Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#1 Le 12/02/2017, à 00:08

wallace27

Antivirus et Linux

Bonjour,

Une question bête. Si tout le monde utilisait Linux, est-ce qu'il serait juste de dire que les antivirus ne seraient plus nécessaires ?

Hors ligne

#2 Le 12/02/2017, à 00:30

naguam

Re : Antivirus et Linux

Mon avis est que tout est relatif, et de ce que tu veux dire par "linux" le kernel? les distribs? une distrib en particulier?

La plupart des serveurs tournent sous linux et android utilise linux?

En résumé, mon avis que de "tout est relatif" est du au fait qu'il y a trop de variables pour répondre explicitement.


Tous  les mordus (euhh non mes ordis) sont sous linux.                               
Vive GNU/Linux et Vive les pinguins

Hors ligne

#3 Le 12/02/2017, à 00:50

charrier63

Re : Antivirus et Linux

Pour completer la reponse, je serais tenté de dire :
Les pirates attaquent pour tenter de toucher un maximum de victimes. Donc le jour ou si ca arrivait, 90 % des gens utilisaient linux, et plus que 10 % windows, comme par hasard, ca serait linux qui serait infesté.

Je suis septique en plus sur le sujet. Un virus sort, dans les heures qui suivent, chaque concepteur d'antivirus a trouvé la parade, quelle bande de balaise. Parfois je me demande si certains virus sont pas balancé par eux-meme pour faire vendre de l'anti-virus, et creer la panique chez les utilisateurs !!!

Hors ligne

#4 Le 12/02/2017, à 01:23

naguam

Re : Antivirus et Linux

charrier63 a écrit :

Pour completer la reponse, je serais tenté de dire :
Les pirates attaquent pour tenter de toucher un maximum de victimes. Donc le jour ou si ca arrivait, 90 % des gens utilisaient linux, et plus que 10 % windows, comme par hasard, ca serait linux qui serait infesté.

Je suis septique en plus sur le sujet. Un virus sort, dans les heures qui suivent, chaque concepteur d'antivirus a trouvé la parade, quelle bande de balaise. Parfois je me demande si certains virus sont pas balancé par eux-meme pour faire vendre de l'anti-virus, et creer la panique chez les utilisateurs !!!

Cela dépend, car chaque distribution est différente avec des devs qui corrigent des bugs et failles différentes suivant les distrib (aussi bien au niveau des packages que au niveau du kernel.
Et si une faille du kernel était présente dans chaque distrib elle serait vite corrigée, soit par les devs du kernel soit ceux de la distrib.
Mais bon, tout est possible, maintenant, la majorité des serveur sont sous linux, donc pour toucher un maximum de gens, attaquer (virus) les serveurs auxquels les gens se connectent (sur internet en faisant une quelquonque recherche) serait plus rapide, tout comme créer des virus pour android. Pirater et envoyer un virus, sont des choses différentes comme similaires, cela dépend de ce que fais ton virus.
Le piratage sous touts les systèmes existent, il suffit de regarder sur internet pour voir: tel site s'est fait piraté.

Niveaux créateurs antivirus, +1 (ce qui expliquerais pourquoi c'est surtout windows d'attaqué plus que linux).
Mais pas pour les antivirus libres et gratuit (comme clamav (mais pas avast car pas libre smile ))

ps: le plus souvent, quand un système est piraté ou attrape un virus ou un trojan, c'est surtout a des composant externes comme un port ouvert pour un serveur, etc.
Rarement dû à la base du système ici le kernel.

Dernière modification par naguam (Le 12/02/2017, à 01:24)


Tous  les mordus (euhh non mes ordis) sont sous linux.                               
Vive GNU/Linux et Vive les pinguins

Hors ligne

#5 Le 12/02/2017, à 02:58

Ubuntu1988

Re : Antivirus et Linux

Il y a surtout le fait que Linux sépare utilisateur et administrateur, en te demandant le mot de passe pour les opérations sensibles, ce qui limite pas mal les possibilités d'attaque. Mais c'est là aussi qu'une faille reste possible : si tu donnes ton mot de passe à la moindre fenêtre/commande qui le demande, ça peut être problématique donc, comme toujours, la première faille restera l'utilisateur. Pour ce qui est de 'séparer' utilisateur et administrateur, il me semble d'ailleurs que Microsoft a repris, en partie, un tel système dans ses derniers OS.

