Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#251 Le 31/10/2012, à 22:13

side

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

pierguiard a écrit :

1 Qu'il n'a besoin de personne pour se rassurer sur ce qu'il pense ?

Moi, perso, j'appelle ça un abruti mais bon ...

En ligne

#252 Le 31/10/2012, à 22:18

The Uploader

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Quelqu'un boursouflé de suffisance, oui.


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#253 Le 31/10/2012, à 22:25

sweetly

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

pierguiard a écrit :
side a écrit :
pierguiard a écrit :

On peut lire et écouter les autres et penser par soit même, il n'y aucune espèce d'incompatibilité. Ne pas penser c'est répéter ou citer tout le temps ce qu'ont dit ou ecrit dupond ou ducon.

Et qui décide de la sorte de limite qu'il y aurait entre penser et ne pas penser. De la situation ou untel répète tout le temps ce qu'a dit untel ? Parce que j'imagine qu'il y a une gradation entre régulièrement, souvent et tout le temps.

Von Foerster disait qu'étant jeune il citait Tractatus logico-philosophicus à la moindre contradiction. Constamment.

Et quid de l'élaboration d'un système de pensée ?


Et que dire de celui qui ne cite jamais personne ? 1
Et que dire de celui qui cite, disons assez régulièrement, des sources distinctes mais que ces sources ont le même discours ? 2

Que dire des militants, des convaincus, des croyants ... Tout ceux-là ne penseraient-ils donc pas ? 3

Beaucoup de questions, donc tu pense ! tongue
1 Qu'il n'a besoin de personne pour se rassurer sur ce qu'il pense ?
2 Qu'il n'a besoin de quelqu'un pour se rassurer sur ce qu'il pense ?
3 Que la foi obscurcit la pensée et donc qu'ils ne pensent plus?

Quel est ton souci avec l'assurance de la pensée ? Avec le côté rassurant ? S'il y a bien un domaine qui ne mérite ni ne réclame aucune assurance, c'est bien celle de la pensée. Qu'importe l'obscurité des idées, si tu avances dedans ? La pensée morte, voilà le pire. Qu'une pensée veuille se rassurer, ça a au moins le mérite de la faire exister. Qu'une pensée veuille régner, sans partage, et hop, t'as la mort. D'abord des idées. La mort plus touchante, plus prégnante (marrant à taper sur youporn, ça), elle vient souvent, rapidement, après. Peu importe sa forme. Elle n'a pas d'états d'âmes. Elle. Pour le coup. 

Mais attention, ne te crois pas te sentir dédouaner de mon important courroux en face de ces quelques propos généraux : ta pensée est bien plus morte que celle de side (fleur gratuite, promo sur la prochaine cargaison). Elle est surtout mortifère. Un peu moins que celle de mrey69 (pas sûr du chiffre), mais un peu plus que celle de 1emetsys. Dire j'emmerde "ci ou ça" mais je fais, j'agis, je dis "ci ou ça", c'est la mort de la pensée. C'est s'avouer vaincu. Devant la condition des Hommes. Peut-être vous satisfait-elle et dans ce cas, je n'ai rien à vous reprocher sinon qu'à vous demander que faites-vous ici. Et à me demander pourquoi je discute sporadiquement avec vous.

Si non, les gars, vous paraissez un tantinet curieux, ok, fainéants, soit, mais du coup, bougez-vous. Vraiment. Pensez. S'il vous plaît. En essayant de tenir compte de ce que les autres ont pensé aussi. Surtout quand c'était leur loisir ou métier.

Toi qui est manuel, qui t'en vante, sache que l'exercice de la pensée est totalement le même que celui des mains, du coeur, des pieds, des muscles antérieurs ou du sexe. Il demande de l'entraînement, de la confrontation, de l'échec, en un mot, de l'expérience. Mais y'a des techniques, des bases, qui s'affinent, qui évoluent, qui touchent, qui te correspondent, ou non, bref, ça vit aussi.

