Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#276 Le 01/11/2012, à 16:40

Berneri

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Par rapport aux articles, je renvoyais essentiellement à ce que certains abrutis pouvaient écrire dans les commentaires. Mais je n'ai pas l'impression que tu aies lu l'article en question au-delà du titre, ou alors, tu n'y as rien compris.


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#277 Le 01/11/2012, à 16:50

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

je t'ai dis que je te répondrai + tard c'est que j'avais pas lu
Entre temps c'est lu...pour ce qui concerne l'homophobie, je ne vois pas ce que tu trouves de choquant, pour ce qui concerne les 2 jeunes hommes, je note que les policiers considèrent qu'ils n'ont rien à se reprocher. C'est rassurant !  roll

Dernière modification par mrey68 (Le 01/11/2012, à 16:59)

#278 Le 01/11/2012, à 16:53

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Oui, ça ne veux pas dire que tu gagnes plus ! J'aurais pus faire le même remarque, bien qu'il me faudrait 6 mois de salaires pour gagner la même somme ! C'est démoniaque !

Édite : en réponse à >

mrey68 a écrit :

Quand au délires sur les revenus, je ne vois pas en quoi cela apporte quoi que ce soit, si ce n'est que dire, effectivement, que 4000 € par mois son à peine suffisants pour vivre est du dernier ridicule…

Personne n'a jamais dit ça...moi j'ai dit qu'avec ça on ne fait pas de grosses crottes..c'est différent.

Dernière modification par david96 (Le 01/11/2012, à 16:55)

En ligne

#279 Le 01/11/2012, à 18:22

Berneri

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :

je t'ai dis que je te répondrai + tard c'est que j'avais pas lu
Entre temps c'est lu...pour ce qui concerne l'homophobie, je ne vois pas ce que tu trouves de choquant, pour ce qui concerne les 2 jeunes hommes, je note que les policiers considèrent qu'ils n'ont rien à se reprocher. C'est rassurant !  roll

Simplement :

Berneri a écrit :

Lis-donc les commentaires de certaines caricatures d'humanité à cet article ou à celui-là.

Si tu ne trouves pas certains des commentaires choquants de cet article, ma foi…


"La liberté d'autrui étend la mienne à l'infini."
M. Bakounine
« Le capitalisme ne se discute pas, il se détruit. »
Buenaventura Durruti

Hors ligne

#280 Le 01/11/2012, à 19:11

xabilon

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

...certaines caricatures d'humanité...

Tu es raciste tongue ?
Ceux que tu appelles "caricatures d'humanité" sont aussi humains que n'importe quel humain, comme toi ou moi. Vouloir les exclure de ta conception de l'humanité, ce n'est pas moins choquant que leurs commentaires que tu signales.

Dernière modification par xabilon (Le 01/11/2012, à 19:44)


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#281 Le 01/11/2012, à 20:31

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

A propos de l'article sur l'homophobie, à part qu'ils auraient pu se dispenser des insultes et que le loufoque fofolle est de trop , le reste je ne vois pas où tu veux en venir.
CATHERINE MALLAVAL devrait réviser ses fondamentaux

#282 Le 01/11/2012, à 21:04

SystemeD

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Berneri a écrit :

...
Quand 6steme1 se met à éructer ses délires contre les immigrés en général et les sans-papiers en particulier et qu'on lui fait remarquer que ce type de discours, avec une analyse reprise mot pour mot dans les tracts du FN et un discours raciste, il le nie et en remet une couche pendant trois pages. À la fin, ce discours, comme d'autres, définissent le monsieur, et il est normal de considérer, malgré les dénégations du triste sire, qu'il est, en effet, raciste.

J'ai croisé des abrutis dans ma vie, mais toi, tu ne leur arrives même pas aux chevilles ! C'est dire !


Berneri a écrit :

Perso, un raciste ou un fasciste n'a pas droit à mon respect, en fait, en poussant mon raisonnement à fond, être raciste ou fasciste vaut abdication de l'état d'humanité.

C'est exactement le raisonnement que tiennent racistes et fascistes !  Les nazis avaient commencé à ne pas respecter les juifs avant de leur enlever toute humanité !
Ton comportement analogue nous renseigne sur tes vraies idées !

Dernière modification par 6steme1 (Le 01/11/2012, à 21:35)


Cœur de Breizh...  Breizhad on ha lorc'h ennon !