Pour l'heure, il faut savoir que les antivirus fait pour Linux ont une base de donnée qui recensent en grande les menaces qui visent Windows. Dit comme ça, ça peut être absurde mais ce n'est pas si inutile, car même si tu est épargné (porteur sain), il peut être utile de ne pas infester tes connaissances par email ou autre, voire même en cas de dualboot (surtout avec des partitions partagées). Pour ce qui est de l'usage des antivirus/antirootkits, bien que pas inutile dans les cas cités précédemment, il ne faut pas non plus forcément prendre leurs résultats pour parole d'évangile et paniquer au moindre fichier annoncé comme infecté et prendre le temps d'analyser les résultats par soi-même, histoire de ne pas effacer des fichiers sains (et surtout essentiels parfois !)

Pour résumer : quelque soit l'OS, avoir une utilisation responsable car l'utilisateur reste la première barrière de sécurité.


J'ai perdu ! :(

Hors ligne

#6 Le 12/02/2017, à 03:17

naguam

Re : Antivirus et Linux

Je suis d'accord, que la première faille de sécurité se situe entre la chaise et la machine, c'est à dire, ce que fait la personne derrière le clavier.

Ubuntu1988 a écrit :

Il y a surtout le fait que Linux sépare utilisateur et administrateur, en te demandant le mot de passe pour les opérations sensibles, ce qui limite pas mal les possibilités d'attaque.

Pas vraiment d'accord:
cette séparation est faite pour que les utilisateurs ne cassent pas le système sans faire exprès, je ne suis même pas sûr que dans les premières version du kernel, cette séparation existait.

Aujourd'hui,  il n'est pas très difficile en temps que user, de trouver le mot de passe admin. Tout les Pirates (et Hackers par pur bidouillage) suffisamment expérimenté pour infiltrer linux a distance en entrant en user, sais prendre le contrôle total de la machine en root.
Le seul moyen potable de protection, je pense que c'est le cryptage dans tout les sens, aussi bien sur le réseau que les unitées de stockage sur la machine (ssd Hdd sshd emmc et d'autres comme les périphériques externes) et les fichiers.
De plus si on te volle ta machine pour tes données, si tu as bien crypté tes données, ce seras presque impossible de récupérer tes données, je dis bien presque car le risque 0 n'existe pas.

Pour faire simple, tout est piratable, il faut juste prendre des précautions, pour que les pirates les moins expérimentés et sans grande passion se découragent et n'attaquent plus (car les motivés et les expérimentés, y arriveronts de toute manière même si ils y passeront des jours, l'adrénaline les fera tout essayer)

Dernière modification par naguam (Le 12/02/2017, à 03:19)


Tous  les mordus (euhh non mes ordis) sont sous linux.                               
Vive GNU/Linux et Vive les pinguins

Hors ligne

#7 Le 12/02/2017, à 11:00

alex2423

Re : Antivirus et Linux

Ubuntu1988 a écrit :

Pour l'heure, il faut savoir que les antivirus fait pour Linux ont une base de donnée qui recensent en grande les menaces qui visent Windows. Dit comme ça, ça peut être absurde mais ce n'est pas si inutile, car même si tu est épargné (porteur sain), il peut être utile de ne pas infester tes connaissances par email ou autre, voire même en cas de dualboot (surtout avec des partitions partagées).

Comment a été attrépé ce virus ? Ne s'est t-il pas développé à partir d'un client Windows ?
Tu transportes dans ce cas ce virus, sur ton système mais celui-ci est inoffensif contre ton système puisque tu as des "anti corps " qui te permettent de te défendre. Par contre, tu peux refiler tes virus à tes destinataires windowsiens.
Dans ce cas là, que proposes tu ? Installer un anti virus sous ton système "Linux" pour désinfecter les virus de ton système ?