Peut-être suis-je donneur de leçon, mais je m'en contrefous. Je m'en branle. Le mépris, souvent feint qui plus est, avec lequel vous traitez les idées, c'est ça, le politiquement correct à ma sauce. Et ça me dégoute bien. Parce que c'est ce même mépris qui va vouloir pendre Dils et les violeurs en bande. Qui applaudit Tapie devant Arnault. Qui se sent socialiste en votant Hollande. Qui se di du centre alors qu'il est de droite autant que ceux qui croient dans le parti socialiste. De ceux qui croient les journalistes de 20minutes, du Monde, de Libé, et quand vraiment il ya des césures, du Point.

Hors ligne

#254 Le 31/10/2012, à 22:38

Berneri

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

pierguiard a écrit :

Beaucoup de questions, donc tu pense !
1 Qu'il n'a besoin de personne pour se rassurer sur ce qu'il pense ?
2 Qu'il n'a besoin de quelqu'un pour se rassurer sur ce qu'il pense ?
3 Que la foi obscurcit la pensée et donc qu'ils ne pensent plus?

N'importe quoi, on est pas des îlots isolés de toute influence, et chaque raisonnement, chaque construction ne peut que s'appuyer sur ce que d'autres ont pu dire, écrire ailleurs. C'est ce que font tous ceux qui se servent de leur cerveau comme d'un outil de travail, et heureusement, sinon on passerait son temps à réinventer la roue. On peut développer là-dessus, mais dans une argumentation bien construite, on cite les raisons pour lesquelles on pense de telle ou telle façon. Ce n'est rien d'autre que de l'honnêteté intellectuelle. A contrario, l'arrogance béate de ceux qui prétendent penser par eux-mêmes tout en répétant les antiennes du 20 heures ou en faisant preuve du suivisme le plus abject quand à tel ou tel parti ou personnage politique, je suis désolé, mais ces types entrent tout-à-fait dans l'idée que je me fait du beauf. Et je les conchie, moi, ces gens-là.

Comme ils n'assoient pas ce qu'ils pensent sur autre chose qu'un égocentrisme qui à mon avis relève de la psychiatrie ou qu'ils refusent d'argumenter parce que pour eux, argumenter ce serait se justifier (et encore, je trouve normal, moi de justifier ces idées), pour moi leur pensée n'est que l'expression de leur système limbique, rien d'autre. Ergo : pas la peine de discuter, ils refusent cette discussion pour se cantonner à une analyse du monde ou de la société uniquement émotionnelle, rien d'autre.

Et ces gens-là, ce sont les mêmes qui sont « contre le politiquement correct », antienne des droitards qui signifie, non que l'on réclame le droit de penser et de dire ce que l'on veut, mais le devoir pour ses contradicteurs de ne pas critiquer toute affirmation qui sortirait du « politiquement correct ». En gros, le droit d'être raciste, homophobe, misogyne, voire de mettre en application ce que ces fientes de la pensée impliquent sans être critiqué pour cela. En gros, être « contre le politiquement correct », c'est être pour sa liberté d'expression sans limite accompagnée de l'obligation pour ses contradicteurs de se taire. Être « contre le politiquement correct » c'est se croire rebelle tout en niant aux autres le droit d'exprimer une opinion divergente, surtout si celle-ci est argumentée.

Et je ne parle même pas du relativisme béat qui voudrait que la réflexion d'un fasciste ait la même valeur que celle d'un humaniste.

side a écrit :
Berneri a écrit :

le « beauf » est peu cultivé et parfois fier de l'être : la caricature d'un type de beauf le veut empreint d'une certaine autosatisfaction.

On a mis le doigt sur quelque chose, là, peut-être, non ?

Peut-être, à la limite en ce qui concerne l'autosatisfaction à être inculte.

Mais là, c'est pareil. C'est quand l'autosatisfaction ?
Je suis quelqu'un de prétentieux (et plutôt fier de l'être, j'suis p't'être un beauf moi aussi) jamais satisfait cependant.

La question n'est pas pas celle de l'autosatisfaction mais de la raison de cette autosatisfaction, à mon avis.

