Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#1 Le 14/07/2013, à 22:47

billou

À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Je suis le seul dans ce cas ?

Aujourd'hui je me dis que tant que j'en ai assez pour vivre et avoir ce dont j'ai besoin, je n'en demande pas plus, même être riche ne m'intéresse plus sauf si ça me permettrait de faire de grands projets ou je pourrais aider les autres, propulser des choses qui me tiendraient à cœur, du coup, je m'interroge, est ce que j'ai perdu toute ambition, ou est ce que celle ci s'est transformée en quelque chose d'autre ? Il y a quelques années j'étais loin d'être sensible aux projets participatifs, associatifs, à l'écologie, la permaculture, de logiciel libre, et bon nombre d'autres sujets que j'estime propres à faire avancer le schmilblik...

Aujourd'hui je travaille, mais je n'accepte plus aussi facilement les choses qu'avant quand on me sort l'argument habituel "tu te feras plus d'argent", l'argent oui, mais le temps dans tout ça ? (Et quand j'exprime ce que je pense sur le coup, on ne me comprend pas...)

Beaucoup de gens pensent que le temps, c'est de l'argent, mais le temps pour soit n'est jamais perdu, je n'ai jamais été aussi bien que depuis que je suis à mi temps, plus de temps pour moi, mes activités, mes amis, la famille, les projets, la réflexion, la découverte, la lecture, la culture... Je gagne moins, mais j'y ai largement gagné au change...

En plus la plupart des gens dépensent de telles sommes... De l'argent qui pourrait être économisé en n'achetant pas sur un coup de tête, ou même en se creusant la tête avec des alternatives réclamant certes, plus d'investissement personnel, mais procurant une telle satisfaction ensuite...

Paradoxalement j'ai beaucoup de mal à en parler aux autres, parce que dès qu'on sort des normes (la glorification du travail, et consommer, la maison bien dans les mœurs, l'appartement seul/en couple, la TV, etc...) on nous regarde un peu de travers, comme une bizarrerie...

Est ce une phase normale que chacun traverse dans la vie, ou bien est ce que je vais redevenir très terre à terre et matérialiste dès que j'aurais fondé une famille et aurait la responsabilité et l’inquiétude de la faire vivre, subvenir à ses besoins ?

Dernière modification par billou (Le 14/07/2013, à 22:57)

Hors ligne

#2 Le 14/07/2013, à 23:04

SODⒶ

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Salut.

Si ça peut te rassurer, je l'ai compris a 45 ans, tu as donc gagné 20 années sur moi (en plus, les meilleures).

Tu te sens mieux, moi je me sent riche, riche des contraintes que je n'ai pas.

Certains français me demandent comment je "fais" sans toutes ces possessions que je n'ai pas. Je leur répond que eux ont des voitures mais que moi, je voyage, plus loin qu'eux, et plus souvent.

Je sens parfois de la rancœur aussi, de certains aigris qui jalousent ma liberté mais seraient incapable d'en payer le prix. Ils sont trop dépendants de leur routine et la liberté leur donne le vertige. Et t'façon ils sont bloqués par leurs crédits.


En France on n'a plus assez d'argent pour les chômeurs.
On a tout donné à celui qui les a licencié.

Hors ligne

#3 Le 14/07/2013, à 23:16

Julientroploin

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

billou a écrit :

Est ce une phase normale que chacun traverse dans la vie, ou bien est ce que je vais redevenir très terre à terre et matérialiste dès que j'aurais fondé une famille et aurait la responsabilité et l’inquiétude de la faire vivre, subvenir à ses besoins ?

Je n'ai pas la réponse, mais j'en suis un peu au même point que toi avec 10ans de plus et une petite famille à "faire vivre". Je pense simplement que c'est dans l'air du temps... mais que pour beaucoup, la peur de manquer l'emporte sur le désir de se consacrer aux siens et à soi.