Hors ligne

#8 Le 13/02/2017, à 07:08

Rufus T. Firefly

Re : Antivirus et Linux

Salut,

De toutes façons les anti-virus linux (clamav) sont moins à jour que ceux de w$, et pour cause : ils sont inutiles pour linux. En outre, les gens qui utilisent w$ sont de toutes façons blindés d'anti-virus, sans quoi ils ne tiendraient pas la journée avec leur système... Donc tout ce qui passe chez eux est en principe vérifié, s'ils sont à jour, eux !

Alors moi qui m'en suis débarrassé depuis une dizaine d'années, de w$, précisément pour avoir la paix, je ne vais pas me préoccuper des transferts éventuellement pourris de w$ à w$ qui passeraient malencontreusement par chez moi...

Quant aux spéculations sur les futurs virus pour linux, on verra le moment venu. En attendant, ça fait 10 ans que je n'ai vu aucun cas d'infection dûment caractérisée sur ce forum. En revanche, je constate une augmentation régulière de la parano sécuritaire, mais ça, c'est comme partout... Il n'y a guère de raison que linux y échappe.


La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds. (Bertolt Brecht)
Il n'y a pas de route royale pour la science et ceux-là seulement ont chance d'arriver à ses sommets lumineux qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés. (Karl Marx)
Il est devenu plus facile de penser la fin du monde que la fin du capitalisme

Hors ligne

#9 Le 13/02/2017, à 12:25

cqfd93

Re : Antivirus et Linux

Bonjour,

Rufus T. Firefly a écrit :

En outre, les gens qui utilisent w$ sont de toutes façons blindés d'anti-virus, sans quoi ils ne tiendraient pas la journée avec leur système... Donc tout ce qui passe chez eux est en principe vérifié, s'ils sont à jour, eux !

Il faut croire qu'ils ne sont pas tous si blindés que ça. Il doit y avoir encore pas mal de nouveaux acheteurs de PC qui ne savent pas que l'anti-virus pré-installé n'a une licence que d'environ 2 mois et qu'après, il faut passer à la caisse pour avoir une version à jour.

Alors moi qui m'en suis débarrassé depuis une dizaine d'années, de w$, précisément pour avoir la paix, je ne vais pas me préoccuper des transferts éventuellement pourris de w$ à w$ qui passeraient malencontreusement par chez moi...

+1000 !


cqfd93

Hors ligne

#10 Le 13/02/2017, à 14:54

Ubuntu1988

Re : Antivirus et Linux

alex2423 a écrit :

Dans ce cas là, que proposes tu ? Installer un anti virus sous ton système "Linux" pour désinfecter les virus de ton système ?

A voir selon ton usage, si tu as un dual-boot ou que tu es amené a échanger souvent avec des possesseurs de Windows, en installer un pourrait être utile.


J'ai perdu ! :(

Hors ligne

#11 Le 14/02/2017, à 16:53

wallace27

Re : Antivirus et Linux

Est-ce que ceci aurait pu arriver à un linuxien ?

hackers

Hors ligne

#12 Le 14/02/2017, à 17:28

Rufus T. Firefly

Re : Antivirus et Linux

"ceci" quoi ?
Un site internet sans protections suffisantes ?
Evidemment.
Mais personne n'a dit que c'était un virus.
Une injection sql faite "à la main" peut fonctionner très bien s'il n'y a pas de protections contre ça côté serveur. Et ce n'est pas un anti-virus qui y changera quoi que ce soit...


