Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#551 Le 19/04/2021, à 08:54

gazimel

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

Je viens de tourner la dernière page du polar de Kiotaro Nishimura, Les grands détectives n’ont pas froid aux yeux. Écrit en 1977, il n’évoque pas la défaite japonaise ni l’occupation du pays par les  états-unis. Nous sommes en plein essor , le dynamisme commercial nippon couvre la planète.
Un milliardaire Japonais invite 4 enquêteurs pour leur soumettre une énigme. Et d’entrée, l’auteur apporte un énorme indice avec lequel le lecteur devra se débrouiller. L’enquête se déroule d’un pas tranquille, à l’ancienne.
On peut y voir, en filigrane, une critique du nouveau Japon, mais laissons le lecteur en
.juger.

Hors ligne

#552 Le 01/05/2021, à 08:03

Compte anonymisé

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

On est à San Francisco avec le Docteur Chance (nom mal prédestiné comme on le verra ! ), neuro-psychiatre de son état professionnel précis, couple en crise au bord du divorce – il parle avec humour de son épouse comme son  « ex-future femme » - avec en plus une fille ado à problèmes sujette à des fugues avec de très mauvaises fréquentations.

Docteur Chance aurait dû suivre à la lettre ce bon vieux précepte qui devrait être inscrit aux frontispices de toutes les bonnes entreprises du monde : « Please ! No Zob in Job ! »

Mais voilà, les conseillers ne sont pas les payeurs et la nature humaine étant ce qu’elle est, comble de malchance Chance tombe amoureux d’une de ses patientes : faut dire que Jacklyn Blackstone est une jeune femme au  charme fou dotée d’une intelligence très fine et que sa pathologie – une étonnante double personnalité – a tout pour fasciner un neuro-psychiatre borderline comme Chance : qui n’aurait jamais dû succomber à la tentation ni mettre un seul doigt – mais pas que tongue - dans cet infernal engrenage !

Car cette jeune femme hyper-sensible et souffre-douleur est sous la coupe de son mari, un terrible flic véreux de San Francisco,  qui ne supporte pas ce qu’il considère comme une trahison impardonnable et qui va tout faire pour ruiner la carrière de l’amant de sa femme : un docteur ne couche pas avec une de ses patientes, quand même !

Drôle de couple toutefois que celui des Blackstone : oui parce que le mari fait travailler son épouse comme prostituée la nuit (prostituée = la deuxième personnalité de Jacklyn Blackstone) dans une  boîte mal famée de SF  dont il est actionnaire.

Précisons quand même, à la décharge de notre bon Docteur Chance, que ce n’est pas de cette facette nocturne là de Jacklyn dont il est épris, mais de la jeune femme « normale », la belle de jour, si on peut dire.

Bien sûr, en bon chevalier servant qu’il se sent, Chance aimerait bien sortir sa maîtresse de cette impasse et des griffes de ce sale type de mari.

Mais le flic est un incroyable pervers narcissique qui dispose d’un carnet d’adresses à faire pâlir d’envie n’importe quel ex-président des Etats-Unis avec des relais d’importance à San Francisco– et  ce stupide docteur intello ne fait manifestement pas le poids !

Si l’odeur du sang et du crime vous tente – mais pas que parce que ce thriller est terriblement psychologique avec de nombreuses descriptions techniques de pathologies psychologiques et comportementales qui pourront intéresser les experts- alors précipitez-vous pour dévorer  « Chance » de Kem Nunn !

Moi je n’ai pas marché : j’ai carrément couru ! Et pratiquement tout le temps !

C’est remarquablement bien écrit et fort bien pensé en plus. smile

Dernière modification par Compte anonymisé (Le 01/05/2021, à 08:04)

#553 Le 03/05/2021, à 08:01

Compte anonymisé

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

Je relis la correspondance de Rimbaud en Afrique. (Oeuvres complètes de Rimbaud. Editions La Pléiade)

Plus rien à voir avec ses poésies. Là, ce sont d’incessantes demandes de livres et de matériel ( photographie, menuiserie, géodésie, Coran, dictionnaires de langue amahra etc..) adressées à sa mère pour ses besoins matériels, techniques, géographiques, linguistiques et très terre à terre du moment.

Des tonnes de demandes de colis qui mettent des semaines pour lui parvenir à Aden ou à Harar et qui, parfois, se perdent en route.

Un moment d’ailleurs, sa mère n’en peut plus et menace de l’envoyer balader. On peut la comprendre d’avoir eu un fils pareil ! Mais l’amour filial est toujours le plus fort et le besoin (réciproque) de nouvelles aussi et on se rabiboche très vite chez les Rimbaud.

Dans ces lettres, Rimbaud ne parle plus que de ses mésaventures avec ses employeurs, de l’argent qu’il essaie de mettre de côté en imaginant qu’il rentrera un jour au pays pour vivre de ses rentes en trouvant une épouse qui lui donnera un fils qu’il éduquera à sa convenance !