Est-ce tout simplement parce que nos générations ont déjà assimilé que nous avons de grandes "chances" de ne pas profiter d'une retraite avec à la fois les moyens financiers et la santé pour en profiter ? Je ne sais pas...


Fixe : Core i5, 4GoRAM, NVidia 9800GT Silent => Raring64
Portable Compaq Presario2158 : AthlonXP-M2400+, 1GoRAM, ATI Radeon mobility320M => Debian stable+Openbox
https://launchpad.net/~julienmbpe

Hors ligne

#4 Le 14/07/2013, à 23:22

Ghost33

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Salut

Et bien je trouve que tes désirs et tes aspirations sont - à mon avis - bien plus saine que le type qui se casse le derche 12h par jours au boulot pour se faire le plus de pognon possible.

Tu découvre que la vie n'a pas de prix wink

On en a qu'une, je comprend très bien tout ce que tu raconte et je trouve ça très intelligent.

J'imagine le nombre de personnes qui, à l'hôpital se sachant proche de la mort et prenant conscience que leur vie est finie, se mordent les doigts de regrets.
Tout ce que nous devrions faire dans notre vie, que nous ne faisons pas pour de nombreuses raisons... nous avons tous besoin de nous remettre en question à mon avis.


Légalise le lait fraise !

Hors ligne

#5 Le 14/07/2013, à 23:28

Sopo les Râ

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Ghost33 a écrit :

J'imagine le nombre de personnes qui, à l'hôpital se sachant proche de la mort et prenant conscience que leur vie est finie, se mordent les doigts de regrets.

Tu veux dire, regrettent de n'avoir pas gagné suffisamment de pognon pour l'investir dans la recherche d'un remède qui aurait pu les sauver ? tongue


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#6 Le 14/07/2013, à 23:35

Ghost33

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Sopo les Râ a écrit :
Ghost33 a écrit :

J'imagine le nombre de personnes qui, à l'hôpital se sachant proche de la mort et prenant conscience que leur vie est finie, se mordent les doigts de regrets.

Tu veux dire, regrettent de n'avoir pas gagné suffisamment de pognon pour l'investir dans la recherche d'un remède qui aurait pu les sauver ? tongue

C'est intéressant, mais imagine que leur maladie est dû à leur travail.

Voyons, par exemple, le technicien qui a travaillé dans un environnement contaminé par l'amiante.

Alors, il aura fait énormément d'heure de boulot, genre 12h/jour, pour gagner de l'argent et des promotions professionnelles.
Cette sur-exposition lui aura valu un cancer.
Là il est au stade terminal et il se dit :
- J'aurais pu travailler plus pour avoir encore plus d'argent pour ainsi aider la recherche pour qu'elle trouve un remède contre une maladie que j'ai développé parceque je voulais gagner beaucoup d'argent.

Imagine les noeuds au cerveaux qu'il doit se faire le gars.


Légalise le lait fraise !

Hors ligne

#7 Le 15/07/2013, à 01:55

omtux

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

@billou
Le train fou de la consommation est lancée depuis bien longtemps à travers le monde. Il faudra peut-être que cette loco finisse enfin contre le mur pour que enfin les choses changent. C'est malheureux mais c'est ce genre d’événement qui semble être le stimulus de l'évolution dont nous faisons partie.
Il y a certainement beaucoup de gens qui se questionnent comme toi, mais pas suffisamment d’où l’incompréhension de ceux à qui tu en as parlé car tu dois être avance sur eux.
Pour continuer sur l'image, on nous dit qu'il faut prendre le train en marche, qu'il est normal de payer le ticket très cher, pendant qu'on essaie de nous attraper pour nous maintenir la tête par terre avec le pied.
Pour l'instant tu auras le choix. Soit tu prends le train. Ou alors tu marches à pied en prenant le risque de ne pas faire comme tout le monde. Avec le risque de sentir le vent, la pluie, les variations de température, la vie naturelle quoi...
Tu devras choisir mais je suis heureux que des personnes comme toi se posent ce genre de questions.