Les belles photos de quelques membres du forum : http://autogalerie_u-fr.tdct.org/

En ligne

#283 Le 01/11/2012, à 22:02

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

bon on s'énerve pas...

#284 Le 01/11/2012, à 22:02

PPdM

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

david96 a écrit :
mrey68 a écrit :

[…] Je remarque quand même à ce sujet, que pierguiard et moi sommes les seuls à avoir eut le culot d'annoncer nos revenus. Le politiquement correct en France, c'est le respect des tabous. Ses revenus,  s'en est un. On n'ose pas, c'est comme autre chose, on n'aime pas quand l'autre en a une + grosse.
Pour le coup,on est à carrément politiquement incorrects lui et moi
tongue

Je n'ai pas vu où vous annonciez vos revenus ‽

@side : tu ne supportes pas que certaines personnes s'expriment avec assertion sur des thèmes dits « de société », sans qu'ils aient un minimum lu des ouvrages de maître à penser sur ces questions.

Ça serait comme si un Windowsien viendrait s'exprimer sur les logiciels libres, sans connaître par exemple les pensées de Richard Stallman.

Revenus imposable avant prélèvement du RSI 2011: 15000€ Tu l'as vu maintenant ?
25000€ pour ma femme et je n'ai droit a aucune aide pour les études de ma fille, et j'ai payé 2200 € d’impôts sur le revenu, et 2300€ de taxes d'habitation plus la foncière et je dois régler  7500€ de RSI (50% du revenu imposable) pour avoir droit a une retraite de merde et des indemnités maladies inexistantes.
Vous voulez savoir autre chose?

En ligne

#285 Le 01/11/2012, à 22:11

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

pierguiard a écrit :

de taxes d'habitation plus la foncière

affreux propriétaire !

#286 Le 01/11/2012, à 22:13

PPdM

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

mrey68 a écrit :
pierguiard a écrit :

de taxes d'habitation plus la foncière

affreux propriétaire !

Faux!!!
Il parrait que je suis beau ! cool

En ligne

#287 Le 01/11/2012, à 23:28

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

pierguiard a écrit :
david96 a écrit :
mrey68 a écrit :

[…] Je remarque quand même à ce sujet, que pierguiard et moi sommes les seuls à avoir eut le culot d'annoncer nos revenus. Le politiquement correct en France, c'est le respect des tabous. Ses revenus,  s'en est un. On n'ose pas, c'est comme autre chose, on n'aime pas quand l'autre en a une + grosse.
Pour le coup,on est à carrément politiquement incorrects lui et moi
tongue

Je n'ai pas vu où vous annonciez vos revenus ‽

@side : tu ne supportes pas que certaines personnes s'expriment avec assertion sur des thèmes dits « de société », sans qu'ils aient un minimum lu des ouvrages de maître à penser sur ces questions.

Ça serait comme si un Windowsien viendrait s'exprimer sur les logiciels libres, sans connaître par exemple les pensées de Richard Stallman.

Revenus imposable avant prélèvement du RSI 2011: 15000€ Tu l'as vu maintenant ?
25000€ pour ma femme et je n'ai droit a aucune aide pour les études de ma fille, et j'ai payé 2200 € d’impôts sur le revenu, et 2300€ de taxes d'habitation plus la foncière et je dois régler  7500€ de RSI (50% du revenu imposable) pour avoir droit a une retraite de merde et des indemnités maladies inexistantes.
Vous voulez savoir autre chose?

Non, mais je suis étonné d'avoir zappé cela, suivant ce sujet depuis le début, d'où ma question.
J'ai l'impression qu'elle te paraît indiscrète, il n'y avait pourtant aucune curiosité malseine (cf ma première phrase)…
Serait-ce alors une question politiquement incorrecte ?

En ligne

#288 Le 02/11/2012, à 02:36

PPdM

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Ce que je trouve malsain, mais politiquement correct, sont les rigolos qui donnent des leçons de morale a deux balles, mais qui refusent de donner le montant de leur revenus, je suis sur que leurs propos paraîtraient beaucoup moins crédibles, a commencer par le président actuel qui a une maison dans le var déclarée 250 000 €, soit la valeur de ma maison a Marignane ! lol

En ligne

#289 Le 02/11/2012, à 04:17

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Ok, pour ma part je ne juge pas la valeur humaine de qq'un selon son salaire, à vrai dire, j'en n'ai rien à fiche.
Par contre, cela m'ennuierait qu'on me juge par rapport à mon salaire.
Et les moralisateurs à qui tu penses le feraient sans vergogne… Bâ ils l'ont fait d'ailleurs.

