Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1176 Le 11/10/2012, à 01:38

Grünt

Re : Sexisme et société

D@mien a écrit :

J'adore le coup de James Bond sexiste: il lui tape dessus parce qu'elle veut soumettre le monde entier à grand coup de complots et de terrorisme pour le compte du Dr.No (peut être même quelques millions de morts au passage, tant qu'on y est), mais c'est une femme, alors faut pas la frapper, c'est mal...

J'ai mon idée sur qui est le plus sexiste là dedans !

Ouais, je suis assez d'accord avec toi.

Soit on considère qu'être violent envers un être humain c'est mal, et dans ce cas James Bond est un sale bourrin qui passe son temps à enfreindre ce principe. (En même temps, les flims de James Bond perdraient un peu de leur intérêt si tout le monde y était peace and love. big_smile)
Soit on considère que la violence ne doit pas être dirigée contre les femmes, spécifiquement, et c'est cette idée là qui est sexiste. Ça sous entend qu'elles sont trop faibles pour encaisser, et surtout trop faibles pour être "méchantes" (et donc, mériter de se faire interroger à coups de beignes par le gentil, ce qu'il ne se prive pas de faire quand le méchant est un homme).

Par contre, ce qui me dérange beaucoup dans ces extraits vidéos, c'est le mélange des genres entre sexualité et violence. Les claques sur les fesses, les allusions au vernis à ongle, ça définit d'abord les femmes (méchantes ou pas) comme sexuées, avant d'être des individus ayant un rôle dans l'histoire. Et c'est quelque chose de systématique dans les films de James Bond : toutes les femmes sont définies par rapport au point de vue "désir d'un homme".
Alors que des tas de mecs en second rôle dans les James Bond ne sont pas sexualisés (c'est à dire qu'ils pourraient très bien être gay ou zoophiles sans que l'histoire ne change d'un iota).

La scène de torture où il étrangle une femme avec son propre soutien-gorge me semble assez caractéristique de ce "double jeu" : ok, c'est un adversaire à qui il faut extirper des infos (à ce titre, elle est traitée comme le serait un adversaire masculin), mais le fait qu'elle soit une femme fait se comporter James Bond différemment. Il pourrait très bien juste la taper comme si c'était un homme, sans lui mettre la poitrine à l'air.

Un article super intéressant sur la question épineuse de la violence des femmes (donc, de leur capacité à être méchante) :
http://champpenal.revues.org/8039
C'est un aspect du sexisme qui passe assez inaperçu, alors qu'il est problématique. Les hommes ont le "droit" à la violence, y compris illégale. Les figures des révolutionnaires, des hors la loi, sont très majoritairement masculines, et ça pose question. Ça veut dire qu'on dénie aux femmes le libre arbitre qui permet de décider "je vais mal me comporter", en les enfermant dans un rôle où elles sont censées ne pas faire de mal (ce qui justifierait qu'on interdise aux hommes de leur faire du mal).

Edit : c'est particulièrement visible dans l'oeuvre de Tolkien. Plus on s'approche du camp du bien et de la noblesse, plus il y a de femmes avec un rôle fort. Du côté des méchants, il n'en est pas fait mention. Des Valar féminines et aussi puissantes que leurs homologues. Quelques Maïar féminines. Une poignée d'elfes. Une poignée d'humaines, bien souvent en couple. Il n'est fait mention qu'une seule fois des femmes naines (dans les Comptes et Légendes Inachevés, me semble). Et ensuite on bascule du côté des "toujours méchants", et là plus aucune femme : orcs, trolls, Ballrogs..

Dernière modification par Grünt (Le 11/10/2012, à 01:50)


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1177 Le 11/10/2012, à 05:23

Sopo les Râ

Re : Sexisme et société

Grünt a écrit :

Il pourrait très bien juste la taper comme si c'était un homme, sans lui mettre la poitrine à l'air.

1349925729.jpg


P.S. @Ras' : tongue


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#1178 Le 11/10/2012, à 07:36

Ras'

Re : Sexisme et société

Oh ça n'me dérange pas les smileys non détourés, je suis désolé pour toi que tu aies si peu de goût, s'tout tongue

@Grünt : d'accord sur tout.
Pour le montrage de boobs c'est plutôt pour faire plaisir au public et vendre plus, de même que l'on doit avoir quelques scène ou l'on trouve James à moitié à poil juste pour faire plaisir à ceux et celles qui préfèrent les hommes. Mais il est vrai que c'est plus souvent la femme qui est utilisée comme un objet.


