Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#26 Le 18/12/2011, à 00:29

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

De la part de Hachette, ça ne m'étonne pas, c'est une grosse boite. Je pensais à un petit éditeur dans un numéro de Ce Soir Ou Jamais, sur France2, qui discutait de l'arrivé des liseuses. Le présentateur faisait remarquer que quand un livre est acheté, on ne peut le lire que sur la liseuses à causes des DRM, et une autre personne disait que même si le livre numérique est plus pratique et plus souple que le livre papier, il reste le risque de la perte ou du vol, qui entrenne la perte ou le vol de tout le contenu d'un coup, et que l'impossibilité de faire une copie de sauvegarde à cause des DRM peut être un problème. Là, l'éditeur fait un clin d'oeil en disant qu'ils ne sont pas bornés, que rien n'est figé, et que ces questions là se travaillent.

Les petites maisons d'éditions, même si elles sont moins connues, sont plus nombreuses que les grandes, et même parmis les grandes maisons, on peut en compter qui font attention à leurs lecteurs, comme Eyrolle ou Dunod.

Je n'aime pas les livres de chez Hachette, trop convenus, sans investigations, bref, assez pauvres, alors de leur part, ça ne m'étonne pas, mais ils ne sont pas tous les éditeurs. Avec Hachette, il est simple de réagir : ne plus acheter de livres chez Hachette, et acheter les livres chez les autres à la place. En plus, chez les autres, ils sont bien meilleurs.

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 00:32)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#27 Le 18/12/2011, à 00:53

ares

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :

Les petites maisons d'éditions, même si elles sont moins connues, sont plus nombreuses que les grandes, et même parmis les grandes maisons, on peut en compter qui font attention à leurs lecteurs, comme Eyrolle ou Dunod.

Pour Eyrolle ou Dunod je ne sais pas... pour les autres, elles ont pas trop manifesté leur indignation aux cotés de Adullact, l’Aful et Ffii France sur la création de la «société de gestion collective obligatoire» (SGCO). Un «piratage légal §4» pure et simple comme d'autres. sad
Google avait soulevé un tollé, mais il a été copié... et sans royalties!

Hors ligne

#28 Le 18/12/2011, à 01:32

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

ares a écrit :

Un «piratage légal §4» pure et simple comme d'autres. sad

Le lien a écrit :

« on peut se demander si un auteur décidant d’exploiter lui-même sur l’Internet son propre livre, publié au XXe siècle et indisponible, risquerait alors des poursuites en contrefaçon et une condamnation à 3 ans de prison et 300 000 euros d’amende »

À cette question, je peux répondre Oui. Un auteur m'a envoyé par mail, le PDF d'un livre qui est épuisé, qui ne sera plus jamais édité, mais qu'il n'a pas le droit de diffuser ouvertement sur le Net. Il me l'a donc transmis par mail.

Le lien a écrit :

Existe-t-il une solution alternative ? Pour Bernard Lang, de l’Aful, la voie royale s’appelle « le Libre ». La création d’une filière de diffusion des ouvrages un peu à la sauce Linux, Projet Gutenberg ou Creative Commons, qui permettrait, grâce à une diffusion plus vaste car moins contrainte, d’offrir une nouvelle jeunesse aux «  Histoires d’un petit parisien autour du monde » et autres romans oubliés du début du XXème siècle.

Mais ça pose un problème. Si une œuvre dont on ne connait pas les ayants droits est diffusée, j’imagine, gratuitement (à cause de la référence à Linux), alors que va t-il se passer si les ayant droits se font finalement connaitre ? Cette solution n’est pas idéale non-plus.

Pour les livres anciens, ça va aller, mais pour les livres simplement épuisés, ça n’ira pas, c’est des problèmes assurés avec le temps.

Sinon, merci pour le lien, je connaissais pas cette initiative visant à interdire aux autres de pirater pour se donner à eux‑mêmes le monopole du piratage.

Va falloir être prudent(e)s avec les maisons d’édition que l’on choisi.

Tiens, à ce propos justement, un petit sujet ouvert chez moi, à propos du droit au boycott en france wink Oui, vous ne rêvez pas, il peut être légal d’appeler au boycott, à condition de s’y prendre comme il faut. Vous pourrez vous‑en souvenir, si vous avez connaissance d’un éditeur qui dépasse les bornes ou qui affiche une association à des opérations injustifiables.

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 01:40)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#29 Le 18/12/2011, à 02:49

Grünt

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :

Mieux vaut encore les DRM qu’un bazar pareil, parce que là, ça devient n’importe quoi. L’idéal, serait des DRM plus interopérables. Je crois que les éditeurs de livres numériques ont quelque chose en réserve à ce sujet, pour avoir une protection DRM, tout en ayant la possibilité de placer les contenus sur l’appareil ou la machine de son choix. Mais je n’en sais pas plus.