La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds. (Bertolt Brecht)
Il n'y a pas de route royale pour la science et ceux-là seulement ont chance d'arriver à ses sommets lumineux qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés. (Karl Marx)
Il est devenu plus facile de penser la fin du monde que la fin du capitalisme

Hors ligne

#13 Le 15/02/2017, à 10:17

naguam

Re : Antivirus et Linux

+1 c'est du piratage pas un virus, je l'ai dit précédemment

Dernière modification par naguam (Le 15/02/2017, à 10:19)


Tous  les mordus (euhh non mes ordis) sont sous linux.                               
Vive GNU/Linux et Vive les pinguins

Hors ligne

#14 Le 15/02/2017, à 19:25

ares

Re : Antivirus et Linux

Alors moi qui m'en suis débarrassé depuis une dizaine d'années, de w$, précisément pour avoir la paix, je ne vais pas me préoccuper des transferts éventuellement pourris de w$ à w$ qui passeraient malencontreusement par chez moi...

+1000
Idem pour moi !
L'utilisateur windows a payer son OS Microsoft, il se démerde... Microsoft fait pas du « social » ça tombe bien moi non plus !

Dernière modification par ares (Le 15/02/2017, à 19:26)

Hors ligne

#15 Le 15/02/2017, à 20:29

Compte anonymisé

Re : Antivirus et Linux

Bonsoir

wallace27 a écrit :

Bonjour,

Une question bête. Si tout le monde utilisait Linux, est-ce qu'il serait juste de dire que les antivirus ne seraient plus nécessaires ?

Légende populaire.

Les antivirus ont été inventés pour ceux qui ignorent ou calculent mal les risques de laisser tout ouvert (droits sur les fichiers, ports, adresses de sites web), pas pour protéger votre système contre toute attaque.

#16 Le 16/02/2017, à 16:42

Compte anonymisé

Re : Antivirus et Linux

jojo81 a écrit :

Bonsoir

wallace27 a écrit :

Bonjour,

Une question bête. Si tout le monde utilisait Linux, est-ce qu'il serait juste de dire que les antivirus ne seraient plus nécessaires ?

Légende populaire.

Les antivirus ont été inventés pour ceux qui ignorent ou calculent mal les risques de laisser tout ouvert (droits sur les fichiers, ports, adresses de sites web), pas pour protéger votre système contre toute attaque.

Exactement. Les antivirus n'ont jamais été nécessaires ; ils sont là pour nettoyer derrière les novices qui ne savent pas utiliser correctement un PC. Windows 10 est assez sécurisé (et a aussi une sorte de séparation entre droits admin et user contrairement à dit au-dessus) et bien utilisé, il ne présente pas beaucoup de risques.

Pour les distributions Linux, c'est pareil, avec probablement quelques avantages : on évite des trucs idiots comme le trillion d'applications qui ont un port ouvert dans le pare-feu pour écouter inutilement sur le réseau, ou le lancement trop facile de binaires téléchargés sur Internet, et on bénéficie du manque de popularité des distribs GNU/Linux sur PC qui les rend beaucoup moins attractives aux créateurs de virus.

Bref, sous n'importe quel système, oubliez les antivirus et contentez-vous de bonnes pratiques et de mises à jour régulières.

Et donc pour répondre à la question, les antivirus sont intrinsèquement aussi inutiles qu'un mur de protection en plâtre devant une porte ouverte. C'est à vous de la fermer, cette porte ; pas à un vendeur d'antivirus. Je sais pas si ma métaphore a du sens pour vous mais je me comprends.

#17 Le 16/02/2017, à 16:57

Rufus T. Firefly

Re : Antivirus et Linux

PersGDo a écrit :

on bénéficie du manque de popularité des distribs GNU/Linux sur PC qui les rend beaucoup moins attractives aux créateurs de virus.

Ça ce n'est pas très convaincant. Parce que les gros systèmes sont aujourd'hui assez souvent sous linux. Et les très gros, les 500 plus gros, quasi-exclusivement (plus de 95%)... Je doute que ça ne fasse pas envie aux créateurs de virus, dont certains font ça pour le fric, mais la plupart juste pour le "fun"... En outre, je pense que sa relative immunité aux virus est une des raisons de l'adoption de linux sur ces systèmes (il y en évidemment beaucoup d'autres, aussi).