Je trouve, au final, que ce n'est pas plus mal de censurer des mots comme merde. Finalement, en utilisant le bon registre de langage, on peut être beaucoup plus efficace.

Dernière modification par Berneri (Le 31/10/2012, à 22:49)


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#255 Le 31/10/2012, à 22:43

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Peut-être suis-je donneur de leçon, mais je m'en contrefous. Je m'en branle.

figures toi que je m'en fiche aussi...par contre il m'en faut + pour m'en branler
t'as mis les choses au point ? t'es content ? bon ..si ça te fait du bien c'est parfait
big_smile  a ton service

Je trouve, au final, que ce n'est pas plus mal de censurer des mots comme merde.

c'est toujours le petit reproche que je fais ici: le langage de chartier....c'est le seul point sur lequel on se rejoigne, c'est déjà largement suffisant
lol

Dernière modification par mrey68 (Le 31/10/2012, à 22:46)

#256 Le 31/10/2012, à 22:49

c-cube

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Qui ? Que ? Quoi ? Droite ? Gauche ? Je m'en contrefoutisme ? Politiquement correct ? (ou pas…)

Ok…

http://www.youtube.com/watch?v=OXKDPNCy7aA


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#257 Le 31/10/2012, à 23:00

Berneri

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

Je trouve, au final, que ce n'est pas plus mal de censurer des mots comme merde.

c'est toujours le petit reproche que je fais ici: le langage de chartier....c'est le seul point sur lequel on se rejoigne, c'est déjà largement suffisant

Je trouve « merde » relativement inoffensif, moi. Ce que je reproche au langage de charretier, moi, c'est que, en dernière analyse, il banalise et atténue le propos. Là, j'ai fait passer tout le mépris que je peux avoir pour des anti-intellectuels primaires qui pensent que régurgiter les arguments du vingt heures ou ceux de la campagne de Hollande tient lieu de pensée.


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#258 Le 31/10/2012, à 23:15

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

c-cube a écrit :

Qui ? Que ? Quoi ? Droite ? Gauche ? Je m'en contrefoutisme ? Politiquement correct ? (ou pas…)

Ok…

http://www.youtube.com/watch?v=OXKDPNCy7aA

Y'a du vrai, mais y'a pas mal de cliché aussi, bref, c'est du crasseux, mais c'est Didier Super, donc je pardonne smile

@side : Oui bâ, c'est ce que j'avais compris, donc, t'as déconné à moins que tu considéres qu'on est bien débile ‽ smile

@The Uploader
Des égomanes (suffisant) y'en a aussi sur ce forum, ils ne sont pas nombreux, mais ils exploitent tellement leur liberté d'expression qu'ils en étouffent, voir détruisent ceux qui aimeraient aussi l'exploiter.

Dernière modification par david96 (Le 31/10/2012, à 23:16)

En ligne

#259 Le 31/10/2012, à 23:19

sweetly

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

Peut-être suis-je donneur de leçon, mais je m'en contrefous. Je m'en branle.

figures toi que je m'en fiche aussi...

Tellement que tu te sens d'y réagir.


mrey68 a écrit :

par contre il m'en faut + pour m'en branler

Youporn, j'ai dit.

mrey68 a écrit :

t'as mis les choses au point ? t'es content ? bon ..si ça te fait du bien c'est parfait
big_smile  a ton service

Quelles choses au point ? J'ai dit des trucs. Qui, que t'y répondes ou pas, finalement ne changerons pas mon petit déjeuner. Ni ma nuit de sommeil. Ni ma résistance à l'alcool, bien nécessaire pour supporter la glaciation des mains quand t'es obligé de vivre dehors et surtout de dormir dehors.  Sans devenir fou.

I.E., sans devenir un mec qui s'en branle de ce que TU penses. Et pourtant, avec tes mains bien au chaud, toi, tu le fais. Non, je me sens pas bien. Enfin, pas en lisant tes réponses sur un forum du web.