Hors ligne

#8 Le 15/07/2013, à 02:09

david96

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Tout à fixe, sauf que ce monde est déjà dans le mur. Reste à savoir ce qui nous attend quand il s'écroulera.

bilou a écrit :

Je suis le seul dans ce cas ?

À ton âge, je n'était pas du tout matérialiste et l'argent était de cadet de mes soucis, ma motivation était surtout de trouver la femme de ma vie avec laquelle je ferai des enfants. J'ai aujourd'hui 40 piges, j'ai trouvé la femme de mes rêves et j'ai 2 filles sublimes…
Ma motivation est de subvenir aux besoins de ma famille : qu'elle mange bien, soit en bonne santé et rempli d'amour. Je n'ai pas forcément besoin de beaucoup d'argent pour ça, mais bon, l'argent reste nécessaire encore, du moins je ne connais pas d'autre système viable à remplacer cela.

Hors ligne

#9 Le 15/07/2013, à 09:35

seb24

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

billou a écrit :

Je suis le seul dans ce cas ?

Aujourd'hui je me dis que tant que j'en ai assez pour vivre et avoir ce dont j'ai besoin, je n'en demande pas plus, même être riche ne m'intéresse plus sauf si ça me permettrait de faire de grands projets ou je pourrais aider les autres, propulser des choses qui me tiendraient à cœur, du coup, je m'interroge, est ce que j'ai perdu toute ambition, ou est ce que celle ci s'est transformée en quelque chose d'autre ? Il y a quelques années j'étais loin d'être sensible aux projets participatifs, associatifs, à l'écologie, la permaculture, de logiciel libre, et bon nombre d'autres sujets que j'estime propres à faire avancer le schmilblik...

Aujourd'hui je travaille, mais je n'accepte plus aussi facilement les choses qu'avant quand on me sort l'argument habituel "tu te feras plus d'argent", l'argent oui, mais le temps dans tout ça ? (Et quand j'exprime ce que je pense sur le coup, on ne me comprend pas...)

Beaucoup de gens pensent que le temps, c'est de l'argent, mais le temps pour soit n'est jamais perdu, je n'ai jamais été aussi bien que depuis que je suis à mi temps, plus de temps pour moi, mes activités, mes amis, la famille, les projets, la réflexion, la découverte, la lecture, la culture... Je gagne moins, mais j'y ai largement gagné au change...

En plus la plupart des gens dépensent de telles sommes... De l'argent qui pourrait être économisé en n'achetant pas sur un coup de tête, ou même en se creusant la tête avec des alternatives réclamant certes, plus d'investissement personnel, mais procurant une telle satisfaction ensuite...

Paradoxalement j'ai beaucoup de mal à en parler aux autres, parce que dès qu'on sort des normes (la glorification du travail, et consommer, la maison bien dans les mœurs, l'appartement seul/en couple, la TV, etc...) on nous regarde un peu de travers, comme une bizarrerie...

Est ce une phase normale que chacun traverse dans la vie, ou bien est ce que je vais redevenir très terre à terre et matérialiste dès que j'aurais fondé une famille et aurait la responsabilité et l’inquiétude de la faire vivre, subvenir à ses besoins ?

Le principal c'est que tu te sentes bien avec ce que tu as dans ta vie. Tu n'as pas a devenir millionnaire pour être heureux tongue


Membre attitré de la brigade des S
Ubuntuser.com : Blog sur Ubuntu http://www.ubuntuser.com

Hors ligne

#10 Le 15/07/2013, à 09:40

tiramiseb

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Salut,

Je réagirais simplement sur cette phrase :

est ce que je vais redevenir très terre à terre et matérialiste dès que j'aurais fondé une famille et aurait la responsabilité et l’inquiétude de la faire vivre, subvenir à ses besoins ?