Heu.. soit ça marche sur un OS libre et c'est pas des DRM, soit ça marche pas sur un OS libre et ils peuvent aller se faire voir ave leur daube.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#30 Le 18/12/2011, à 03:42

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

Heu.. soit ça marche sur un OS libre et c'est pas des DRM, soit ça marche pas sur un OS libre et ils peuvent aller se faire voir ave leur daube.

Ça peut être un composant indépendant de l’OS. Sinon, ils sont surtout présents sur des machines à usage spécifique, comme les liseuses.

Mais en même temps, si tu insinue qu’il n’est pas possible de mettre en place une protection contre la copie sur un système libre, alors ça ne va pas aider les systèmes libres, ou alors il y aura des systèmes libres isolés du reste du monde. Aucune chance d’imposer à tous les auteurs d’autoriser la copie de leurs œuvres; certains l’autorise, mais pas tous, et se limiter aux livres dont la copie est autorisée, ben, c’est se limiter… Les meilleurs livres que j’ai connu, étaient tous en copie interdite (sinon les auteurs ne s’y investiraient pas autant, sauf à leur garantir des droits de substitution).

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 03:45)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#31 Le 18/12/2011, à 10:51

The Uploader

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :
entwanne a écrit :

L'entreprise chargée de tracer les adresses IP, et qui a valu le prix Orwell à Thierry Lhermitte.

ares a écrit :
Hibou57 a écrit :

C’est quoi TMG ?

Une des casseroles TMG : une étrange plainte déposée par la CNIL

Ok, je vois.

Mieux vaut encore les DRM qu’un bazar pareil, parce que là, ça devient n’importe quoi. L’idéal, serait des DRM plus interopérables. Je crois que les éditeurs de livres numériques ont quelque chose en réserve à ce sujet, pour avoir une protection DRM, tout en ayant la possibilité de placer les contenus sur l’appareil ou la machine de son choix. Mais je n’en sais pas plus.

Les DRM n'empêchent en rien la contrefaçon, elles sont plus nocives pour les acheteurs et le nombre de ventes qu'autre chose. Ca fait longtemps que ça a été établi (exemple pour la musique, tout comme ça fait longtemps que certains s'y accrochent en dépit de toute logique.

Dernière modification par The Uploader (Le 18/12/2011, à 10:59)


- Oldies PC : Intel Pentium 3 @ 800 Mhz sur CM ASUS P2B-F, GeForce 4 Ti4800 SE, Disque Dur Hitachi 160 Go, 512 Mo de RAM, 3DFX Voodoo 2, Sound Blaster AWE64, Windows 98 SE / XP)
- Desktop : Intel Core i7 6700K @ 4 GHz sur CM ASUS Z170-P, GeForce GTX 1070, SSD Samsung 850 EVO 1 To, 16 Go de RAM, Disque Dur Seagate Barracuda 3 To, Windows 10

Hors ligne

#32 Le 18/12/2011, à 17:08

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

The Uploader a écrit :

Les DRM n'empêchent en rien la contrefaçon, elles sont plus nocives pour les acheteurs et le nombre de ventes qu'autre chose. Ca fait longtemps que ça a été établi (exemple pour la musique, tout comme ça fait longtemps que certains s'y accrochent en dépit de toute logique.

Quelles sont les propositions alternatives actuellement ? … en dehors de celle d'imposer une licence aux auteurs

Ça me fait penser qu'il faudra que je cherche, justement. C'est un bon sujet ça.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#33 Le 18/12/2011, à 19:31

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :

Mais en même temps, si tu insinue qu’il n’est pas possible de mettre en place une protection contre la copie sur un système libre, alors ça ne va pas aider les systèmes libres, ou alors il y aura des systèmes libres isolés du reste du monde.

C’est un constat fait par des membres, même, de la communauté Linux.

Gestion des DRM sous Linux : la seule alternative ?

Le lien ci-dessus a écrit :

Linux et les DRM, deux sujets qui sont rarement brassés, le premier véhiculant une philosophie clairement opposée aux seconds. Et pourtant, lors du LinuxWorld, un vice-Président de RealNetworks a plus ou moins prédit la déchéance du système d’exploitation sur les machines de bureau sans l’adaptation des technologies de gestion des droits numériques demandées par les utilisateurs.

Enfin, on peut aussi pondérer la partie « technologies de gestion des droits numériques demandées par les utilisateurs », en faisant remarquer que les utilisateurs réclament sur le support des DRM, seulement dans le cas où un objet est protégé par DRM. Cette partie de la phrase ne vaut plus ou ne vaudra plus, si d’autres solutions sont finalement utilisées.