Hors ligne

#260 Le 31/10/2012, à 23:22

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

sweetly a écrit :

[…]Ni ma résistance à l'alcool, bien nécessaire pour supporter la glaciation des mains quand t'es obligé de vivre dehors et surtout de dormir dehors.

T'as un portable (Wifi, 3G…) ?

Dernière modification par david96 (Le 31/10/2012, à 23:23)

En ligne

#261 Le 31/10/2012, à 23:31

sweetly

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

david96 a écrit :
sweetly a écrit :

[…]Ni ma résistance à l'alcool, bien nécessaire pour supporter la glaciation des mains quand t'es obligé de vivre dehors et surtout de dormir dehors.

T'as un portable (Wifi, 3G…) ?

Un ordinateur portable.

Hors ligne

#262 Le 31/10/2012, à 23:34

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

J'imagine bien si t'es dehors, mais connecté comment : 3G, Wifi… ?

En ligne

#263 Le 31/10/2012, à 23:42

Berneri

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Euh, Sweetly, tu dors dehors ? T'es ?


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#264 Le 31/10/2012, à 23:45

side

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

david96 a écrit :

@side : Oui bâ, c'est ce que j'avais compris, donc, t'as déconné à moins que tu considéres qu'on est bien débile ‽

On doit pas avoir la même définition de "déconner".

Je déconne parce que j'ai un discours volontairement contradictoire (j'essaye) et parfois à l'opposé de ce que je pense moi-même en réalité ?

Moi qui croyais que c'était une méthode de réflexion ... zut. (j'y arriverais jamais)


Berneri a écrit :

Ce que je reproche au langage de charretier, moi, c'est que, en dernière analyse, il banalise et atténue le propos.

Certes. Mais il est moins fatiguant. Et je pense que nul n'est besoin de trop se fatiguer trop souvent.

Et les gros mots sont quand même efficace.

Dire « ceci c'est de la grosse "gros mot" » et ensuite donner deux, trois arguments, pourquoi pas, c'est peut-être même plus efficace selon l'interlocuteur. Certains s’arrêteront au "gros mot", d'autres (comme moi) seront réveillé et rendu attentif grâce au "gros mot". Je n'aime pas les discours trop lisse, et les invectives à mon époque s'expriment à travers un langage charretier que d'aucun qualifie de vulgaire, de malpoli et de discourtois, ce qui m'en touche une sans faire bouger l'autre (on a le droit aux expressions populaires et historiques ?)

Berneri a écrit :

Euh, Sweetly, tu dors dehors ? T'es ?

S'il est dehors là, j'espère pour lui qu'il a une bâche et qu'elle est de qualité.

Dernière modification par side (Le 31/10/2012, à 23:49)

En ligne

#265 Le 31/10/2012, à 23:58

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Quelles choses au point ? J'ai dit des trucs. Qui, que t'y répondes ou pas, finalement ne changerons pas mon petit déjeuner. Ni ma nuit de sommeil. Ni ma résistance à l'alcool, bien nécessaire pour supporter la glaciation des mains quand t'es obligé de vivre dehors et surtout de dormir dehors.  Sans devenir fou.
I.E., sans devenir un mec qui s'en branle de ce que TU penses. Et pourtant, avec tes mains bien au chaud, toi, tu le fais. Non, je me sens pas bien. Enfin, pas en lisant tes réponses sur un forum du web.

Tu fais cosette sur le ,net ?
lol

#266 Le 01/11/2012, à 01:09

side

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

Quelles choses au point ? J'ai dit des trucs. Qui, que t'y répondes ou pas, finalement ne changerons pas mon petit déjeuner. Ni ma nuit de sommeil. Ni ma résistance à l'alcool, bien nécessaire pour supporter la glaciation des mains quand t'es obligé de vivre dehors et surtout de dormir dehors.  Sans devenir fou.
I.E., sans devenir un mec qui s'en branle de ce que TU penses. Et pourtant, avec tes mains bien au chaud, toi, tu le fais. Non, je me sens pas bien. Enfin, pas en lisant tes réponses sur un forum du web.