Pour ma part j'ai une famille, ma femme travaille, moi je suis à mon compte et il y a des mois où c'est franchement pas facile. Je ne suis pas à la recherche d'un boulot qui me permettrait de gagner des millions, par contre je reste intéressé par tout poste qui peut m'intéresser et dans lequel je me sentirais impliqué : donc pourquoi pas reprendre un emploi salarié, et peut-être que ça me fera gagner assez d'argent et puis voilà. Bien sûr j'estime tout de même que mon travail doit être rémunéré à sa juste valeur, c'est pourquoi je ne ferais pas un boulot de chef de projets au SMIC :-)

Lorsque j'étais à Paris, eh bien mon argent je le dépensais, je n'ai jamais su économiser et "me faire plein d'argent" : petits plaisirs (restos, etc), cadeaux, petits gadgets et achats coup-de-tête (smartphone, appareil photo, etc), qui procurent du plaisir aussi. Mais aujourd'hui je n'ai pas autant d'argent, on oublie les petits plaisirs et les gadgets, on offre des plus petits cadeaux... mais je ne m'en porte pas plus mal et je ne suis pas plus malheureux !
La seule difficulté aujourd'hui est que je gagne tout juste assez pour qu'on puisse vivre (et encore... si la voiture tombe en panne alors ce sera galère) mais que je ne sais pas encore si je gagnerai assez à la fin de l'année : mon avenir financier est incertain, c'est une source de stress inévitable. Un salaire fixe serait alors plus appréciable, mais avec des contraintes en plus...

En tout cas, je suis d'avis que tant qu'on a suffisamment d'argent pour vivre sans stresser pour joindre les deux bouts à la fin du mois, alors c'est suffisant.


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXème siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

En ligne

#11 Le 15/07/2013, à 10:17

Morgiver

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Amasser du matériel c'est par névrose, j'en ai fais l'amer expérience.
Tant qu'on peut vivre et être serein pour l'avenir, c'est cool.

EDIT :
Il est plus facile de consommer que de prendre en main notre véritable construction, l'apprentissage de la patience, l'acceptation de ce que nous sommes.

Dernière modification par Morgiver (Le 15/07/2013, à 10:18)

Hors ligne

#12 Le 15/07/2013, à 10:42

Smon

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Y'a un autre paramètre à prendre en compte quand même.

Ma femme travaille dans le social, et les petits vieux qui n'ont pas eu la chance ou la volonté d'acheter leur maison/appart, ben ils sont dans une mouise pas possible et ils n'arrivent pas à joindre les deux bouts.

Donc je pense qu'il faut trouver une juste milieu entre vie "facile" et travaille acharné, en n'oubliant pas les indispensable.

Hors ligne

#13 Le 15/07/2013, à 11:00

Morgiver

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Les petits vieux qui savent pas joindre les deux bout c'est à force de politiques débiles qui font des coupes dans le budget retraite.

Aujourd'hui, acheter une maison c'est faire un emprunt sur au moins 20 ans.
Certes c'est un choix qui appartient à la personne qui le fait et tant mieux pour elle si elle prévoit, mais je pense pas que ce soit donné à tout le monde de pouvoir faire ce choix. Et c'est un choix qui peut s'avérer dangereux en cas de déstabilisation.
Moi je travaille dans une assoc' qui s'occupe de gens endettés jusqu'à la moelle parce qu'ils ont fait un emprunt, des crédits, parce qu'une grosse dépense leur tombe sur la face etc.. que la vie réserve parfois des mauvaises surprises.

Les ascenseurs sociaux restent bloqués aux -3, les vieux comme mon père, encore tout à fait capables et bardés d'expérience ne peuvent plus travailler "parce que la masse d'expérience coûte trop cher aux entreprises", les jeunes trouvent pas de boulots parce qu'ils n'ont pas assez d'expérience.

Faut en avoir les moyens pour taper un gros loyer dans un emprunt tous les mois.