En résumé, une fin possible, mais pas certaine. Il y a en gros quatre alternatives pour l’histoire à venir :

  • Les DRM restent de la partie, Linux ne supporte pas les DRM, et Linux disparait en s’isolant du reste du monde.

  • Les DRM restent de la partie, Linux ne supporte pas les DRM, le piratage s’impose sur Linux et Linux devient synonyme de « plateforme de pirates ».

  • Les DRM restent de la partie, Linux répond à cette réalité en permettant un module optionnel pour le support des DRM, et Linux continue son aventure.

  • Les DRM disparaissent, et la question ne se pose plus, et Linux continue son chemin.

-- EDIT -- Ajout d'une quatrième alternative (la n°2).

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 20:25)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#34 Le 18/12/2011, à 19:40

Grünt

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Les choses ne sont pas obligées d'être tranchées non plus, des mondes peuvent coexister.

Actuellement, il n'y a que sous Windows qu'on peut lire facilement des BR dont les auteurs ont décidé de faire chier: ça ne cause pas la disparition de Linux et MacOS pour autant.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#35 Le 18/12/2011, à 20:09

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

Actuellement, il n'y a que sous Windows qu'on peut lire facilement des BR dont les auteurs ont décidé de faire chier:

Ils ne le font pas pour faire chier, ils le font pour protéger leurs droits. À noter que les utilisateurs sont tout autant en tord que les auteurs dans cette histoire. Si on avait pas eu des millions d’utilisateurs pour scander à tout bout de champ « payant c’est nul, gratuit c’est bien » ou « les seuls licences dignes de respect sont celles qui permettent la copie gratuite », et s’il n’y avait pas des millions de visites journalières sur les sites de piratage, ben les DRM n’aurait peut être jamais existé.

Le problème est celui d’une relation de confiance. Si les utilisateurs respectaient les licences, il n'y aurait pas besoin de DRM.

C’est une sorte de guerre. Les utilisateurs disent aux auteurs, « je t’emmerde, ça devrait être gratuit », en réponse, les auteurs réclament des technologies pour protéger contre la copie, ce qui emmerdent les utilisateurs, en réponse les utilisateurs emmerdes les auteurs, et ainsi de suite. On voit bien dans ce cycle qu’il y a deux parties en cause, et pas une seule.

La solution la plus simple, serait le respect des licences, mais comme il est bien connu que les licences qui n’autorisent pas la copie gratuite ne valent pas le respect, c’est pas gagné.

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

ça ne cause pas la disparition de Linux et MacOS pour autant.

Oui, mais alors ça deviendrait une plateforme non‑média, pour des usages spécifiques est plus limités. En ce qui me concerne, si un jour je me trouve bloqué par Ubuntu par manque de support pour quelque chose qui garanti la protection contre la copie, ben ce sera bye bye Ubuntu, je ne pourrai pas faire autrement. Quoique que j'imagine que ce serait plutôt Ubuntu restreint à certaines tâche.

Mais bon, la question ne pose pas strictement dans ces termes, vu que comme je disais plus haut, le support des DRM semblent être surtout présent sur les machines à usage spécifique, mais le problème se pose quand même avec le VOD, juste pour citer un exemple. Actuellement, je crains que si j’achetais un film en VOD, je ne puisse pas le lire sur Ubuntu. Ça ne me concerne pas, vu mes revenus, je ne peux pas me permettre ce type d’achat, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et j’imagine que pour un cinéphile, ben Ubuntu pose un problème. C’est le droit d’Ubuntu de ne pas supporter les DRM ou autres, mais c’est aussi le droit des utilisateurs que d’exiger que sa plateforme lui permette de lire ses contenu et de choisir sa plateforme selon ce critère.

Reste à savoir si les DRM ne sont pas supporté sur Linux ou Ubuntu parce qu’ils ne veulent pas, ou parce que c’est impossible. Je ne connais pas la réponse à cette question.

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 20:13)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#36 Le 18/12/2011, à 20:10

lukophron

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

et puis on peut envisager une quatrième possibilité :
Les DRM subsistent, linux ne les supporte pas, linux continue tranquillement car les utilisateurs se passent de ces produits ou les crack massivement
(m'est avis que le modèle économique qui sous-tend ces DRM est en fait déjà obsolète)


Le danger avec les glands est qu'ils prennent racines.
Corneille

Hors ligne

#37 Le 18/12/2011, à 20:17

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

lukophron a écrit :

et puis on peut envisager une quatrième possibilité :
Les DRM subsistent, linux ne les supporte pas, linux continue tranquillement car les utilisateurs se passent de ces produits ou les crack massivement

Oui, je vais l’ajouter dans la liste, avec une petite modification.

lukophron a écrit :