Édite : eux qui voulaient piéger les autres avec leur sarcasmes, se sont fait piéger comme des débutants, l'arroseur/arrosé en qq. sorte… Je ne sais pas si c'était voulu, mais c'est du coup très drôle. smile

Dernière modification par david96 (Le 02/11/2012, à 04:28)

En ligne

#290 Le 02/11/2012, à 05:32

Nedjma

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

On a un topique ici qui semble être un peu anodin comme ça. 
La typique gueulante avariée et sans grand enjeu en apparence.

Qui va nous dire en effet, non le “politiquement correct, c'est bien” alors que son sens dans la société française est chargée de toute l'ironie possible, a priori, le politiquement correct, ça sonne comme “langue de bois”, conformisme, débattre pour ne rien dire de nouveau, statut quo. Alors que le français aime râler, contredire, polémiquer, paraître originale. Notre exeption culturelle?
Donc forcément, ce titre annonce sous un jour grotesque quelque chose qui peut sembler au premier abord de peu d'intêret. Pourtant, c'est un sujet eminament politique. C'est pourquoi, je me suis empressée de mettre en lien ce texte du site “Les Mots Sont Importants” qui nous donne une petite histoire du politiquement correct, et qui nous resitue le sujet pour savoir de quoi on parle. C'est en effet une expression chargée de sens idéologique. Sens qui n'est pas le même aux États-Unis (ou l'expression est née) qu'en France ou elle a été reprise, mal traduite et mal employée.

Je vais prononcer les mots qui en font frémir plus d'un, attention: il s'agit d'un débat de plus entre la droite et la gauche ou disons des idées progressistes, encore une fois badaboum, l'égalité sociale est en jeu.
Et oui Nedjma va en remettre une couche.  mad

Donc j'ai lu le lien filé par Na Kraïou de wikipédia... article qui au passage est annoté plusieurs fois au sujet de son manque de référence, c'est-à-dire que nous avons là le typique article de wikipédia qui avance des trucs de manière complètement parciale.
L'analyse de l'expression “politiquement correct” s'appuie en partie sur l'avis d'un sociologue qui si j'en crois wikipédia par ailleurs, est aux antipodes de Bourdieu, un sociologue qui réfute l'habitus, un sociologue qui pense que les choix des individus sont seulement orientés par leur volonté consciente et que jamais n'entre en jeu la construction sociale, il n'y aurait pas de comportements inconscients. (Raymond Boudon et l'individualisme méthodologique pour ceux que ça interesse, moi je découvre là).
Et puis à la lecture de cet article, je comprends quand même que nous avons à faire à une interprétation chez wikipédia du politiquement correct qui est un peu dénoncée dans l'article de LMSI.

Qu'est ce qui est en jeu derrière tout ça? L'opinion que nous avons justement des minorités et notre manières de concevoir les mécanismes qui forgent et tiraillent une société, et oppose ou unie les individus qui en font partie.  Donc c'est pas trop de la blague quoi, et on le voit bien dans ce débat, ici. On voit bien que c'est pas tout à fait anodin comme débat.

En France, quand on cause de politiquement correct, ce n'est que pour fustiger les revendications jugées comme des tabous dans la société, celles qui la dérange le plus et qu'il n'est pas question qu'on “intègre”. Le plus drôle, enfin non, le plus énervant dans cette affaire c'est que c'est en plus l'extrême droite qui finalement récupère à son compte cette expression, on défend par exemple Dieudonnée aujourd'hui en disant le pauvre, il est pas politiquement correct, c'est pour ça qu'on le critique. Comme s'il y avait pas assez de bonnes raisons pour le faire. C'est bien ça évite une fois de plus le débat sur le fond et on déblaterre des conneries grâce à une expression. La boucle est bouclée. D'abord on avait la droite, au sens très large, qui s'en servait pour dire que le politiquement correct de gauche et des minorités étaient une manière d'imposer à la majorité la dictature des minorités, et ensuite, l'extrême droite récupère l'expression voulant nous faire croire qu'elle est elle-même victime de la bien-pensance, du politiquement correct, elle serait rebelle à l'ordre établit, et on la critiquerait pour ça... Il est devenu en substance politiquement incorrecte de taper sur l'extrême droite, au nom de la démocratie (sic!).
Bravo l'expression, d'une pierre deux coups, elle fait fermer la gueule aux revendications minoritaires qui apparaissent comme autoritaires et anti démocratiques et puis permettent de donner un tremplin de plus à l'extrême droite qu'il faut absoluement inclure dans le procesus démocratique alors qu'on a déjà vu ce que ça pouvait donné. Faut bien dire que c'est bien joué non?