EDIT : Et en plus de ça, la pression de la société consommatrice qui te pousse tous les jours.
Parfois ça m'donne envie d'me barrer en foret, de construire une baraque en bois pour vivre dedans.
Mais bon, j'aurais pas internet et pas un seul voisin pour pomper son wifi big_smile

EDIT 2: marde, faudrait peut-être que je me transforme en grammar nazi, j'en fait beaucoup trop hmm

Dernière modification par Morgiver (Le 15/07/2013, à 11:45)

Hors ligne

#14 Le 15/07/2013, à 11:06

fcn50

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Salut,

Tu te poses de bonnes questions à ton âge. J'avais 15 ans quant j'ai commencé mon apprentissage et je me suis très vite demandé (après une semaine) comment sortir de cercle boulot dodo pipi caca et conso vacances pour compenser les frustrations.

La première idée possible était: Ah si je gagne plus ça ira mieux... mais j'ai vite compris que pour faire du fric fallait bosser plus et par conséquent avoir moins de temps pour moi donc pour vivre. J'ai choisi le temps, MON temps pas celui que les autres m'imposaient. J'ai commencer à bosser de moins en moins et plus j'allais de l'avant plus j'étais satisfais de pouvoir gérer le temps à ma guise. Aujourd'hui je suis heureux de mon choix même si c'est en décalage avec la société et les valeurs qu'elle essaye d'imposer.

L'important c'est de suivre ce qu'on ressent et d'être satisfait, le reste se fait quant le choix est prit.


12.04.4_64, Xfce 4.10, Phenom II x6 1090T BE, SSD Patriot Inferno 60Gb, WD Caviar Blue 640Gb, Sapphire HD 7750 ULTIMATE, RME HDSP 9632, Dell U2713HM.
    Un site qui vaut le détour: http://blog.syti.net/    Une radio hors du commun: http://solenopole.org/    You like the american dream? Wellcome to Guantànamo!

Hors ligne

#15 Le 15/07/2013, à 11:34

voxpopuli

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Les américains ont envahi le vietnam pour moins que ça ^^

Un bon article dans le thème : Objection de conscience


« La Justice, c'est six mille ans d'erreurs judiciaires.  »
" Croire l'histoire officielle, c'est croire des criminelles en puissance. "

Hors ligne

#16 Le 15/07/2013, à 12:20

loutre

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Salut.

Tu es jeune (ou pas...), disponible, tu veux découvrir le monde, relativiser sur ton mode de vie, celui de tes voisins, t'ouvrir l'esprit, tout ça ?

Une solution, le voyage. Pars en coopération. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe, ailleurs, quoi. Va voir comment on vit sans argent. Des milliards de gens le font.


=°.°=
J'ai éprouvé l'irrésistible désir d'aller porter ma jeune existence au-delà de l'horizon, là où l'espace et le vent offrent à l'homme une dimension que je voyais comme une éternité palpable. Mes blogs au Tchad, vers Compostelle.

Hors ligne

#17 Le 15/07/2013, à 14:16

sucarno

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

loutre a écrit :

Salut.

Tu es jeune (ou pas...), disponible, tu veux découvrir le monde, relativiser sur ton mode de vie, celui de tes voisins, t'ouvrir l'esprit, tout ça ?

Une solution, le voyage. Pars en coopération. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe, ailleurs, quoi. Va voir comment on vit sans argent. Des milliards de gens le font.

Tiens, viens donc au Maroc, tu trouveras ton bonheur.


ouɹɐɔns ||
" Ne jamais se disputer avec un idiot " : Il te ramènerait à son niveau et ensuite te battrait avec l'expérience.
_GMT+X___________________________________________

Hors ligne

#18 Le 15/07/2013, à 15:00

loutre

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

billou a écrit :

Paradoxalement j'ai beaucoup de mal à en parler aux autres, parce que dès qu'on sort des normes (la glorification du travail, et consommer, la maison bien dans les mœurs, l'appartement seul/en couple, la TV, etc...) on nous regarde un peu de travers, comme une bizarrerie...