(m'est avis que le modèle économique qui sous-tend ces DRM est en fait déjà obsolète)

C’est quoi le « modèle économique pas obsolète » alors ? Sachant que l’utilisateur veut que ce soit gratuit, excuse moi, mais à part le modèle de « les auteurs ils ont qu'à crever » (position des pirates) ou le modèle de « les autres paient pour moi » (position de la licence globale ou du mécénat global), je ne vois pas. C’est pas coton de créer un modèle « économique » où tout le monde refuse de payer le moindre cent, parce que quand on dit « payant c’est nul, gratuit c’est bien », c’est pas la même chose que de dire « trop cher c’est nul, abordable c’est bien », vu que « payant c’est nul » implique que quelque soit le prix, même un millième de cent, c’est de toute façon toujours trop cher est que le seul prix « acceptable » c’est 0.00€. Un modèle économique qui remplie ce critère, est-ce seulement possible ?

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 20:23)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#38 Le 18/12/2011, à 20:27

lukophron

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :

C'est quoi le « modèle économique pas obsolète » alors ?

Je ne sais pas, et je n'ai pas d'idée arrêtée à ce sujet. Mais on peut imaginer :
Vus les coûts de commercialisation (production, publicité, intermédiaires, etc), on peut faire de grandes économies, au bénéfice de l'auteur. Mettons que j'écrive un bouquin. Je n'ai pas besoin d'une maison d'édition pour la diffusion d'un Ebook, juste d'un serveur internet. Je demande un montant en échange du téléchargement de mon livre. Evidemment, des copies peuvent circuler sans avoir été payées. Mais bon, rien ne m'empêche non plus d'emprunter un livre... Je pense, peut-être à tord, qu'il y aura suffisamment de personnes qui paieront pour assurer une rétribution minimale. Je parle là donc d'un système de "mécénat individuel", en quelque sorte.


Le danger avec les glands est qu'ils prennent racines.
Corneille

Hors ligne

#39 Le 18/12/2011, à 20:46

Grünt

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

lukophron a écrit :

et puis on peut envisager une quatrième possibilité :
Les DRM subsistent, linux ne les supporte pas, linux continue tranquillement car les utilisateurs se passent de ces produits ou les crack massivement

C'est ce qui se passe actuellement, y compris sur les plateformes propriétaires.

Les séries sortent aux USA en HD, avec leurs systèmes de DRM overkill. Sitôt l'épisode terminé elles sont sur Internet. Quelques heures après elles sont en VO avec sous-titres anglais. Le lendemain elles sont en VO avec sous-titres pour les 3/4 de la planète.
Puis elles sortent en VF pourrie dans le désordre avec des saisons incomplètes à la TV, et enfin elles sortent en DVD bien cher à la FNAC.

Et ils s'étonnent de pas vendre.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#40 Le 18/12/2011, à 21:10

emris

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :

Ils ne le font pas pour faire chier, ils le font pour protéger leurs droits. À noter que les utilisateurs sont tout autant en tord que les auteurs dans cette histoire. Si on avait pas eu des millions d’utilisateurs pour scander à tout bout de champ « payant c’est nul, gratuit c’est bien » ou « les seuls licences dignes de respect sont celles qui permettent la copie gratuite », et s’il n’y avait pas des millions de visites journalières sur les sites de piratage, ben les DRM n’aurait peut être jamais existé.

Ouais, ou tu peux aussi arrêter 5 minutes la branlette de cerveau, et te poser les vraies question. Les DRM, comme tout système de verrou numérique est par essence cassable et sera cassé. Et comme on ne vit pas dans le monde merveilleux de l'ile aux enfants, y aura toujours des gens pour pirater.  Maintenant qu'on a bien enfoncé des portes ouvertes considère ceci:
Les DRM ont été conçu par des gens et demandé par des gens qui veulent appliquer les recettes économiques des supports analogiques sur les supports numériques. Or il y a une montagne qui s"est créé entre les deux "mondes" lorsque n'importe quel quidam possédant un PC a pu numériser un support analogique et le copier à l'infini sans perte de qualité.
Le constat est là, a vouloir appliquer les recettes du support physique au support numérique, les éditeurs s'enfoncent dans une impasse, et la fracture avec le monde numérique des consommateurs est élargie. Parce que oublie pas un truc tout simple, c'est le consommateur qui lâche les thunes, c'est donc lui qui a le pouvoir, pas l'éditeur.
Tu  opposes le bouseux qui veut du tout gratuit et le noble éditeur qui veut préserver les indemnités de ses créateurs. Tu es trop simpliste et manichéen. Je veux ma collection de musique sur mon pc. J'ai le choix entre une offre legale qui m'impose de ne pouvoir copier cette musique,que j'ai acheté qu'un nombre limité de fois sur mon baladeur, par exemple, ou de ne pouvoir la graver sur un cd. Et j'ai le warez qui ne m'impose rien, (je ne considère pas la question de l'argent mais juste de l'emerdement imposé), le choix est vite fait...