Sinon : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/vi … _3216.html


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

En ligne

#1179 Le 11/10/2012, à 13:55

Omniia

Re : Sexisme et société

Verdict du procès des viols collectifs de Fontenay-sous-Bois...
http://www.liberation.fr/societe/2012/1 … ons_852424


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#1180 Le 11/10/2012, à 14:04

mazarini

Re : Sexisme et société

Selon les accusés a écrit :

Consentante

Il manque juste "elles l'avaient cherché" et "Y a pas mort d'homme"


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#1181 Le 11/10/2012, à 14:05

Grünt

Re : Sexisme et société

C'est du gros foutage de gueule cette histoire de consentement.. ils ont menacé les victimes de représailles sur leurs familles si elles parlaient. Ils savaient très bien que ce qu'il faisait posait problème. Les gens qui couchent avec une fille consentante ne cherchent pas à le cacher.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1182 Le 11/10/2012, à 14:44

mazarini

Re : Sexisme et société

Mais la trinité du violeur "consentante", "provocante", "pas grave" semble toujours faire recette.

Dernière modification par mazarini (Le 11/10/2012, à 14:45)


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#1183 Le 11/10/2012, à 14:49

pierrecastor

Re : Sexisme et société

Petit exemple de sexisme ordianaire.

Avant hier, une collègue nous annonce qu'elle doit allez récupérer sa fille à l'école car elle s'est cassé le poignet au foot (A priori, tentative de retourné acrobatique avorté. big_smile ).

Réaction de plusieurs collègues (à moitié humoristique, à moitié sérieuse) : Mais qu'est ce qu'elle faisait à faire du foot, ça joue pas au foot, les filles.


hmm sad


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

En ligne

#1184 Le 12/10/2012, à 22:45

Omniia

Re : Sexisme et société


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#1185 Le 13/10/2012, à 00:49

david96

Re : Sexisme et société

Si c'est avéré il est clair que la décision du tribunal est purement ignoble (euphémisme), mais avant de signer la pétition j'aimerai en savoir plus, possible d'avoir des infos solides sur ce sujet ?

Hors ligne

#1186 Le 13/10/2012, à 09:36

sweetly

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Si c'est avéré il est clair que la décision du tribunal est purement ignoble (euphémisme), mais avant de signer la pétition j'aimerai en savoir plus, possible d'avoir des infos solides sur ce sujet ?

Mais cette décision de justice n'est pas, en soi, ignoble. Elle est, en partie, le résultat de deux choses :
• d'une politique de l'éxécutif courante depuis 25 ans : la baisse des moyens accordés à la justice, qui se retrouve à juger une affaire de viols collectifs 13 ans après les faits.
• La culpabilisation des victimes de viols et leurs victimisations, qui les freinent d'aller dans un commissariat pour porter plainte.

Donc 13 ans. Pour un crime où déjà les preuves matérielles ne sont pas faciles à obtenir au bout d'1 mois. Que faire ? On condamne tout ceux qui sont dans le box, peu importe, parce qu'après tout, y'a pas de fumée sans feu, même si, là, après 13 ans, vous savez, l'intime conviction...
Ou alors, on fait confiance au doute raisonnable et on arrive à cette décision ?
Non, les vrais messages à faire passer, ils sont politiques :
• OK, on va donner les moyens à la justice de juger ces crimes en temps et en heure
• Les victimes, vous avez besoin de porter plainte pour évacuer votre culpabilisation et pour vous sentir un jour autre chose que victime, genre une personne.

Hors ligne

#1187 Le 13/10/2012, à 15:42

Omniia

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Si c'est avéré il est clair que la décision du tribunal est purement ignoble (euphémisme), mais avant de signer la pétition j'aimerai en savoir plus, possible d'avoir des infos solides sur ce sujet ?