Tu fais cosette sur le ,net ?
:lol:

Bah il vit peut-être pas avec 4000€/mois. Vu qu'avec ça on peut tout juste vivre décemment hein ... alors imagine !

En ligne

#267 Le 01/11/2012, à 03:04

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

side a écrit :
david96 a écrit :

@side : Oui bâ, c'est ce que j'avais compris, donc, t'as déconné à moins que tu considères qu'on est bien débile ‽

On doit pas avoir la même définition de "déconner".

Je déconne parce que j'ai un discours volontairement contradictoire (j'essaye) et parfois à l'opposé de ce que je pense moi-même en réalité ?
Moi qui croyais que c'était une méthode de réflexion ... zut. (j'y arriverais jamais)

Pas terrible comme approche de réflexion, si on commence tous à jouer à ce jeu on ne sera plus si la personne qui nous répond est sarcastique ou sincère, ça peut vite devenir gonflant.

side a écrit :

Bah il vit peut-être pas avec 4000€/mois. Vu qu'avec ça on peut tout juste vivre décemment hein ... alors imagine !

En fait t'as décidé d'être ironique jusqu'au bout ! lol

Édite : en général quand on commence à user de l'ironie, c'est souvent pas dépit, le ras-le-bol, t'en a marre de quoi ? Je te tends la perche, car j'ai bien une idée sur la réponse wink

Dernière modification par david96 (Le 01/11/2012, à 03:10)

En ligne

#268 Le 01/11/2012, à 10:40

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

berneri a écrit :

Je trouve « merde » relativement inoffensif, moi. Ce que je reproche au langage de charretier, moi, c'est que, en dernière analyse, il banalise et atténue le propos. Là, j'ai fait passer tout le mépris que je peux avoir pour des anti-intellectuels primaires qui pensent que régurgiter les arguments du vingt heures ou ceux de la campagne de Hollande tient lieu de pensée.

Quand je parle de langage de charretier je veux dire traiter les gens de con par exemple (mais il y en a bien d'autres), l'invective directe à la personne (que l'on ne connait absolument pas, ni de près ni de loin) . Et sur un site comme celui-ci on est obligé de nuancer assez finement. Par exemple, il faut distinguer le "t'es con" du "ce que tu dis est con" 
Idem pour t'es un facho ou t'es un raciste. C'est tout con mais  le respect ça existe. C'est ce qu'on essaye d'inculquer à nos gosses.
Et puis, j'ai tendance à considérer que aussi génial que puisse être ce  qu'on raconte, si on n'y met pas une certaine forme ça ne vaut pas un clou, et perso  si une certaine forme n'est pas respectée, j'ai tendance à même pas écouter. Là où je rejoignais sweety c'est quand il dit " Finalement, en utilisant le bon registre de langage, on peut être beaucoup plus efficace."
Sauf que 2 lignes + haut il me dit qu'il s'en branle de ce que je raconte.
Et ça par exemple "Bah il vit peut-être pas avec 4000€/mois. Vu qu'avec ça on peut tout juste vivre décemment hein ... alors imagine !" ça n'a absolument rien à faire ici. C'est juste une  attaque directe mais sournoise à la personne. En +, mais oui, ça peut passer pour du dépit. Je remarque quand même à ce sujet, que pierguiard et moi sommes les seuls à avoir eut le culot d'annoncer nos revenus. Le politiquement correct en France, c'est le respect des tabous. Ses revenus,  s'en est un. On n'ose pas, c'est comme autre chose, on n'aime pas quand l'autre en a une + grosse
Pour le coup,on est à carrément politiquement incorrects lui et moi
tongue

Dernière modification par mrey68 (Le 01/11/2012, à 12:44)

#269 Le 01/11/2012, à 11:09

SODⒶ

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?


Le covoiturage pour partager les taxes.
Blablacar pour taxer le partage.

Hors ligne

#270 Le 01/11/2012, à 11:19

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

"La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ! " (Serge Gainsbourg) Je pige pas trop mais bon,  ça claque bien !