Bon.
@Na Kraïou:

Na Kraïou a écrit :

Comme si en France, on ne concevait le courage que comme jeter de l’huile sur le feu avec une ceinture d’explosifs, et comme si on ne concevait l’innovation que comme l’offensive d’une minorité contre une majorité.

On voit bien d'ailleurs que c'est ton avis : les minorités veulent s'imposer... ça me rappelle ce discours : ah non mais les pédés moi je m'en fiche hein, tant que ça devient pas obligatoire.... Mais qui a dit que revendiquer des droits, des différences, dénoncer des opressions, des discriminations signifait autre chose que de demander à la société de bien vouloir prendre en compte tout le monde de la même manière? Depuis quand demander l'égalité sociale est elle est preuve d'autoritarisme? Depuis quand exiger ces droits serait une dictature pour les autres? On voit bien l'ampleur de ce phénomène, de ces réactions. Des filles veulent porter le voile, on les traite de communautariste, voir même de traitre a la cause par certaines féministes... comme si demain la France entière se réveillait musulmane et que toutes les filles se verraient obligées de le faire? Pourquoi cet amalgame? Pourquoi parler d'offensive d'une minorité? Pourquoi te sentir attaqué par quelqu'un qui demande juste d'être pris en compte au même titre que quelqu'un d'autre?


Na Kraïou a écrit :

Je ne parle pas de consensus avec les idées, mais avec la population. On peut être contre les idées d’extrême-droite, et tenter de chercher le consensus, plutôt qu’imposer. Par exemple, un gus qui vote facho, soit tu le traites de bouffon, on sort les couteaux, et dix ans plus tard, on en est… bah, on en est là où on est aujourd’hui, à savoir un système politique binaire où la moitié de la population ne peut pas blairer l’autre, et où c’est pas grave, puisqu’on est dans une conception démocratique où c’est ok à 50%. Soit on se demande pourquoi ce type vote facho, quels sont ses problèmes et quelles solutions meilleures que celles de l’extrême-droite, on pourrait lui apporter.

En France, nous n'avons jamais sortit les couteaux conre l'extrême droite, nous débattons avec elle depuis trop longtemps au contraire. Nous l'avons laissé sans cesse avancer. Je ne vois pas comment faire un consensus avec la population si ses idées sont d'extrême droite... Ça me rappelle quelqu'un d'autre qui disait que racisme ou anti racisme n'était qu'une querelle de chapelle. Je m'oppose moi en tous cas à un consensus avec l'extrème droite, celui qui est justement fait depuis toujours. Je me vois bien dire à Marine : heu écoute chérie, on va trouver un consensus, on va virer/noyer qu'un immigré sur deux, OK? C'est un bon consensus? Bah le consensus, il est déjà là depuis longtemps, et c'est bien le problème. Mittérand, Papon, Lepen, les généraux expatriés en Amérique du sud, j'en passe et de meilleures. les responsables politiques n'ont jamais été punis, ils ont toujours été gardé sous le coude, protégés voir encouragés. De la même manière que la révolution de 1789 a finalement été gagnée par la droite, la seconde guerre mondiale a été gagnée par l'extrême droite. On en sort toujours pas. Moi je ne peux pas faire de consensus avec des gens qui sont prêts à faire passer leurs interêts systématiquement avant ceux des autres au prix même de la vie de ceux qui ne sont pas d'accord, ou pas corrects Nous sommes des ennemis, on ne peut pas négocier avant de livrer la bataille. Et moi il faudra me tuer et bien m'enterrer (on sait jamais, mes plumes pourraient me faire revivre) pour que je m'avoue vaincue. Nous avons vu trop de fois de quoi il s'agit, pourquoi espérer mieux?

Na Kraïou a écrit :

Sinon, franchement, les « minorités », laisse-moi rire… faire partie d’une minorité, c’est suis le discours dominant des penseurs autoproclamés de ta minorité ou ferme ta gueule, sinon t’es le traître d’un camp auquel tu n’as pas choisi d’appartenir… Les minorités n’ont rien fait avancer (ou reculer) du tout, ce sont des individus ou des groupes d’individus appartenant à des minorités qui parlent, agissent, réfléchissent.

