bas est effectivement tout aussi grave. Cependant, je n'crois pas qu'il faille pour autant faire dans l'amalgame. Ce n'est pas parce que les actes de guerre sont aussi terribles que les assassinats que les assassinats sont nécessairement des actes de guerre.

L'analyse d'Ayral n'est pas meilleure ou moins bonne que celle de Grünt, elles représentent simplement deux aspects distincts d'un problème complexe.

Grünt a écrit :

Avoir une arme à la main et tuer quelqu'un soi-même ça demande un peu plus de tripes, ça demande d'assumer le choix qu'on fait sans se retrancher derrière des faux semblants.

Ou alors, d'avoir une pathologie psychique particulière faisant que ça n'a aucune chance de te poser de cas de conscience.


En tout cas, merci à Ayral pour son témoignage. Ça n'doit pas être facile à voir yikes

Dernière modification par ArkSeth (Le 21/03/2012, à 23:06)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#23 Le 21/03/2012, à 23:08

φlip

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Quand on estime le coût que représente ce genre de délinquants multi-récidivistes en frais de police/justice/prison pour la société, non seulement ces pauvres types sont des animaux néfastes et nuisibles pour autrui, mais ce mohamed a encore bien de la chance qu'on lui demande gentiment à quelle heure il compte se rendre à la police.
Il veut peut-être prendre un douche tranquillement, fumer tranquillement une clope, jouer à quelques jeux videos avant d'aller en prison.
Il y a bien d'autres pays où ça ferait longtemps que son compte serait déjà réglé.
Bravo les parents.

Hors ligne

#24 Le 21/03/2012, à 23:18

Ayral

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Grünt moi aussi souvent je te suis sur des formes d'humour ou même  des analyses pertinentes, mais là c'est impossible.

Il a fait 7 morts dont 3 militaires et 4 civils. Ça fait un ratio militaires/civils supérieur à celui des USA en Irak,

Inadmissible

Tuer des gens sans les voir c'est à la portée du premier trou du cul de merde, qui ne fait qu'obéir aux ordres

Tu mets donc sur un piédestal les nazis qui ont délibérément torturé et exécuté des résistants ou des prisonniers.

Des terroristes, ce sont des mecs qui ont des bombes, mais pas d'avions pour les balancer.

Oui alors là, ça, franchement, c'est un vers à combien de pieds ? On est où là, on peut dire n'importe quoi ?

avoir une pathologie psychique particulière faisant que ça n'a aucune chance de te poser de cas de conscience.

Là oui il y en a ici que le fait de pondre un bon mot est plus jouissif que de poser des questions à leur conscience.
Je sors, on tombe dans l’abject.

Hors ligne

#25 Le 22/03/2012, à 00:46

ares

Re : Finalement, ce n'était pas un néonaze...

Le témoignage de Ayral sur la conséquence de l'acte n'explique pas les faits que nous ignorons totalement.
On ne nous enseigne pas pour devenir adulte a enlever la vie à son prochain.
A 23 ou 24 ans la violence de nos actes ou nos propos s'expriment d'une façon qui n'ont aucune similitudes avec cette tragédie.

ArkSeth a écrit :

avoir une pathologie psychique particulière faisant que ça n'a aucune chance de te poser de cas de conscience.

Probable... car manifestement les actes de ce garçon de 23 ans ou 24 ans restent inexplicables pour l'instant.
A son age j'avais  d'autres révoltes... d'autres idées, sans doute d'un jeune con, fragile mais avec un minimum de conscience.

Grünt a écrit :

Les journalistes vont nous donner une nouvelle leçon de "bien penser".

Tu oublies les représentant des religions! Ça joue la vierge effarouchée et en coulisse la pute revendicative, au lobbying du "bien penser" ou "de moral perdue"...

Ayral a écrit :

Je sors, on tombe dans l’abject.

«La vie est un combat» (V.Hugo)
Reste !


Signature modifié à la demande de L'Africain
«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Lieux des religions

Hors ligne

Haut de page ↑