Dernière modification par Rufus T. Firefly (Le 16/02/2017, à 16:58)


La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds. (Bertolt Brecht)
Il n'y a pas de route royale pour la science et ceux-là seulement ont chance d'arriver à ses sommets lumineux qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés. (Karl Marx)
Il est devenu plus facile de penser la fin du monde que la fin du capitalisme

Hors ligne

#18 Le 16/02/2017, à 20:34

naguam

Re : Antivirus et Linux

PersGDo a écrit :

Exactement. Les antivirus n'ont jamais été nécessaires ; ils sont là pour nettoyer derrière les novices qui ne savent pas utiliser correctement un PC. Windows 10 est assez sécurisé (et a aussi une sorte de séparation entre droits admin et user contrairement à dit au-dessus) et bien utilisé, il ne présente pas beaucoup de risques.

Combien de backdoors de la NSA dans windows 10? je pense pas que c'est comptable, sous linux, les personnes un minimum avançées dans la gestion system, savent gérer un peu tout dans le système niveau connexions venant de l'extérieur etc... pour faire attention. Chez windows, c'est fermé, on ne connaît rien de ce qui ce passe en interne sauf les personnes très très avancées dans le dommaine comme les blacks hat chevronés.
Winodws n'est pas un système sur, par contre, je suis d'accord que les antivirus ne servent a rien.

ps: linux n'a pas de backdoors, linus torvalds a refusé la demande de la NSA, sur google, cela se trouve facilement.


Tous  les mordus (euhh non mes ordis) sont sous linux.                               
Vive GNU/Linux et Vive les pinguins

Hors ligne

#19 Le 16/02/2017, à 20:39

alex2423

Re : Antivirus et Linux

naguam a écrit :
PersGDo a écrit :

Exactement. Les antivirus n'ont jamais été nécessaires ; ils sont là pour nettoyer derrière les novices qui ne savent pas utiliser correctement un PC. Windows 10 est assez sécurisé (et a aussi une sorte de séparation entre droits admin et user contrairement à dit au-dessus) et bien utilisé, il ne présente pas beaucoup de risques.

Combien de backdoors de la NSA dans windows 10? je pense pas que c'est comptable, sous linux, les personnes un minimum avançées dans la gestion system, savent gérer un peu tout dans le système niveau connexions venant de l'extérieur etc... pour faire attention.

Est ce que les virus profites des backdoor mis en place par MS pour la NSA ?

Hors ligne

#20 Le 16/02/2017, à 20:51

naguam

Re : Antivirus et Linux

Bas cela dépend de ce le codeur (pirate) fait dans sont virus. Mais tout le monde le remarque, Win10 chope plein de ***** a tout bout de champ, même si on désactive le plus de chose possible et qu'on tente de le protèger au maximum, (mes deux soeurs le remaquent bien actuellement)
De plus, dis-toi que sous win10, avec ses backdoors, ils t'espionnent et peuvent même allumer ta webcam sans que tu le sache (en garant la led éteinte) etc, il suffit de voir le film snowden (tiré d'une histoire vraie!) pour comprendre cela et windows n'échappe as a cette règle, ces grandes entreprises américaines ont des partenarias avec la NSA.


Tous  les mordus (euhh non mes ordis) sont sous linux.                               
Vive GNU/Linux et Vive les pinguins

Hors ligne

#21 Le 16/02/2017, à 20:59

Rufus T. Firefly

Re : Antivirus et Linux

Première réponse : c'est une question qu'il faut poser sur un forum m$
En effet, il y a quelques millions de virus inventoriés pour m$, et chacun passe par une quelconque faille. Alors qui passe par où ? Les backdoor sont évidemment des failles par principe puisqu'ils autorisent des entrées étrangères. Si on connaît la procédure on peut entrer. Et comme les fabricants de virus ne manquent de ressources (à commencer par des fuites), on peut imaginer un virus qui copierait cette procédure...
Un peu de lecture ? Stuxnet

Seconde réponse : j'ai lu quelque part qu'il y avait une bonne centaine de virus inventoriés pour linux (des bébêtes très spéciales, quand même, ai-je aussi lu). Et je m'imagine que les failles qu'ils exploitaient ont toutes été rapidement corrigées. Et comme il n'y pas de backdoor, du moins officiellement (et il y a certainement des gens qui surveillent ça), la question ne nous concerne pas vraiment...