Dernière modification par mrey68 (Le 01/11/2012, à 11:19)

#271 Le 01/11/2012, à 13:39

side

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

Là où je rejoignais sweety c'est quand il dit " Finalement, en utilisant le bon registre de langage, on peut être beaucoup plus efficace."
Sauf que 2 lignes + haut il me dit qu'il s'en branle de ce que je raconte.

La preuve que non tu n'est même pas fichu de distinguer qui dis quoi et tu confond Berneri (dont le pseudo commence par une majuscule que tu oublies facilement) et sweetly (dont le pseudo comporte un "L"). Comme quoi l'usage d'un "bon" (qui décide de ça ?) registre de langage n'est en rien plus efficace lorsqu'on s'adresse à des ânes.

mrey68 a écrit :

Et ça par exemple "Bah il vit peut-être pas avec 4000€/mois. Vu qu'avec ça on peut tout juste vivre décemment hein ... alors imagine !" ça n'a absolument rien à faire ici.

En effet.

mrey68 a écrit :

C'est juste une  attaque directe mais sournoise à la personne.

Absolument. A ta personne.

Tout comme :

mrey68 a écrit :

Tu fais cosette sur le ,net ?
lol


Les leçons de bienséance venant de ta part ne valent pas un clou. Tu peux te les garder, franchement. En ce qui me concerne, ça te rend encore plus antipathique que tu ne me l'est déjà.

mrey68 a écrit :

"La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ! " (Serge Gainsbourg) Je pige pas trop

On a beau être intelligent, si on ne veut pas trop se fatiguer, on racontera des conneries.

Avec des gens comme toi, on en raconte à outrance des conneries, parce que nul n'est besoin de se fatiguer à faire appel à son intelligence avec toi.

david96 a écrit :
side a écrit :

Bah il vit peut-être pas avec 4000€/mois. Vu qu'avec ça on peut tout juste vivre décemment hein ... alors imagine !

En fait t'as décidé d'être ironique jusqu'au bout ! lol

Pas du tout. C'est le genre de réflexion que peut faire mrey68 qui gagne 4000€/mois et se considère comme un individu de la base de la société (limite un prolétaire), qu'il ne peut pas se permettre de "folie" avec un tel salaire et que c'est le minimum vital à gagner. Sans compter que sa femme gagne plus que lui. Il considère qu'on peut tout juste vivre décemment avec un tel salaire mai serais prêt a tenter le coup avec un RMI et des tonnes de carpe diem.


david96 a écrit :

Édite : en général quand on commence à user de l'ironie, c'est souvent pas dépit, le ras-le-bol, t'en a marre de quoi ? Je te tends la perche, car j'ai bien une idée sur la réponse wink

J'aimerais bien avoir ton idée là-dessus.

Dernière modification par side (Le 01/11/2012, à 13:41)

En ligne

#272 Le 01/11/2012, à 13:48

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

@side  lol
tu me fais rire... même si tu es à pleurer tes propos sont à pleurer tellement ils sont pétentieux

Dernière modification par mrey68 (Le 01/11/2012, à 14:01)

#273 Le 01/11/2012, à 15:20

Berneri

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

Quand je parle de langage de charretier je veux dire traiter les gens de con par exemple (mais il y en a bien d'autres), l'invective directe à la personne (que l'on ne connait absolument pas, ni de près ni de loin) .

Relis-moi bien, moi, quand je disais que le langage de charretier atténue et banalise le propos, ce que je voulais dire, c'est que user de « t'es con » à l'égard de quelqu'un n'est, dans certains cas, même pas le commencement d'une description du mépris dans lequel je tiens certains propos. Ensuite, quand les mêmes personnes répètent les mêmes inepties ad nauseam, ces mêmes propos les définissent : ils définissent leur relation au monde, leur pensée, et donc, ce qu'ils sont.