Na Kraïou a écrit :

Oui, parce que c’est précisément le fond de mon discours et de ce que je pense sur les minorités, et plus précisément sur la minorité homo (qui est à mon sens l’une des plus construites, l’une des plus idéologiques, et surtout l’une de celles dont l’idéologie est la plus fermée…).

Na Kraïou a écrit :

Et je ne sais pas si c’est abusif, mais je n’ai jusqu’à présent vu aucune partie de la minorité homo (« la » minorité homo, ce n’est pas moi qui la définis, donc pas la peine de me le reprocher) proposer une autre approche idéologique (l’homosexualité comme n’étant pas une composante identitaire par exemple… mais ça me semble difficile, le terme même homosexualité se construit et se définit comme essence). Sur le fond, ils sont d’accord.

Je vois pas ou tu veux en venir là... peut-être est-ce un problème français qui ne sont pas comme les suédois de ton article... le consensus!
Mais peut-être as tu été faché par une expérience personnelle? Moi franchement je pense que ce que tu dis là, c'est vrai dans les groupes en général. C'est assez dur effectivement d'éviter le positionnement d'un leader qui devient vite un chef... mais c'est un phénomène il me semble qui n'a rien à voir avec les minorités en particulier. Donc HS. Argument de mauvaise foi qui ne cherche qu'à délégitimer les revendications collectives en cherchant n'importe quel pretexte pour en découdre.
Ce n'est pas une spécificité des minorités, c'est un phénomène qui apparait dans tout collectif. Je ne vois pas pourquoi les minorités échapperaient plus que d'autres groupes à des comportements sociologiques qui se retrouvent partout.
Pour ce qui est de fermer sa gueule sous peine d'apparaitre comme un traitre à la cause, il me semble que tu verses dans un amalgame douteux. Que ce soit des homosexuels ou des féministes, il existe plusieurs courrant de pensée. Traitre? C'est l'exemple que je donnais avant, Elisabeth Badinter comme d'autre n'ont rien trouvé de mieux à dire que cela aux femmes qui veulent porter le voile, traitres à la cause féministe. Mais heureusement, le féminisme ne s'arrête pas aux positions occidentales et bourgeoise de Mme Badinter, pas mal de féministes ont une autre manière de concevoir les luttes des femmes, ou les luttes féministes, et solidarisent avec les femmes qui veulent porter le voile. Il existe des débat similaires chez les homosexuels. Tous ne désirent pas militer la question du mariage par exemple. Peut-être navigues-tu dans des sphères exclusives qui ne donne à ta perception que des oeillères. Il est dommage et injuste de réduire les minorités à un seul courant de pensée, c'est la base des préjugés et de la discrimination.
Une minorité peut effectivement développer plusieurs courant de pensée. Je ne vois pas pourquoi tu fais l'amalgame, il n'y a aucune raison de le faire. Définir une minorité sur la base d'une différence qui est le propre de son exclusion de la part du reste de la société n'en fait pas un corps uniforme, et n'a pas à le faire. Tes "impressions", ton "ressenti" ne sont que le reflet de prejugés discriminants et c'est bien toi qui prétend enfermer une minorité dans une seule manière de penser. On attendrait pas mieux d'un anti gauchiste primaire dire “la communauté marxiste, y a pas plus fermée” alors que des courants marxistes y en a toute les sauces.

Na Kraïou a écrit :

  Pour la différence entre « des » et « les »… euh… c’est du français, hein, le premier est un article indéfini, l’autre un article défini.

Et “Quand” est une conjonction qui peut introduire le temps, la concession, l'hypothèse, la cause, l'opposition. Interprétation de ma phrase dans son contexte?

mrey68 a écrit :

Bien que ce dernier ne peut-être fiable, ceux qui y ont participé sont majoritairement de sexe Masculin.

pour ça que peu de chance de tomber sur une nana bien roulée ici..y en a pas...une avec des plumes sur la tête, ça oui..ou des méphisto aux pieds, ça aussi...sinon on peut se brosser

Alors que le beauf, c'est au contraire tout notre patrimoine.

pour une fois tu dis pas une connerie....on en revient aux valeurs

et toi si t'es aussi beau que rapide pour débiter des conneries, tu dois être un vrai canon.