Hors ligne

#41 Le 18/12/2011, à 21:19

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

emris a écrit :

Ouais, ou tu peux aussi arrêter 5 minutes la branlette de cerveau, et te poser les vraies question. Les DRM, comme tout système de verrou numérique est par essence cassable et sera cassé.

Et tu peux arrêter de te contenter de râler et chercher ou proposer des solutions. Ils pourront être cassé, ça ne résoudra pas la problème. Que fait un auteur qui ne veut pas diffuser ses oeuvres gratuitement, si tu lui force la main ? Il ne fait plus rien. Et je suis bien placé pour le savoir.

Il faudrait dépasser le stade de la chienlit sur cette question.

T’as rien d’autre à proposer que de dire qu’il seront cassé ?

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/12/2011, à 21:19)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#42 Le 18/12/2011, à 21:39

emris

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

T'as lu le reste de mon post?  Je suis le consommateur, j'ai le pouvoir, je refuse un os qui fait des trucs sans mon consentement, je choisis linux, je refuse qu'un éditeur m'impose la façon dont je dois consommé une oeuvre, je casse ses verrous c'est aussi simple ça.Je vais donc me répéter plus simplement parce que ça a l'air d'avoir du mal à rentrer: Ce n'est pas un combat les méchants qui veulent du tout gratuit vs les gentils éditeurs. C'est un refus d'adaptation des éditeurs à une nouvelle façon de consommer, point barre. On ne consomme plus du support, on consomme du contenu, c'est simple, qu'est ce que tu piges pas la dedans? Ceux qui veulent appliquer les vieilles recettes disparaitront, et ce ne sera pas un mal. Ceux qui auront compris s’adapteront et pourrons se gaver comme les anciens, différemment, c'est tout.
Les solutions? Les nouvelles recettes? Mais c'est à eux de me les proposer mon pèpère, c'est leur boulot et ils sont largement assez rémunérés pour ça.

Hors ligne

#43 Le 18/12/2011, à 21:45

HP

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :

T’as rien d’autre à proposer que de dire qu’il seront cassé ?

Ils le seront de toute façon… il n'y a qu'à voir l'exemple récent du HDCP tongue.


cat /dev/urandom >/dev/null 2>&1 #github

Hors ligne

#44 Le 18/12/2011, à 21:56

kamui57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

emris a écrit :

T'as lu le reste de mon post?  Je suis le consommateur, j'ai le pouvoir, je refuse un os qui fait des trucs sans mon consentement, je choisis linux, je refuse qu'un éditeur m'impose la façon dont je dois consommé une oeuvre, je casse ses verrous je ne lui achète rien de verrouillé c'est aussi simple ça

http://hoper.dnsalias.net/tdc/index.php … 15/Skyrim1

Alors, qu'est ce qui se passe avec Skyrim ? Pourquoi pourrait-il devenir mon dernier jeu "physique" légalement acquis ?

Parce qu'au dos du boîtier il est écris (en tout petit) qu'un compte Steam est obligatoire pour pouvoir jouer.


Quand le dernier arbre aura été abattu, et le dernier animal exterminé, les hommes se rendront compte que l'argent ne se mange pas (proverbe indien)
Toshiba Satellite L655 4 Go RAM, Archlinux Gnome-shell,LXDE / W7
Toshiba Satellite M30 512 Mo RAM, Archlinux Gnome 3 restreint / Crunchbang LXDE
https://help.ubuntu.com/community/Pastebinit pour poster du texte sur internet en console

Hors ligne

#45 Le 18/12/2011, à 23:05

emris

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

kamui57 a écrit :

emris a écrit :

    T'as lu le reste de mon post?  Je suis le consommateur, j'ai le pouvoir, je refuse un os qui fait des trucs sans mon consentement, je choisis linux, je refuse qu'un éditeur m'impose la façon dont je dois consommé une oeuvre, je casse ses verrous je ne lui achète rien de verrouillé c'est aussi simple ça

Oui, en effet, j'avais oublié ça aussi. Le boycot pur et simple. T'as bien fait de FIXED.

Hors ligne

#46 Le 18/12/2011, à 23:16

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :
The Uploader a écrit :

Les DRM n'empêchent en rien la contrefaçon, elles sont plus nocives pour les acheteurs et le nombre de ventes qu'autre chose. Ca fait longtemps que ça a été établi (exemple pour la musique, tout comme ça fait longtemps que certains s'y accrochent en dépit de toute logique.