On peut donc tenir des propos idiots, de temps en temps – on le fait tous. Quand on passe son temps à en tenir, et  qu'en plus on en est fier, le terme « idiot » ne s'applique plus à un propos mais à la personne. Dans ce cas, idiot n'est même pas une insulte : c'est juste un constat de l'état de la personne. Il en va de même pour le racisme ou le fascisme.

Quand 6steme1 se met à éructer ses délires contre les immigrés en général et les sans-papiers en particulier et qu'on lui fait remarquer que ce type de discours, avec une analyse reprise mot pour mot dans les tracts du FN et un discours raciste, il le nie et en remet une couche pendant trois pages. À la fin, ce discours, comme d'autres, définissent le monsieur, et il est normal de considérer, malgré les dénégations du triste sire, qu'il est, en effet, raciste.

Perso, un raciste ou un fasciste n'a pas droit à mon respect, en fait, en poussant mon raisonnement à fond, être raciste ou fasciste vaut abdication de l'état d'humanité.

Quand au délires sur les revenus, je ne vois pas en quoi cela apporte quoi que ce soit, si ce n'est que dire, effectivement, que 4000 € par mois son à peine suffisants pour vivre est du dernier ridicule…

mrey68 a écrit :

Le politiquement correct en France, c'est le respect des tabous.

Il y a des tabous qui sont sains, qui permettent la vie en société. Tu aimes bien le politiquement incorrect ? Lis-donc les commentaires de certaines caricatures d'humanité à cet article ou à celui-là.

Dernière modification par Berneri (Le 01/11/2012, à 18:17)


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#274 Le 01/11/2012, à 16:05

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

[…] Je remarque quand même à ce sujet, que pierguiard et moi sommes les seuls à avoir eut le culot d'annoncer nos revenus. Le politiquement correct en France, c'est le respect des tabous. Ses revenus,  s'en est un. On n'ose pas, c'est comme autre chose, on n'aime pas quand l'autre en a une + grosse.
Pour le coup,on est à carrément politiquement incorrects lui et moi
tongue

Je n'ai pas vu où vous annonciez vos revenus ‽

@side : tu ne supportes pas que certaines personnes s'expriment avec assertion sur des thèmes dits « de société », sans qu'ils aient un minimum lu des ouvrages de maître à penser sur ces questions.

Ça serait comme si un Windowsien viendrait s'exprimer sur les logiciels libres, sans connaître par exemple les pensées de Richard Stallman.

En ligne

#275 Le 01/11/2012, à 16:18

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Quand au délires sur les revenus, je ne vois pas en quoi cela apporte quoi que ce soit, si ce n'est que dire, effectivement, que 4000 € par mois son à peine suffisants pour vivre est du dernier ridicule…

Personne n'a jamais dit ça...moi j'ai dit qu'avec ça on ne fait pas de grosses crottes..c'est différent.
Le reste je réponds + tard....simplement à propos de l'homophobie....d'abord ce n'est pas partout que ça se passe tel que décrit, ensuite l'homosexualité est pratiquement passée dans les moeurs ou en passe de l'être. Si le gouvernement s'y interresse, c'est simplement sachant très bien que si on ne légifère pas, de toutes façons l'usage et la coutume font force de loi. Sinon, ils s'enficheraient pas mal. Un Etat a toujours un wagon voire quelques de retard. Si ce n'était pas dans les moeurs, vu les v...(oops j'ai failli le dire) qu'on s'est ramassé (on va dire conservateurs), tu penses bien qu'ils s'en ficheraient pas mal du problème. A titre d'exemple: Pourquoi le PACS a-t-il été mis en palce? tout simplement parce que les couples passaient outre, en arrivaient à faire eux-même la loi par l'usage (aménagement du cadre de leur vie conjugale, usufruit, succession, assurances, etc...etc...

Ça serait comme si un Windowsien viendrait s'exprimer sur les logiciels libres, sans connaître par exemple les pensées de Richard Stallman.

C'est qui Richard Stallman ?   lol

Dernière modification par mrey68 (Le 01/11/2012, à 16:38)

Haut de page ↑