Berneri a écrit :

le « beauf » est peu cultivé et parfois fier de l'être : la caricature d'un type de beauf le veut empreint d'une certaine autosatisfaction.

On a mis le doigt sur quelque chose quelques uns, là, peut-être, non ?

Berneri a écrit :

Et ces gens-là, ce sont les mêmes qui sont « contre le politiquement correct », antienne des droitards qui signifie, non que l'on réclame le droit de penser et de dire ce que l'on veut, mais le devoir pour ses contradicteurs de ne pas critiquer toute affirmation qui sortirait du « politiquement correct ». En gros, le droit d'être raciste, homophobe, misogyne, voire de mettre en application ce que ces fientes de la pensée impliquent sans être critiqué pour cela. En gros, être « contre le politiquement correct », c'est être pour sa liberté d'expression sans limite accompagnée de l'obligation pour ses contradicteurs de se taire. Être « contre le politiquement correct » c'est se croire rebelle tout en niant aux autres le droit d'exprimer une opinion divergente, surtout si celle-ci est argumentée.

Et je ne parle même pas du relativisme béat qui voudrait que la réflexion d'un fasciste ait la même valeur que celle d'un humaniste.

Ah!... comme je plussoie

mrey68 a écrit :

Idem pour t'es un facho ou t'es un raciste. C'est tout con mais  le respect ça existe. C'est ce qu'on essaye d'inculquer à nos gosses.

Ah non... y a des parents avec des plumes sur la têtes qu'enseignent autre chose à leur gosses. Ne pas avoir peur de la confrontation par exemple, sous quelque forme que ce soit.


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#291 Le 02/11/2012, à 06:03

david96

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

L'affaire du voile, bon sang, de mémoire j'avais 16/17 ans, je travaillais dans une école un collège au CDI (Centre de documentation et d'information), c'est là que j'ai pris goût à la lecture d'ailleurs, bref j'avais le statut de TUC (travaux d'utilité collective), à l'époque ça faisait 1200Fr/mois soit 183 € ('tain c'te misère lol). Mais j'étais content, ça me plaisait comme boulot, j'étais en charge de référencer tout les livres sur des disquettes '5" ¼, tout une époque, la souris n'existait pas encore, du moins n'était pas démocratisée.

Bref, pendant cette période est arrivée au printemps, cette affaire du voile, si je calcule bien étant née en 1972+16½ ça fait 1988/89…
Première réaction : la gerbe, 'tain sur ce coup ça m'avait dégoûté, je ne comprenais pas pourquoi ça devenait un problème à médiatiser
Deuxième réaction : Je sentais venir l'appareillage politique (propagande malsaine) qui allait en suivre, j'avais encore plus la gerbe
Troisième réaction : L'entourage était contaminé et approuvait, la gerbe + 1000, c'était horrible, la fuite des cerveaux, formez vos bataillons…

Aujourd'hui en 2012 (soit plus de 20 ans plus tard) mes craintes s'avèrent fondés, ils ont bien utilisés ce filon les enculés (affaire du voile) : la gerbe 10 puissance gogol.

Sinon le reste ne m'étant pas adressé, je ne répondrai pas.

Dernière modification par david96 (Le 02/11/2012, à 06:35)

En ligne

#292 Le 02/11/2012, à 11:29

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

quand vous parlez de voile...de quel voile parlez vous ?
et au final de quoi parlez-vous ?

Dernière modification par mrey68 (Le 02/11/2012, à 12:00)

#293 Le 02/11/2012, à 12:03

side

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

david96 a écrit :

@side : tu ne supportes pas que certaines personnes s'expriment avec assertion sur des thèmes dits « de société », sans qu'ils aient un minimum lu des ouvrages de maître à penser sur ces questions.

Non.

Je ne supporte pas ceux qui agissent uniquement de cette manière et qui conchient celui qui ose donner des références et des lectures, des noms sur lesquels il s'appuie.
Je ne supporte pas les fats qui ressassent des antiennes éculées, usées jusqu'à l'os, et qui critiquent le premier qui ose citer quelqu'un, comme quoi ce dernier serait absent à la pensée autonome.

Des types satisfaits et suffisants qui se permettent des remontrances envers celui qui tente honnêtement de réfléchir. Et qui par la-dessus viennent te parler de politiquement correct, de liberté d'expression etc ...