Quelles sont les propositions alternatives actuellement ? … en dehors de celle d'imposer une licence aux auteurs

Ça me fait penser qu'il faudra que je cherche, justement. C'est un bon sujet ça.

Voilà, aprés avoir pris une petite partie de la journée à chercher : Protections contre la copie, DRM et alternatives.

Après un rapide rappel du contexte, deux solutions semblent ressortir (référence donnée dans le topic). L'une est même destinée à remplacer les DRM, c’est le marquage ou le watermark. L'objet a protéger est marqué avec des données personnelles, comme l’identité de la personne qui l'a légalement acquise. Ça s’applique autant à la vidéo qu’à l'audio ou au PDF.

Mais il y a une limite : ça ne protège pas contre la copie, ça permet seulement de déceler qu’une copie est légale ou illégale. C’est déjà un grand pas comparé aux contrôles du trafique sur internet, mais ça nécessite toujours une forme de contrôle du trafique.

L’autre alternative, la plus cool je dirais, mais aussi plus difficile à mettre en œuvre, et celle du réseau de confiance, ou les œuvres ne circulent qu’entre personnes de confiance. Elles sont éventuellement et à cette fin, protégées par mot de passe.

Ma préférence va au réseau de confiance, qui est plus naturel, et élimine les problèmes d’interopérabilité. C’est aussi celle qui résous le problème le plus à la racine, puisque le problème à la base est un problème de confiance.

Mais comment créer des réseaux de personnes dignes de confiance ? Il faudrait filtrer les gens qui rejoindraient de tels réseaux; mais comment les tester ?

Dernière modification par Hibou57 (Le 19/12/2011, à 00:05)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#47 Le 18/12/2011, à 23:19

ares

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

Les choses ne sont pas obligées d'être tranchées non plus, des mondes peuvent coexister.

Actuellement, il n'y a que sous Windows qu'on peut lire facilement des BR dont les auteurs ont décidé de faire chier: ça ne cause pas la disparition de Linux et MacOS pour autant.

Depuis la mise en place des DRM je boycotte les "majors"
* plus aucun CD, j'ai tout vendu
* plus de lecteur CD, démontage et vente

DRM, Hadopi..., c'est contre nature pour moi.

Dans un autre topic

ǤƦƯƝƬ' a écrit :

Il y a un glissement sémantique, une recherche constante par les personnalités politiques de termes à la fois neutres, et avec une connotation scientifique, qui sont censés donner de la légitimité à leur action (...)

«culture», «droit d'auteur» etc sont détournés de leur sens.
De façon insidieuse la culture ne serait disponible qu'auprès de sociétés anonymes. Sociétés seul source, gardien et vendeur de «biens culturelles».
Ces sociétés ont dénigré Internet (des pirates neo-nazis pédophiles...) puis ont fait un peut de lobby (DRM, Hadopi etc) et maintenant débarque sur le «net» avec un arsenal juridique.
Ils légitiment leur présence en tant que sauveur des droits d'auteurs et de la culture.

J'emmerde I-Tunes, Universal, Hachette et consorts.
Ils ont combattu le Web, n'ont rien crées et aujourd'hui viennent nous faire chier en tant que seul source de «Culture» avec un "C" comme con.
S.Jobs vient de crever, et tout indique qu'il ne connaissait pas l'universalité du Web prôné par Tim Berners-Lee, Directeur du W3C et inventeur du World WideWeb

« Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales.»

J'ai l'impression que le nom Tim Berners-Lee est totalement inconnu chez les défenseurs du droit d'auteur... Le World WideWeb a plus de 20 ans d’existence. & j'emmerde S.Jobs sad

La culture est pas QUE chez Hachette, I-Tunes et consort. Elle est aussi disponible ICI (dans ce forum) et ailleurs. Beaucoup ont un savoir, qu'ils partagent... avec talent!
La culture elle est pas que chez I-Tunes, Hachette etc...
Elles est dans les expos de quartier, les festivals, les bibliothèques, théâtres...
C'est pas gratuit... mais moins chère qu'une licence Windows avilissante ou un I-pad fabriqué par des «esclaves» chinois! 

Les LL ont permis l'essor du Web et le Web a favorisé les LL. Les LL et le Web c'est la diversité.
I-tunes, Hachette etc sont contre cette diversité.
On rationalise, uniformise le «produit culturel».
Internement du client ou l'imaginaire, la découverte, la réflexion... sont standardisés et
conditionnés...
S.Jobs, Balmer, patrons d'Universal, Hachette etc c'est les (nos) nouveaux censeurs.
Ils décident de ce que nous devons savoir et sur quel support la culture doit être accessible.
Des patrons d'entreprise qui rendent des comptes aux actionnaires... et pas aux
auteurs ou consommateurs.