Rien de très précis. Mais ce qu'on sait c'est que 4 des accusés ont été condamnés pour viol. Deux d'entre eux ont été condamnés à 5 ans de prison dont 4 ans avec sursis, le troisième à 5 ans don 4 ans et demi avec sursis et le quatrième à trois ans de prison avec sursis.
Franchement, ça me suffit pour signer.

sweetly a écrit :

Donc 13 ans. Pour un crime où déjà les preuves matérielles ne sont pas faciles à obtenir au bout d'1 mois. Que faire ? On condamne tout ceux qui sont dans le box, peu importe, parce qu'après tout, y'a pas de fumée sans feu, même si, là, après 13 ans, vous savez, l'intime conviction...
Ou alors, on fait confiance au doute raisonnable et on arrive à cette décision ?

Ça veut dire quoi ? Tu comprends qu'on puisse reconnaître que des types aient commis des viols mais leur infliger des peines si dérisoires ?

sweetly a écrit :

Les victimes, vous avez besoin de porter plainte pour évacuer votre culpabilisation et pour vous sentir un jour autre chose que victime, genre une personne.

Et aussi pour arrêter les coupables.
Mais ce procès va provoquer l'exact inverse. À quoi bon porter plainte ? À te bousiller encore plus la vie...


Je suis tellement écoeurée.


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#1188 Le 13/10/2012, à 22:23

Grünt

Re : Sexisme et société

Dans cette affaire, faut pas oublier que les types se sont mutuellement balancé devant les flics, avec des détails cohérents. Chose impossible s'il ne s'était rien passé. Les gens peuvent craquer en GaV et s'accuser à tort, mais ils ne peuvent pas deviner qui était là, ce qui s'est passé..


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1189 Le 14/10/2012, à 16:32

Omniia

Re : Sexisme et société

Je viens de découvrir ce site : http://www.jooks.fr/

Comment s'habiller pour aller aux putes ?

jooks a écrit :

Si politesse et hygiène corporelle n’en font certainement pas partie, reste qu’il vous faudra avoir une allure suffisamment rassurante pour ne pas effrayer le tapin.

[...]

Venez en jogging avec une capuche, par exemple, et vous constaterez le résultat : les meilleures filles vous tourneront le dos, et vous n’aurez accès qu’à de la seconde main.

[...]

Enfin, sachez que ces conseils ne s’appliquent qu’à l’Europe occidentale. En Thailande, par exemple, vous pouvez arriver sapé n’importe comment, elles sont tellement nombreuses qu’elles n’en ont strictement rien à foutre.

Au secours : Ma meuf s'enlaidit !

La bonne idée : Vivre chez sa meuf sans payer de loyer

Et bien d'autres...

Jooks est "liké" par 10000 personnes...


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#1190 Le 14/10/2012, à 17:33

Etoma

Re : Sexisme et société

C'nul.


"un gars qui agit pour le bien des gens sans leur demander leur avis"
PirateBox

Hors ligne

#1191 Le 14/10/2012, à 21:06

david96

Hors ligne

#1192 Le 14/10/2012, à 21:19

Crocoii

Re : Sexisme et société


"La conscience doit sortir de prison, en s'armant de mauvaises passions. La liberté est le crime qui contient tous les crimes : c'est notre arme absolue!"

Hors ligne

#1193 Le 14/10/2012, à 22:24

david96

Re : Sexisme et société

Le cliché pouf, poussé à l'extrême ! Ça marche encore ça ? lol

Hors ligne

#1194 Le 14/10/2012, à 23:36

david96

Re : Sexisme et société

Omniia a écrit :
david96 a écrit :

Si c'est avéré il est clair que la décision du tribunal est purement ignoble (euphémisme), mais avant de signer la pétition j'aimerai en savoir plus, possible d'avoir des infos solides sur ce sujet ?

Rien de très précis. Mais ce qu'on sait c'est que 4 des accusés ont été condamnés pour viol. Deux d'entre eux ont été condamnés à 5 ans de prison dont 4 ans avec sursis, le troisième à 5 ans don 4 ans et demi avec sursis et le quatrième à trois ans de prison avec sursis.
Franchement, ça me suffit pour signer..

Peux-tu sourcer ? Je ne veux pas me faire l'avocat du diable, surtout sur ce genre d'affaire. Justement l'accusation étant très grave, il faut du solide. Désolé d'être lourd, mais quand je signe une pétition je n'aime pas me tromper.