Je reviens sur ta "bizarrerie" :

J'ai passé trois ans à bourlinguer, en Afrique avec 150€ par mois, sur les routes d'Europe. Et aujourd'hui je reviens à une vie occidentale "normale".

Certes, les gens me regardent parfois comme quelqu'un d'un peu bizarre, mais la plupart du temps, ce que je lis dans leurs yeux, c'est de l'envie.


=°.°=
J'ai éprouvé l'irrésistible désir d'aller porter ma jeune existence au-delà de l'horizon, là où l'espace et le vent offrent à l'homme une dimension que je voyais comme une éternité palpable. Mes blogs au Tchad, vers Compostelle.

Hors ligne

#19 Le 15/07/2013, à 15:09

Smon

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Morgiver a écrit :

Les petits vieux qui savent pas joindre les deux bout c'est à force de politiques débiles qui font des coupes dans le budget retraite.

Aujourd'hui, acheter une maison c'est faire un emprunt sur au moins 20 ans.
Certes c'est un choix qui appartient à la personne qui le fait et tant mieux pour elle si elle prévoit, mais je pense pas que ce soit donné à tout le monde de pouvoir faire ce choix. Et c'est un choix qui peut s'avérer dangereux en cas de déstabilisation.
Moi je travaille dans une assoc' qui s'occupe de gens endettés jusqu'à la moelle parce qu'ils ont fait un emprunt, des crédits, parce qu'une grosse dépense leur tombe sur la face etc.. que la vie réserve parfois des mauvaises surprises.

Les ascenseurs sociaux restent bloqués aux -3, les vieux comme mon père, encore tout à fait capables et bardés d'expérience ne peuvent plus travailler "parce que la masse d'expérience coûte trop cher aux entreprises", les jeunes trouvent pas de boulots parce qu'ils n'ont pas assez d'expérience.

Faut en avoir les moyens pour taper un gros loyer dans un emprunt tous les mois.

EDIT : Et en plus de ça, la pression de la société consommatrice qui te pousse tous les jours.
Parfois ça m'donne envie d'me barrer en foret, de construire une baraque en bois pour vivre dedans.
Mais bon, j'aurais pas internet et pas un seul voisin pour pomper son wifi big_smile

EDIT 2: marde, faudrait peut-être que je me transforme en grammar nazi, j'en fait beaucoup trop hmm

À revenu de retraite égal, un petit vieux qui a mis ses économies dans une baraque, aussi modeste soit-elle, plutôt que dans du volatile s'en sort mieux.

C'est pas un jugement de valeur, c'est un simple constat.

Mais je pense que c'est quand même une variable importante à prendre en compte quand on choisit son mode de vie.

Hors ligne

#20 Le 15/07/2013, à 17:55

inkey

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

billou a écrit :

Je suis le seul dans ce cas ?
[…]
Est ce une phase normale que chacun traverse dans la vie, ou bien est ce que je vais redevenir très terre à terre et matérialiste dès que j'aurais fondé une famille et aurait la responsabilité et l’inquiétude de la faire vivre, subvenir à ses besoins ?

Ayant toujours véçu plutôt confortablement et n'ayant pas encore travaillé (je suis étudiant), je peux te dire que j'ai jamais eu vraiment d'envie spécialement matérialiste ni d'une certaine richesse. Cela vient peut être aussi de ma famille qui est un peu comme ça  (voyage dans des pays «étrange» par  voiture et rettapage de maison/jardin).
En fait je me suis rendue compte que c'est pas tant l'avoir (dans une certaine mesure tout de même) que ce qu'on en fait qui importe.
On peut être très pauvre matériellement et faire des merveilles et très riche et ne rien faire d'interressant.
De fait comme sûrement pas mal ici, j'ai cette tendance à  faire pas mal d'achats qui ne sont pas des buts en soit «cool j'ai tel truc» mais
plutôt des point de départ pour faire quelquechose, des outils (tablette graphique,ordinateur,appareil photo,sheevaplug, bientôt arduino ?,crayon,pinceau,etc…).




loutre a écrit :

Salut.