Dernière modification par Rufus T. Firefly (Le 16/02/2017, à 21:15)


La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds. (Bertolt Brecht)
Il n'y a pas de route royale pour la science et ceux-là seulement ont chance d'arriver à ses sommets lumineux qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés. (Karl Marx)
Il est devenu plus facile de penser la fin du monde que la fin du capitalisme

Hors ligne

#22 Le 17/02/2017, à 00:00

wallace27

Re : Antivirus et Linux

Dans MacOs aussi la nsa a mis des backdoors ?

Hors ligne

#23 Le 17/02/2017, à 00:40

Compte anonymisé

Re : Antivirus et Linux

Rufus T. Firefly a écrit :
PersGDo a écrit :

on bénéficie du manque de popularité des distribs GNU/Linux sur PC qui les rend beaucoup moins attractives aux créateurs de virus.

Ça ce n'est pas très convaincant. Parce que les gros systèmes sont aujourd'hui assez souvent sous linux. Et les très gros, les 500 plus gros, quasi-exclusivement (plus de 95%)...

On parle de virus, là. Les systèmes dont tu parles sont des supercalculateurs utilisés par des ingénieurs ou des chercheurs, ou des serveurs qui n'ont pas grand chose en commun avec les distribs pour PC qu'on utilise. Pour pirater un serveur, on attaque des vulnérabilités des services qui écoutent sur le réseau ; on exploite des mauvaises configurations comme un SSH ouvert avec des mauvais mots de passe...

A contrario, les systèmes pour PC n'écoutent généralement pas sur le réseau et sont de toute façon derrière des box qui font aussi pare-feu. Dans ce cas, quasiment tous les virus s'appuient sur la stupidité de l'utilisateur : pour attraper un virus sur un système moderne (oui, Windows 10 inclus), il faut essayer activement de pourrir son système.

Bref, c'est l'argument "c'est mainstream sur les serveurs" que je ne trouve pas convaincant. Dans un cas c'est du piratage, dans l'autre c'est l'utilisateur qui se pirate lui-même. On n'attaque pas un serveur avec un virus.

naguam a écrit :

Combien de backdoors de la NSA dans windows 10?

Faut choisir de qui on veut se protéger. Les virus, c'est destiné à ceux qui n'y connaissent rien et se laissent avoir par des popups ou des mails de phishing. La NSA est hors sujet, parce que premièrement, ces utilisateurs n'en ont probablement rien à foutre de la NSA par rapport au russe random qui veut voler leur carte bancaire, et deuxièmement, les antivirus ou Linux ne stoppent pas la NSA.

naguam a écrit :

je pense pas que c'est comptable

Pourquoi en avoir plusieurs ? Pour une agence dont le but est de rester le plus furtif possible, bourrer le système de backdoors serait idiot. Une seule suffit. D'ailleurs, même si je ne doute pas que Microsoft leur accorde ce qu'ils veulent, ils n'en ont probablement pas besoin.

naguam a écrit :

sous linux, les personnes un minimum avançées dans la gestion system, savent gérer un peu tout dans le système niveau connexions venant de l'extérieur etc... pour faire attention.

Encore une fois, attention à quoi ? C'est pas comme ça qu'on arrête un virus ; on l'arrête en ne l'installant pas au départ, et ça, c'est une compétence basique en info. Si tu attrapes un virus, tu es incompétent. Quant à la NSA, c'est pas ton sysadmin Linux de base qui va pouvoir y faire quelque chose.

naguam a écrit :

Chez windows, c'est fermé, on ne connaît rien de ce qui ce passe en interne sauf les personnes très très avancées dans le dommaine comme les blacks hat chevronés.