Idem pour sweetly.

Mise à part ça, je suis le premier à dire que la justice en France n'est pas à l'avantage de la victime, les procédures sont longues, très longue, si longue que beaucoup préfère ne pas porter plainte. C'est grave, très grave…

Hors ligne

#1195 Le 14/10/2012, à 23:53

Elzen

Re : Sexisme et société

Maître Eolas a rédigé un article sur le sujet ; dont les conclusions ne sont finalement pas insensées, malheureusement hmm

Hors ligne

#1196 Le 15/10/2012, à 00:01

david96

Hors ligne

#1197 Le 15/10/2012, à 00:33

david96

Re : Sexisme et société

Bon j'ai tout lu, très pédagogique, mais en ce qui concerne l'affaire ici présente j'y ai lu malheureusement très peu de véracité, mis à part que cela aura demandé, comme l'a dit sweetly, 13 ans de procédures… Pour le moment ce qui est sûr à la lecture, c'est que le plus grand coupable est cette attente, quel choc de lire ça !!!

Ça, ce n'est vraiment pas « normale ». Notre nouveau président (F. Hollande) a dit que sa principale préoccupation serait la justice. Alors qu'il fasse vite, car il y a du boulot à ce niveau (notamment avec les mauvaises réformes de l'ancien gouvernement : réforme de la carte judiciaire),  je ne sais pas si 5 ans seront suffisant.

Hors ligne

#1198 Le 15/10/2012, à 05:55

Sopo les Râ

Re : Sexisme et société

Je cite la partie qui intéressera Marie-lou :

Eolas a écrit :

Reste un autre aspect difficile à comprendre, celui des peines prononcées. La cour a pour quatre des accusés l’intime conviction qu’ils ont commis les faits de viol en réunion dans les conditions rappelées plus haut. Et prononce des peines de prison avec sursis ou une partie ferme courte, soit couvrant de la détention provisoire, soit permettant un aménagement de la prison. Deux séries de raisons peuvent l’expliquer.

D’une part, la minorité des auteurs des faits à l’époque de leur commission. Du fait de cette minorité, la peine encourue est réduite de moitié, soit 10 ans maximum, sauf si la cour décide de l’écarter par un vote spécial. Et il faut se souvenir que nonobstant la haine qui a saisi la société française à l’égard de ses enfants délinquants (qu’on rebaptise du terme technique de “mineurs” dans les discours officiels pour tâcher de faire oublier ce qu’ils sont) que des adolescents n’ont pas un cerveau d’adulte, qu’il n’est pas encore arrivé à maturité même quand ils mesurent deux mètres, et n’ont pas développé toutes les inhibitions qui apparaissent chez les adultes et qui bloquent les pulsions. La clémence imposée par la loi n’est pas une fantaisie de droitdelhommiste, je rappelle que l’ordonnance sur l’enfance délinquante a été signée par Charles de Gaulle, qui n’était pas un modèle de permissivité dans l’éducation de ses enfants. Et cette minorité est facile à oublier face à des accusés approchant la trentaine.