Le «droit d'auteur» n'a pas su s'adapter au Web parce que ceux qui le défendait était con.
Les auteurs et le "public" sont les grands perdants.
Je respecte les auteurs et le droit de choisir la licence de diffusion de leur travail. Si je dois passer par I-tunes pour accéder a leur création... ben c'est non!
I-Tunes me factures des DRM et m'impose le support d'accès pour "lire" la création... Qu'il crève!
Idem pour hachette?
Je vends demain mes livres sur Leboncoin

J'emmerde I-Tunes, Microsoft, Hachette et le «produit culturel» qui se consomme!

Hors ligne

#48 Le 19/12/2011, à 00:11

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

ares a écrit :

«culture», «droit d'auteur» etc sont détournés de leur sens.
De façon insidieuse la culture ne serait disponible qu'auprès de sociétés anonymes. Sociétés seul source, gardien et vendeur de «biens culturelles».

C'est bien justement pour ça aussi que c'est important de défendre les auteurs. S'ils tombent, ce sera comme avec le dumping social qui a massacré la plupart des indépendant, ça ouvrira un boulevard aux monopoles, et ces monopoles sont déjà bien installés. Les auteurs étant plus fragiles que les grosses boites, ils tombent plus vite que ces dernières.

ares a écrit :

C'est pas gratuit... mais moins chère qu'une licence Windows avilissante ou un I-pad fabriqué par des «esclaves» chinois!

Je plussoie, tout est dit.

ares a écrit :

On rationalise, uniformise le «produit culturel». Internement du client ou l'imaginaire, la découverte, la réflexion... sont standardisés et conditionnés...

Moui, mais là encore, il n'y a pas un responsable unique. Le « tout gratuit » aussi est responsable de la tendance à l’uniformisation : GIMP gratuit, ça peut être pratique, mais quand on retrouve la même chose en Chine, en Australie, en Europe, aux USA, chez les Esquimaux, en Afrique, on se dit que question uniformisation, ça fait peur, et même MacDo n’a pas fait pire. Et c’est la même logique qui s’applique aux deux, la recherche de la réduction maximum des couts.

Ce n’est pas à toi en particulier que je dis, je le souligne en général. Tout autant qu’en général, on s’égare de croire en des responsables uniques.

ares a écrit :

I-Tunes me factures des DRM et m'impose le support d'accès pour "lire" la création... Qu'il crève!
Idem pour hachette?

Pour rétablir la justice quand même : Steve Jobs n’est pas à l’origine de ces DRM, contre lesquels il pestait, ils lui ont été imposés par les grands éditeurs. Voir les références dans le topic que j’ai indiqué dans un précédent message. 99 cents sur iTune, c’est 66 cents qui vont au majors, 22 cents qui vont au système de paiement, et 11 cents qui vont à Apple, qui sont 11 cents auxquels ils faut encore déduire les frais liés aux fonctionnement et à la maintenance de iTune. iTune n’est pas la poule aux œufs d'or d’Apple, c’est la vache à lait des major, et crois moi, ce n’est pas Steve Jobs qui l'a voulu ainsi.

Dernière modification par Hibou57 (Le 19/12/2011, à 00:25)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#49 Le 19/12/2011, à 01:44

Grünt

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

Hibou57 a écrit :
ares a écrit :

«culture», «droit d'auteur» etc sont détournés de leur sens.
De façon insidieuse la culture ne serait disponible qu'auprès de sociétés anonymes. Sociétés seul source, gardien et vendeur de «biens culturelles».

C'est bien justement pour ça aussi que c'est important de défendre les auteurs. S'ils tombent, ce sera comme avec le dumping social qui a massacré la plupart des indépendant, ça ouvrira un boulevard aux monopoles, et ces monopoles sont déjà bien installés. Les auteurs étant plus fragiles que les grosses boites, ils tombent plus vite que ces dernières.

En attendant, beaucoup d'auteurs défendent la politique de ces grosses boîtes. Dans le domaine musical y'a très peu d'artistes qui ne fassent pas partie de mafia SACEM, qui ne soient pas vendus (directement ou via une maison de disque indép.. une filiale rachetée) aux grosses majors du disque. C'est encore plus flagrant dans le cinéma: les films produits en dehors du circuit des censeurs d'Internet se comptent sur les doigts de la main.