Non, mais Microsoft a une réputation à tenir en matière de sécurité. Contrairement à ce qu'on lit souvent ici sans trop de sources, ils corrigent régulièrement les failles dans tous leurs programmes, et ont des équipes dédiées à la sécurité. Comparer à Linux est périlleux et stupide avec aussi peu d'information ; faudrait déjà se mettre d'accord sur une métrique. Sur le système le plus utilisé par les débutants, c'est normal de voir plus d'utilisateurs se faire avoir.

naguam a écrit :

Winodws n'est pas un système sur

Si, ça l'est. Ce qu'on entend dessus est un tas de clichés qui étaient justifiés à l'époque d'XP, qui était une vraie passoire. Windows 10 est patché rapidement, a accumulé des tonnes de mécanismes pour rendre l'exploitation des failles plus difficiles, et pratique l'isolation et la séparation de privilèges beaucoup mieux que les distributions Linux mainstream : les applications récentes sous W10 sont isolées du reste du système et n'ont accès qu'à une API réduite ; sous Linux, si un programme est attaqué avec succès, c'est mort : il a accès au compte entier. Windows n'a plus vraiment à rougir en termes de sécurité, même si certains aspects restent étranges, comme le nombre beaucoup trop grand d'applications autorisées par défaut dans le pare-feu (bloquer toutes les connections entrantes n'empêche rien de fonctionner et me met plus à l'aise).

naguam a écrit :

ps: linux n'a pas de backdoors, linus torvalds a refusé la demande de la NSA, sur google, cela se trouve facilement.

Ha ?

Ha.

Ha !

BWAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAHAHAAAAAAAAAAA

Je meurs. Tu crois qu'il aurait le droit d'en parler ? La vérité est que tu n'en sais rien, je n'en sais rien non plus, lui-même ne le sait peut-être pas (il est loin d'être le seul mainteneur), et c'est totalement hors sujet parce qu'on parle des virus et qu'encore une fois, essayer de protéger un système mainstream de la NSA est peine perdue. Si c'est sur Internet et que ça les intéresse, ils sont déjà dedans, que le développeur coopère ou pas.

alex2423 a écrit :

Est ce que les virus profites des backdoor mis en place par MS pour la NSA ?

Peu probable. Vu leur budget et leurs compétences, s'ils choisissaient d'ajouter intentionnellement une backdoor, elle serait introuvable, ou apparaîtrait au contraire volontairement comme accidentelle et serait alors corrigée pas longtemps après. Leur but est de rester cachés et s'il y a une chose que je les imagine bien faire, c'est se cacher.

naguam a écrit :

tout le monde le remarque, Win10 chope plein de ***** a tout bout de champ

Non c'est faux, je n'ai jamais rencontré un seul virus en 7 ans sous Windows, au point que je me demandais comment des gens pouvaient être assez stupides pour se faire infecter. Une troisième fois : si tu attrapes un virus, tu es incompétent, que ça soit parce que tu lances n'importe quel binaire téléchargé sur Internet ou parce que tu te fais avoir par du phishing. Si tes soeurs en ont attrapé, c'est qu'elles ont besoin de cours d'informatique.

Rufus T. Firefly a écrit :

Première réponse : c'est une question qu'il faut poser sur un forum m$
En effet, il y a quelques millions de virus inventoriés pour m$, et chacun passe par une quelconque faille. Alors qui passe par où ? Les backdoor sont évidemment des failles par principe puisqu'ils autorisent des entrées étrangères. Si on connaît la procédure on peut entrer. Et comme les fabricants de virus ne manquent de ressources (à commencer par des fuites), on peut imaginer un virus qui copierait cette procédure...
Un peu de lecture ? Stuxnet

J'ai du mal à comprendre l'exemple... Stuxnet a été créé par ledit gouvernement pour attaquer un pays ; ça n'a rien à voir avec les créateurs de virus qui peuvent inquiéter l'utilisateur moyen, et ce n'est pas un exemple de créateur de virus trouvant la faille d'un gouvernement, parce qu'ici le créateur de virus est le gouvernement. On parle toujours d'agences gouvernementales ici, et je le répéterai jamais assez : on ne peut pas se protéger d'une attaque ciblée de ces gens, la seule solution est de s'isoler physiquement d'Internet.