LOL !

Connaissant un peu l’oiseau, je l’aurais très mal vu suivre cette très ordinaire destinée-là !

Car ce qu’il dit dans une de ses lettres, n’a plus rien à voir avec une autre dans laquelle il écrit à sa mère (je résume) : « ne comptez pas me voir un jour retourner vivre sédentairement en France. Mon humeur est vagabonde et j’ai trop besoin de découvrir des pays. »

Il ne peut pas tenir en place et rester trop longtemps au même endroit. En général, trois mois au même endroit c’est son grand maximum !

Le plus souvent aussi, il se plaint des climats torrides locaux qui font vieillir très vite (une année dans ces contrées en vaut 5 en Europe, dit-il dans une autre de ses lettres) .

Il se plaint aussi souvent de la bêtise des employés européens.  Mais les autochtones ne sont pas épargnés non plus.

Plus rien à voir avec le poète à une nuance près : en fait, Rimbaud n’écrit plus de poésie mais il la vit au sens propre du terme.

Son expérience africaine je la vois un peu comme la continuité d’« Une saison en enfer » mais en IRL.

Et on sait comment elle se terminera pour lui : à seulement 37 ans, avec une jambe en moins et d’atroces souffrances sur son lit d’hôpital à Marseille.

Dernière modification par Compte anonymisé (Le 03/05/2021, à 08:13)

#554 Le 05/05/2021, à 02:24

acdedc

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

Je viens de finir un livre, vraiment très banal. « Les lendemains » : une femme « Amande »  qui perd son mari « Benjamin »… Elle doit en faire le deuil, elle part de sa vie urbaine pour rejoindre la campagne, que son mari désirait. Voilà toute l'histoire et ça ce lit d'un trait, avec bien souvent un nœud dans la gorge.
J'oubliai l'auteur du livre : Mélissa Da Costa.

Dernière modification par acdedc (Le 05/05/2021, à 02:27)

Hors ligne

#555 Le 06/05/2021, à 10:47

CM63

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

Je lis "les mystères de Paris", de Eugène Sue. S comme Simone, U comme Ursule, et E ... comme Eugène. "Je t'aime, je t'aime, je t'aime", alors... trois fois je t'aime? Oui, mademoiselle.


D'sous n'a mis, est-elle avare, frivole ou tellurique?

Hors ligne

#556 Le 08/05/2021, à 08:18

Compte anonymisé

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

CM63 a écrit :

Je lis "les mystères de Paris", de Eugène Sue. S comme Simone, U comme Ursule, et E ... comme Eugène. "Je t'aime, je t'aime, je t'aime", alors... trois fois je t'aime? Oui, mademoiselle.

Eugène Sue me regarde, je t'aime... lol

#557 Le 12/05/2021, à 08:27

Compte anonymisé

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

" Toutes ces grandes questions sans réponse" de Douglas Kennedy.

Beaucoup d'anecdotes et de réflexions personnelles, on n'est plus dans la fiction, là.

Ce n'est pas très génial mais j'aime bien la clarté, la simplicité et l'honnêteté de cet auteur. C'est un bon compagnon de lecture Douglas Kennedy. Il est aussi très lucide quant à son appartenance sociale et il nous apprend pas mal sur la mentalité anglo-saxonne des "White-Anglo-Protestant".

Chaque dimanche, dans le JDD, j'aime bien lire aussi ses petites chroniques de voyage dans le Centre et l'Ouest rural profond des Etats-Unis qui ont pu voter Trump : avec des rencontres et des situations souvent cocasses qu'il vit et surmonte avec intelligence et philosophie, sans aucune illusion sur la nature humaine mais en bon compagnon de celle-ci, en somme...

Dernière modification par Compte anonymisé (Le 12/05/2021, à 08:28)

#558 Le 02/06/2021, à 08:56

CM63

Re : Qu'est-ce que tu lis en ce moment...?

Bonjour,

Je continue la "lecture" des Mystères de Paris de Eugène Sue en audio. En parallèle, je lis "Maria Vandamme" de Jacques Duquesne. Bouquin trouvé dans le passe-livre de mon village, relié, couverture toile.
Jacques Duquesne est un journaliste de presse religieuse et je m'attendais à quelqu'histoire de curé, pas du tout, roman passionnant.
Après quelques recherches, je m'aperçois que Jacques Duquesne a obtenu le Prix interallié avec ce roman, qui a été ensuite adapté à la télé dans les années 80.

PS du 11/07/2021 : j'ai fini de le lire , ma critique ici.

Dernière modification par CM63 (Le 11/07/2021, à 14:29)


D'sous n'a mis, est-elle avare, frivole ou tellurique?

Hors ligne