Il me semble qu'il y a de la part des auteurs beaucoup de manque d'information et de l'hypocrisie.. c'est bizarre que quand des lois, des directives, des traités internationaux, concernent à la fois le numérique et la culture, on se retrouve avec des geeks qui s'informent, regardent les débats politiques, diffusent de l'information, publient des analyses, et du côté des artistes quasiment rien. Silence radio. Je les soupçonne franchement d'adopter la politique de l'autruche, surtout en ce qui concerne les artistes qui se prétendent engagés: que les bêtes à manger du foin qui deviennent des stars éphémères ne se posent pas de questions, ok. Que les artistes qui écrivent des textes sur tout ce qui les indigne n'aient pas un mot au sujet des lois liberticides qu'on passe en leur nom, ça m'énerve. Ça donne envie de leur foutre un micro sous le nez et qu'ils s'expriment sur le sujet. Qu'on sache s'ils acceptent vraiment qu'on détruise la liberté d'expression en leur nom, ou bien s'ils ne sont pas d'accord (et dans ce cas, qu'est-ce qu'ils foutent à la SACEM et chez Vivendi??).


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#50 Le 19/12/2011, à 02:56

Hibou57

Re : [Éco] Plus fort qu'HADOPI

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

En attendant, beaucoup d'auteurs défendent la politique de ces grosses boîtes.

Put-être parce qu’ils préfèrent la sécurité à l’aventure, et que pour l’instant, ça ressemble à une aventure.

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

Dans le domaine musical y'a très peu d'artistes qui ne fassent pas partie de mafia SACEM

Je ne sais plus si c’était toi ou quelqu'un d’autre qui disait dans le sujet sur les élections, que la révolution n’est pas pour demain. C’est le même phénomène ici, et en fait celui dont on parle ici, est une partie du problème plus général : réagir, ça fait peur, parce que c’est prendre des risques. Effrayés par la loi de la jungle (sur le Net), ils se réfugient derrière ce qui semble plus solide et tout dominer (les grosses boites), et ne réagissent que quand ils ont assez d’expérience et surtout sont assez sûrs d’eux (ex. Indochine, Wampas, mais je ne suis pas trop au vent). Peut être que la plupart, restes passifs, tout comme l’employé SMICar typique est tétanisé à l’idée de réagir.

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

qui ne soient pas vendus (directement ou via une maison de disque indép.. une filiale rachetée) aux grosses majors du disque. C'est encore plus flagrant dans le cinéma: les films produits en dehors du circuit des censeurs d'Internet se comptent sur les doigts de la main.

Les films sont un cas à part, ça demande beaucoup d’investissement dans tous les sens du terme. Alors oui, ce n’est pas demain que l’on verra de manière courante des films indépendants produits par des indépendants. Si les choses évoluent, on verra d’abord de l'audio d’indépendant, et seulement plus tard du cinéma d’indépendant.

Ce qu’il y a aussi avec les grosses boites, c’est qu’elles fournissent des services que sans elles, les indépendants doivent assumer seul : la communication, l’organisation d’éventuel concerts, l’éventuel diffusion sur des supports plus traditionnels comme les CD, la compta, et des choses comme ça. Sortir des circuit traditionnel signifie une réorganisation de tout ça aussi. C’est comme la différence entre un employé et un artisan, et ça ne vaut pas que dans les métiers artistiques. J’imagine que ça doit intimider plus d’une personne aussi.

Puis quand on parle de cinéma indépendant, d’artistes indépendants, d’écrivains indépendants, il faut aussi penser aux goût du publique. Dans un reportage dont le lien a été posté dans un autre sujet (L’iPhone c'tro nul), quelqu'un parlait d’une enquête réalisée par Apple, qui trahis que les consommateurs plébiscitent les grosses productions Hollywoodienne, et boudent les indépendant.

Intéressant ton commentaire à propos de ça. Merci, ça m’a fait pensé à des trucs auxquels je n’aurais pas pensé autrement. J’avais zappé cette question.

-- EDIT --

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

c'est bizarre que quand des lois, des directives, des traités internationaux, concernent à la fois le numérique et la culture, on se retrouve avec des geeks qui s'informent, regardent les débats politiques, diffusent de l'information, publient des analyses, et du côté des artistes quasiment rien. Silence radio. Je les soupçonne franchement d'adopter la politique de l'autruche,

C'est peut être un problème de visibilité et de réseau. Les artistes sont entre eux dans leur milieux, les geeks sont entre eux dans leurs milieux, et les uns ne savent pas ce que font les autres. En tous cas, sur le forum de Compositeur.org, les questions de droits et de diffusion, sont fréquentes. HADOPI y a été discuté assez largement, idem sur les méthode de protection. Je me souviens d'un topic où était raconté commet la meilleur méthode de protection, c’est la dégradation volontaire du signal audio (pour les aperçus diffusés sur le web), pour par exemple éviter de se faire piquer sa composition par un publicitaire et de retrouver sa composition dans une pub T.V. sans recevoir aucun droit. C’est un exemple, mais c’est le signe qu’ils s’y intéressent.

Dernière modification par Hibou57 (Le 19/12/2011, à 03:21)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne