Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails)

#1 Le 13/04/2006, à 01:44

zarer

[débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

J'espère que ce post ne sera pas une redite sur le forum, je n'ai pas trouvé exactement ce que je cherchais à faire (faute peut-être d'avoir cherché correctement). Il y a bien, sur le site Ubuntu-fr, un tutoriel pour installer un deuxième disque dur mais il manquait quelques précisions nécessaires à un débutant de mon acabit pour me permettre d'installer mon deuxième disque dur.

Il ne s'agit donc que de quelques informations supplémentaires qui serviront, je l'espère, à tous ceux qui débutent, comme moi, sous Ubuntu.

Cette "opération" n'aurait pas été possible sans l'aide de nombreux linuxiens (notamment Patrice et Tchize) de la liste de discussion Ubuntu (fr).

Partionnement du deuxième disque dur

Au commencement, mon disque est vide. Ce deuxième disque doit me servir de disque de stockage. Il faut donc le partitionner et le formater - ce qui nécessite quelques manipulations.

L'utilitaire cfdisk permet d'afficher les partitions d'un disque et de les modifier. Attention, supprimez une partition, c'est détruire son contenu !

1. cfdisk se lance avec la commande sudo cfdisk dans le terminal (Applications/accessoires/Terminal) en root (sudo -s + password)  suivi de l'adresse du disque concerné. Dans l'exemple, il s'agit de mon deuxième disque dur (hdb) :

# sudo cfdisk /dev/hdb

Dans le gestionnaire de disques (Système/Administration/Disques), mon deuxième disque dur contient une partition1 de 186,31 Go ! cfdisk reconnaît une partition sans nom de 200047,04 - ce qui semble bien davantage correspondre, m'enfin... 

Patrice a écrit :

« C'est la façon de compter : bienvenue dans l'industrie Pipo & co: suivant qu'un kilooctet vaut 1024 octets (2^10) ou 1000 (un kilo)... c'est du marketing. »

2. Déplacez-vous avec les flèches haut et bas. Sélectionnez [Nouveau] pour créer une nouvelle partition dans l'espace vide, en vous déplaçant avec la flèche droite et appuyez sur la touche ENTRÉE de votre clavier.

cfdisk propose alors de choisir entre une partition "primaire" ou "logique". Que choisir ?

« Le nombre de partitions sur un système à base d'Intel a été limité depuis le commencement : la table de partitions originale faisait partie intégrante du secteur d'amorçage, et la place prévue nous limitait à quatre partitions. Ces partitions sont maintenant appelées partitions primaires. Lorsqu'il est devenu évident que beaucoup avaient besoin de plus de quatre partitions sur leurs systèmes, les partitions logiques ont été créées. Le nombre de partitions logiques n'est pas limité : chaque partition logique contient un pointeur sur la suivante, et par conséquent, vous disposez potentiellement d'une liste non limitée de partitions.

Les partitions primaires sur le disques sont numérotées 1, 2, 3 et 4. Par conséquent, /dev/hda1 est la première partition primaire du premier disque IDE, et ainsi de suite. »

À consulter : Qu'est-ce qu'une partition ? (mini-HOWTO très bien fait) ou encore sur Linux-Kheops.com, l'article Les disques et les partitions.

3. Sélectionnez ensuite [Primaire] et appuyez sur ENTRÉE.

4. cfdisk vous demande de choisir la taille de cette nouvelle partition. Tapez le nombre de méga-octets souhaités pour cette partition ou appuyez sur ENTRÉE si vous souhaitez créer une partition occupant tout l'espace disque disponible sur votre disque dur.

[Amorçable] rend amorçable la partition sélectionnée, ce qui est indispensable pour la partition contenant le système d'exploitation (son secteur boot peut être exécuté pour démarrer le système).

5. Ce disque (hdb) ét

Dernière modification par zarer (Le 15/03/2009, à 21:53)


Il existe dix sortes de gens : ceux qui comprennent le système binaire et les autres.
Carnet de route : Road2Mayotte.
Linux On The Root a rejoint la TuxFamily !
--> Debian + FreeBSD = Debian GNU/kFreeBSD

Hors ligne

#2 Le 13/04/2006, à 01:48

coffee

Re : [débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

euh http://doc.ubuntu-fr.org/materiel/ajouter_un_second_disque_dur ne suffisait pas?


Nom d'un tupperware habillé en streetware mangeant de la confiture de pouère et qui se dite où est-ce que je suis ouère !
Tiens mon blog
Les blagues sous forme de fausses aides sont susceptible de ban (ex: rm)

Hors ligne

#3 Le 13/04/2006, à 01:53

zarer

Re : [débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

coffee a écrit :

euh http://doc.ubuntu-fr.org/materiel/ajouter_un_second_disque_dur ne suffisait pas?

Non... il y a, comme je le dis au tout début de mon post, quelques détails manquants (mineurs pour ceux qui ont déjà de la bouteille sous Linux) qui m'ont bloqué ! sad Les permissions, le choix du format, partition primaire ou logique, amorçable ou non, ... ce qui peut paraître évident aux utilisateurs chevronnés, ça je n'en doute pas...

Mais si tu considères que ce post n'apporte rien de plus... tu peux le supprimer, no problem ! cool

Dernière modification par zarer (Le 13/04/2006, à 12:12)


Il existe dix sortes de gens : ceux qui comprennent le système binaire et les autres.
Carnet de route : Road2Mayotte.
Linux On The Root a rejoint la TuxFamily !
--> Debian + FreeBSD = Debian GNU/kFreeBSD

Hors ligne

#4 Le 13/04/2006, à 12:54

Donk

Re : [débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

Ce qui serait bien, c'est de completer le wiki si tu trouves qu'il y manque des informations

Dernière modification par Donk (Le 13/04/2006, à 12:55)

Hors ligne

#5 Le 13/04/2006, à 13:11

zarer

Re : [débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

Donk a écrit :

Ce qui serait bien, c'est de completer le wiki si tu trouves qu'il y manque des informations

L'article du wiki ? Heu... j'aimerais bien le faire mais je préfèrerais qu'avant des utilisateurs plus experts que moi viennent apporter leur(s) critique(s) de manière à corriger au mieux ce post.

J'ai tellement ramé pour monter mon deuxième disque ! Notamment pour choisir la taille de la partition (je pensais naïvement qu'il fallait reproduire le partionnement de mon premier disque), le choix du type de partition (primaire ou logique), l'amorçage (pourquoi  pas ?), les permissions dans le fichier /etc/fstab (je voulais un disque pleinement accessible sur mon bureau, un disque de stockage indépendant qui mette mes données à l'abri de la casse sur le premier disque et évite les nombreuses backup)...

Tu vois, par exemple, sur le wiki, tu trouves :

Pour monter automatiquement notre hypotétique partition en ext3 avec des droits particuliers dans le répertoire /media/backup il faudrait ajouter la ligne suivante :

/dev/hdb1 /media/backup  ext3  rw,auto,mode=0755  0  0

Le problème de cette ligne, c'est qu'elle implique des droits particuliers. Et que je ne savais pas les modifier pour rendre mon disque accessible en écriture. C'est un point sur lequel, j'ai pas mal passé de temps.

Il y a un autre point sur lequel je ne suis pas au clair : le point de montage. Pourquoi le dossier /media ? Et pourquoi /mnt ? Moi qui suis débutant, je ne comprends pas bien toutes les subtilités de ce choix... On ne peut pas bien entendu expliquer tout Linux en une page... on peut peut-être apporter les éléments pour faire le meilleur choix, un choix éclairé...

Tu pourrais m'objecter que ce problème est abordé sur le wiki dans l'article mount_fstab...

Le point de montage (/mnt/stock) est un répertoire quelconque de l"arborescence. "Quelconque” signifie qu"un volume de stockage peut être monté dans un répertoire dédié aux montages (/media pour Ubuntu) ou dans un répertoire dédié à la fonction (il est courant de mettre les répertoires utilisateurs sur une partition différente du système, et de monter cette partition sur le point /home).

Les informations apportées par cet article justifient le choix de /media/backup. Je choisirais plus volontiers le répertoire "dédié à la fonction"... mais pourquoi pas monter mon nouveau disque sur le point /home ?

Il ne s'agit ici que d'éclaircissements...

Tu te rends bien compte aussi que renvoyer de page en page, les heures de lecture s'accumulant aux heures de lecture, bien vite le néophyte n'obtenant pas le résultat escompté se décourage... 

Encore un fois, je peux comprendre que tout cela paraisse évident aux utilisateurs plus aguerris. roll

Dernière modification par zarer (Le 13/04/2006, à 14:29)


Il existe dix sortes de gens : ceux qui comprennent le système binaire et les autres.
Carnet de route : Road2Mayotte.
Linux On The Root a rejoint la TuxFamily !
--> Debian + FreeBSD = Debian GNU/kFreeBSD

Hors ligne

#6 Le 13/04/2006, à 14:07

Donk

Re : [débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

Surtout que d'après le man de mount l'option mode n'existe pas pour les partitions ext3
hmm

Hors ligne

#7 Le 13/04/2006, à 14:37

zarer

Re : [débutant :) ] Monter un deuxième disque dur (stockage)

Donk a écrit :

Surtout que d'après le man de mount l'option mode n'existe pas pour les partitions ext3
hmm

C'est effectivement un point sur lequel j'ai calé. Un utilisateur de la liste m'a proposé de retirer "mode=0755". Mais faut-il mettre quelque chose à la place ? Quoi ?

Dans l'article sur Andesi.org, Ajouter un nouveau disque dur IDE, on trouve (pour un hdc1, un troisième disque donc) "defaults" :

/dev/hdc1 /mnt/datas ext3 defaults 0 0

Tu vois bien le problème. Encore un point à creuser...

Sur Lea-Linux.org (Montage de disques : /etc/fstab), on trouve cette petite précision :

L'option 'defaults' n'est, par contre, pas forcément la plus adaptée. Vous pouvez parfois vouloir limiter les accès à cette partition ou autre.

Ce qui signifie que cette option "defaults" ne limite pas les droits ! Ce dont justement j'ai besoin ! tongue

Pour quelle(s) raison(s) ?

L'option "defaults" est équivalent à la somme des options "auto, rw, exec et nouser".

Les options de montage les plus communes :

* auto/noauto : auto permet de monter la partition au démarrage. Si vous utilisez l'option noauto, cette partition ne sera montée qu'après avoir tapé la commande # mount -a. Pour les CD/DVD et clés USB, il vaut mieux mettre noauto.
    * user/nouser : User permet à n'importe quel utilisateur de monter la partition. Nouser que indique la partition ne sera montée que pour 'root'. Attention, Nouser est l'option par défaut. Si vous omettez cette option, la partition ne sera pas disponible donc pour un utilisateur normal !
    * exec/noexec : Exec permet l'exécution d'applications sur la partition contrairement à Noexec. Exec est l'option par défaut. Et heureusement sinon imaginez le résultat d'une étourderie sur la partition / : système inutilisable...
    * ro/rw : rw permet un accès en lecture (read) et écriture (write). Contrairement à ro qui ne donne qu'un accès en lecture (read only).
    * sync/async : les changements sur la partition sont faits instantanément (sync) ou sur demande (async). Async est le défaut bien que sync soit recommandé.
    * defaults : Utilise ces options : rw, exec, auto, nouser et async (ainsi que suid et dev).

Monter des partitions..., sur GuideLinux.org.

Pour plus d'infos sur le fichier fstab, voir :

* Le fichier fstab sur dans Systèmes de fichiers Linux.
* /etc/stab sur people.via.ecp.fr.

Dernière modification par zarer (Le 13/04/2006, à 19:09)


Il existe dix sortes de gens : ceux qui comprennent le système binaire et les autres.
Carnet de route : Road2Mayotte.
Linux On The Root a rejoint la TuxFamily !
--> Debian + FreeBSD = Debian GNU/kFreeBSD

Hors ligne

Haut de page ↑