Tu es jeune (ou pas...), disponible, tu veux découvrir le monde, relativiser sur ton mode de vie, celui de tes voisins, t'ouvrir l'esprit, tout ça ?

Une solution, le voyage. Pars en coopération. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe, ailleurs, quoi. Va voir comment on vit sans argent. Des milliards de gens le font.

+1000. Hésite pas à voyager , trouve un endroit qui t'interpele n'importe lequel (évite peut être les zones de guerres comme même tongue ) et vas-y.
Et puis si tu peux être hors période touristique ou dans un pays pas encore rempli de tout ses touriste, c'est très cool. cool

Hors ligne

#21 Le 15/07/2013, à 19:35

coolspot

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Smon a écrit :
Morgiver a écrit :

Les petits vieux qui savent pas joindre les deux bout c'est à force de politiques débiles qui font des coupes dans le budget retraite.

Aujourd'hui, acheter une maison c'est faire un emprunt sur au moins 20 ans.
Certes c'est un choix qui appartient à la personne qui le fait et tant mieux pour elle si elle prévoit, mais je pense pas que ce soit donné à tout le monde de pouvoir faire ce choix. Et c'est un choix qui peut s'avérer dangereux en cas de déstabilisation.
Moi je travaille dans une assoc' qui s'occupe de gens endettés jusqu'à la moelle parce qu'ils ont fait un emprunt, des crédits, parce qu'une grosse dépense leur tombe sur la face etc.. que la vie réserve parfois des mauvaises surprises.

Les ascenseurs sociaux restent bloqués aux -3, les vieux comme mon père, encore tout à fait capables et bardés d'expérience ne peuvent plus travailler "parce que la masse d'expérience coûte trop cher aux entreprises", les jeunes trouvent pas de boulots parce qu'ils n'ont pas assez d'expérience.

Faut en avoir les moyens pour taper un gros loyer dans un emprunt tous les mois.

EDIT : Et en plus de ça, la pression de la société consommatrice qui te pousse tous les jours.
Parfois ça m'donne envie d'me barrer en foret, de construire une baraque en bois pour vivre dedans.
Mais bon, j'aurais pas internet et pas un seul voisin pour pomper son wifi big_smile

EDIT 2: marde, faudrait peut-être que je me transforme en grammar nazi, j'en fait beaucoup trop hmm

À revenu de retraite égal, un petit vieux qui a mis ses économies dans une baraque, aussi modeste soit-elle, plutôt que dans du volatile s'en sort mieux.

C'est pas un jugement de valeur, c'est un simple constat.

Mais je pense que c'est quand même une variable importante à prendre en compte quand on choisit son mode de vie.


Ouais mais ca c'était il y a 40 ans. Aujourd'hui l'immobilier c'est une bulle beaucoup trop cher pour pouvoir investir dedans vu les maigres revenu de notre époque et la précarisation de masse.

Hors ligne

#22 Le 15/07/2013, à 19:38

tiramiseb

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Aujourd'hui l'immobilier c'est une bulle beaucoup trop cher pour pouvoir investir dedans

Trop cher pour investir, oui. Trop cher acheter un logement, non.

Nous, on a un revenu assez difficile (un CDI pas énorme et un freelance installé depuis peu), on a tout de même réussi à avoir un prêt immobilier, qui ne représente mensuellement pas plus que notre loyer. Et dans 20 ans on sera vraiment propriétaires et il n'y aura plus cette mensualité à payer.