Là se situe à mon sens une deuxième explication. Les adolescents de 1999 sont devenus adultes, pères de famille, ont un travail, sont insérés et n’ont jamais plus été mis en cause dans des faits similaires (sinon la presse s’en serait immanquablement fait écho). Quel sens aurait une incarcération 13 ans après les faits ? Mettre la société à l’abri ? Mais on sait qu’ils ne sont plus dangereux, puisqu’ils n’ont pas recommencé. Punir les faits ? Certes, mais leur faire perdre leur travail, leur logement peut-être, priver des enfants de leur père, plonger toute une famille dans des ennuis financiers ? Sans pouvoir dire aux condamnés qu’ils n’avaient qu’à y penser avant : à 16 ans, ils devaient sérieusement penser que s’ils allaient violer cette fille, ils allaient perdre leur boulot et leur famille à 29 ans et voir disparaître toute appétence sexuelle ? Soulager les victimes ? Ah, la belle blague, qu’on leur raconte des années durant sur l’aspect thérapeutique de la condamnation, sur le fait que comme par magie, leur souffrance disparaitra ce jour là, et même parfois qu’il faut qu’elles attendent ce passage nécessaire pour commencer leur guérison. Combien de victimes entend-on dire qu’elles ont besoin que la justice “reconnaisse leur qualité de victime”. Comme si pour guérir on avait besoin que le médecin reconnaisse sa qualité de malade. Cela n’arrive pas. Après la condamnation, la souffrance reste la même, car la blessure est à l’intérieur, elle ne se transfère pas. La guérison de tels faits est impossible, c’est comme la mort d’un proche, le mal est définitif. On apprend à vivre avec, et à oublier la peine le temps d’un éclat de rire, sachant qu’elle reviendra le soir au moment du coucher. Et plus on retarde ce nécessaire apprentissage, plus il est difficile, et plus on souffre quand on réalise le temps perdu. Ce raisonnement revient à condamner les victimes à une souffrance éternelle quand l’auteur des faits n’est pas retrouvé ou meurt en cours d’instruction, réservant l’espoir de guérison aux seules victimes reçues comme partie civile et obtenant la condamnation de l’auteur des faits. Donc cela fait dépendre leur guérison d’éléments sur lesquelles elles n’ont aucune prise. C’est plus que scientifiquement critiquable : c’est dégueulasse.

Donc quel sens aurait eu une peine de plusieurs années de prison ferme avec mandat de dépôt devant la cour, comme c’est la règle ? Pour le symbole ? Détruire des vies 13 ans après pour le symbole, c’est facile à souhaiter dans des communiqués enflammés, ce n’est pas aussi facile dans une salle de délibération quand on va les voir voler en éclat, ces vies. Fichue humanité de la justice.


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#1199 Le 15/10/2012, à 07:17

Ras'

Re : Sexisme et société

Aouch.

La fin est très difficile à lire, parce que d'un côté il a raison mais d'un autre côté j'ai du mal à me résigner à penser ça.
D'un côté je fais toujours confiance à M. Eolas, d'un autre côté il n'a jamais vécu ça (mais a du cotoyer des gens qui eux l'ont vécu)

Bref, faudrait que je lise les commentaires pour ça, il doit y avoir des gens qui pensent comme moi et auquel M. Eolas a déja répondu.


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

En ligne

#1200 Le 15/10/2012, à 09:52

Omniia

Re : Sexisme et société

J'attendais avec impatience un billet de Maître Eolas sur ce procès. Mais je suis déçue.

Eolas a écrit :

Quel sens aurait une incarcération 13 ans après les faits ? Mettre la société à l’abri ? Mais on sait qu’ils ne sont plus dangereux, puisqu’ils n’ont pas recommencé. Punir les faits ? Certes, mais leur faire perdre leur travail, leur logement peut-être, priver des enfants de leur père, plonger toute une famille dans des ennuis financiers ? Sans pouvoir dire aux condamnés qu’ils n’avaient qu’à y penser avant : à 16 ans, ils devaient sérieusement penser que s’ils allaient violer cette fille, ils allaient perdre leur boulot et leur famille à 29 ans et voir disparaître toute appétence sexuelle ? Soulager les victimes ? Ah, la belle blague, qu’on leur raconte des années durant sur l’aspect thérapeutique de la condamnation, sur le fait que comme par magie, leur souffrance disparaitra ce jour là, et même parfois qu’il faut qu’elles attendent ce passage nécessaire pour commencer leur guérison.

[...]

Donc quel sens aurait eu une peine de plusieurs années de prison ferme avec mandat de dépôt devant la cour, comme c’est la règle ? Pour le symbole ? Détruire des vies 13 ans après pour le symbole, c’est facile à souhaiter dans des communiqués enflammés, ce n’est pas aussi facile dans une salle de délibération quand on va les voir voler en éclat, ces vies. Fichue humanité de la justice.

Et quel sens a une peine de prison ferme d'un an dans une affaire de viols collectifs 13 ans après les faits ?
Pourquoi condamner à des peines si dérisoires ? Pour le symbole ? Pour soulager les victimes ?

Ça me semble bien plus difficile à comprendre.

Edit : Enfin dans ce cas pourquoi condamner ?

Dernière modification par Omniia (Le 15/10/2012, à 10:02)


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

Haut de page ↑