C'est pas pour dire que les backdoors ne peuvent pas être trouvées par des virus mainstream, mais il n'y a aucun exemple connu de ça : elles sont probablement bien cachées, et il y a plus qu'assez d'erreurs dans le code des trois grands OS pour les simples criminels motivés par l'argent.

Rufus T. Firefly a écrit :

Seconde réponse : j'ai lu quelque part qu'il y avait une bonne centaine de virus inventoriés pour linux (des bébêtes très spéciales, quand même, ai-je aussi lu). Et je m'imagine que les failles qu'ils exploitaient ont toutes été rapidement corrigées. Et comme il n'y pas de backdoor, du moins officiellement (et il y a certainement des gens qui surveillent ça), la question ne nous concerne pas vraiment...

Les failles sous Windows sont aussi rapidement corrigées, même si on peut disserter sur la vitesse de réaction aux 0-day entre GNU/Linux et Windows. Ça fait pas de grande différence à la fin : on tombe rarement sur ce genre de failles, l'important est de faire régulièrement les mises à jour pour se protéger des failles connues.

Mais avant ça, il est indispensable d'appliquer le meilleur antivirus : NE PAS ÊTRE STUPIDE. Les gens font une obsession sur les méchants gouvernements alors que c'est à la fois totalement vain d'essayer de s'en protéger, et totalement inutile parce qu'ils ne s'intéressent pas au quidam moyen. Choisissez Windows ou Linux selon vos préférences, faites vos mises à jour, ne soyez pas stupides, et ne faites pas confiance à des soi-disant "logiciels de sécurité" qui ne servent à rien si vous avez du bon sens et ne vous sauveront pas si vous n'en avez pas.

wallace27 a écrit :

Dans MacOs aussi la nsa a mis des backdoors ?

Probable. S'ils n'en ont pas, ils y rentrent quand même. Arrêtez votre obsession sur la NSA, ils ne vous veulent rien personnellement et les backdoors ne servent pas à la surveillance de masse. Vous avez déjà assez de soucis avec le vol de données à but lucratif.

#24 Le 17/02/2017, à 02:40

wallace27

Re : Antivirus et Linux

"Les gouvernements [..] ils ne s'intéressent pas au quidam moyen."  ?? Pourtant les révélations de Snowden disent le contraire... Comment peux-tu affirmer avec autant d'assurance une chose pareille ?

Hors ligne

#25 Le 17/02/2017, à 04:25

Rufus T. Firefly

Re : Antivirus et Linux

C'est vrai et c'est faux. Il faut revoir Brazil pour comprendre. On cherche un chauffagiste rebelle au système, un certain Tuttle. Malheureusement une mouche tombe dans l'imprimante (l'élément imprévisible) et c'est la fiche de Buttle qui sort... Celui-ci est donc rapidement liquidé... 
Bien sûr, la raison profonde de tout ça, c'est que tout le monde est fiché, alors qu'au départ on ne s'intéresse à personne en particulier... Ensuite on fait des requêtes sur le(s) fichier(s), ça sort des quidams et l'affaire suit son cours...
Si c'est pour de la pub ciblée, ce n'est pas très grave. Mais dans certains cas, allez savoir...

Personnellement, j'ai été inscrit plusieurs années à l'ANPE et jamais on ne m'a fait la moindre proposition. Un jour, profitant d'une absence momentanée de l'employée qui était allée chercher un formulaire, j'ai pu jeter un oeil sur l'écran pour lire ma fiche : j'étais inscrit comme acupuncteur. Je n'ai jamais fait ça de ma vie. Mais du coup, je suis peut-être passé à côté de dizaines d'emploi qui auraient pu me convenir. La mouche était tombée dans l'imprimante...

Dernière modification par Rufus T. Firefly (Le 17/02/2017, à 04:42)


La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds. (Bertolt Brecht)
Il n'y a pas de route royale pour la science et ceux-là seulement ont chance d'arriver à ses sommets lumineux qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés. (Karl Marx)
Il est devenu plus facile de penser la fin du monde que la fin du capitalisme

Hors ligne