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXème siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

En ligne

#23 Le 15/07/2013, à 22:50

coolspot

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

tiramiseb a écrit :

Aujourd'hui l'immobilier c'est une bulle beaucoup trop cher pour pouvoir investir dedans

Trop cher pour investir, oui. Trop cher acheter un logement, non.

Nous, on a un revenu assez difficile (un CDI pas énorme et un freelance installé depuis peu), on a tout de même réussi à avoir un prêt immobilier, qui ne représente mensuellement pas plus que notre loyer. Et dans 20 ans on sera vraiment propriétaires et il n'y aura plus cette mensualité à payer.

Le problème c'est que c'est pas intéressant ce genre de plan. Faire un prêt sur 20 ans parce que pas de capital fais qu'on paiera plus cher le logement par rapport à une situation de locataire + constitution d'un maigre capital et achat dans 10 ans. Surtout avec ces période de baisse du logement du à la bulle immobilière française.

Surtout que suivant ou est ton logement tu sera contraint de rester dans ton logement entre 5 à 20 ans si tu veut pas faire de moins-value. Et dans notre ère de mondialisation et la fin programmé des CDI qui va transformer le marché de l'emploi en SSII ou le salarié n'est qu'une ressource qu'on utilise et déplace au besoin. Rester 10 ans sans déménager est de l'ordre de l'improbable.

Hors ligne

#24 Le 16/07/2013, à 02:33

david96

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Chaque cas est unique et en général les décisions ne sont pas prises sur un coup de dés.

Hors ligne

#25 Le 16/07/2013, à 08:15

tiramiseb

Re : À 25 ans, l'argent ne me motive plus.

Faire un prêt sur 20 ans parce que pas de capital fais qu'on paiera plus cher le logement par rapport à une situation de locataire + constitution d'un maigre capital et achat dans 10 ans. Surtout avec ces période de baisse du logement du à la bulle immobilière française.

Tu as fait des calculs, pour ça ?

Moi je fais un calcul simple :
- 20 ans en location avec un loyer de 850 € => 20×12×850 = 204000 € envolés dans la nature
- 20 ans avec un prêt ayant des mensualités de 850 € => 204000 € investis dans une maison qui peut ensuite être revendue

Si on regarde les intérêts (+ assurance), sur notre prêt... arrondissons-les à grosso modo 70 000 € : c'est ce que l'on "perd" avec ce prêt immobilier.
Si on rapporte ça à un loyer de 850 € => 70000/850/12 = 6,9 ... après 7 ans dans une maison achetée à crédit, on est gagnant par rapport à un loyer ayant la même mensualité.

Tu parles d'une location pendant 10 ans et de la constitution d'un capital...
- d'une part, en 10 ans on aurait déjà claqué 102000 € de loyer (moins que les intérêts du prêt)
- d'autre part, avec quel argent veux-tu que l'on constitue un capital, étant donné que la mensualité du prêt est égale au loyer ?

Ou alors, il faut choisir de vivre dans un logement trop petit pour notre famille... 10 ans d'inconfort ? Non merci.
Et, même dans ce cas, autant acheter un logement plus petit et inconfortable : le raisonnement est le même.

De plus, dans notre cas, c'est une maison à retaper (le coût des travaux étant inclus dans le prêt immobilier), elle pourra donc être revendue plus cher qu'elle n'a été achetée (modulo le coût des travaux bien sûr).
Bien sûr, si on avait voulu acheter une maison à 350 000 € toute neuve ça nous aurait coûté le double, et ton raisonnement tiendrait... On n'aurait même pas pu se la payer.

Eh ouais, voilà... Ton raisonnement tient :
- soit quand, en location, on accepte l'inconfort d'un logement trop petit et les inconvénients liés au fait de ne pas être propriétaire
- soit quand on achète un bien immobilier neuf à un prix prohibitif

Dernière modification par tiramiseb (Le 16/07/2013, à 08:16)


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXème siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

En ligne

Haut de page ↑