Je ne supporte pas les individus inconstant et incohérent à outrance. En réalité, ce que je supporte le moins, ce qui me débecte, ce qui me dégoute et m'enrage, ce sont les individus inconséquents capable d'enfiler les réflexions à l'emporte-pièce comme d'autres les perles sur un fil et qui donnent des leçons de tenue et de bienséance alors qu'ils vomissent eux-mêmes ceux qu'ils appellent "donneurs de leçons".

Des types à l'hypocrisie malsaine, qui font bonne figure quand il le faut mais qui te crachent à la gueule s'en en avoir l'air, des types méprisants mais qui se refusent à admettre leur mépris, des types qui justement vont s'exprimer "avec assertion sur des thèmes dits « de société », sans qu'ils aient un minimum lu des ouvrages de maître à penser sur ces questions" mais qui vont édulcorer ce fait, faire de la dentelle autour d'un rien. Des types qui malgré qu'ils agissent ainsi trouve bizarre un autre type qui lui aussi agit de même mais sans la dentelle, un type qui répond "Oui" ou "Non" quand la seule chose qu'il pense est "Oui" ou "Non" et ne tortille pas du séant à la moindre occasion.

Mais le fait est que ce forum a une politique de modération qui favorise les premiers au détriment des seconds.

Dernière modification par side (Le 02/11/2012, à 12:05)

En ligne

#294 Le 02/11/2012, à 12:16

ginette

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

@side
Tu devrais faire un peu d'exercice physique...je te jure, ça te ferait du bien..je te sent crispé sur une position...attention qu'elle ne t'enferme pas

#295 Le 02/11/2012, à 12:39

side

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Mais oui ! Bien entendu ! Je ferais mieux d'enfiler mes baskets et d'aller courir. Ce que tu me proposais de faire déjà il y a un peu plus d'un an plutôt que de « réinventer un monde qui n'existera jamais, qui + est, en mettant en avant des principes et des théories purement militantistes [sic] la pluspart [sic] du temps extrème [sic] gauche et violents » ce qui était à tes yeux « impardonnable ».

Comme quoi tu dois être crispé sur une sorte de position qui dit qu'il vaut mieux courir, faire de l'exercice physique, histoire de "se vider la tête". Méfies-toi, c'est une position sur laquelle tu tends à t'enfermer, plus d'un an après, tu en est toujours là. La sclérose intellectuelle n'est pas loin !! lol

roll

En ligne

#296 Le 02/11/2012, à 12:43

jeanf

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

side a écrit :

Mais le fait est que ce forum a une politique de modération qui favorise les premiers au détriment des seconds.

Solution anti-beauf.
Si certain-es sont prêts à mettre la main dans le cambouis évidemment.


“Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”
"Le système néo-libéral à donc un sous-produit important et nécessaire: des citoyens dépolitisés marqués par l'apathie et le cynisme" (Robert W.McChesney)

Hors ligne

#297 Le 02/11/2012, à 12:44

compte supprimé

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

xabilon a écrit :

...certaines caricatures d'humanité...

Tu es raciste tongue ?
Ceux que tu appelles "caricatures d'humanité" sont aussi humains que n'importe quel humain, comme toi ou moi. Vouloir les exclure de ta conception de l'humanité, ce n'est pas moins choquant que leurs commentaires que tu signales.

Bien que ce post ne me soit pas destiné, je me sens vaguement concerné, dans la mesure où je partage la position de Berneri.

xabilon a écrit :

...n'importe quel humain, comme toi ou moi

Avec ça, je me sens un peu mis à contribution, à cause du "toi" et, comme d'habitude, je n'aime guère ça. Non pas que je ne serais pas n'importe quel humain, mais précisément parce que je considère aussi que certains n'en sont que des caricatures et ça me cause une véritable gène d'être éventuellement assimilé à ceux-là.
Puisqu'il s'agit de n'importe quel humain, on pourrait donc sans difficulté, je pense, me remplacer par quelques humains particuliers... Je me suis donc permis de ré-écrire ce commentaire et ça donne :

xabilon - version corrigée a écrit :

...certaines caricatures d'humanité...

Tu es raciste tongue ?
Ceux que tu appelles "caricatures d'humanité" sont aussi humains que n'importe quel humain, comme Felix Landau, Heinrich Himmler, Reinhard Heydrich ou moi. Vouloir les exclure de ta conception de l'humanité, ce n'est pas moins choquant que leurs commentaires que tu signales.

Evidemment, le voisinage de ces exemplaires de "n'importe quel humain" peut être assez mal perçu (et me vaudra peut-être une fois de plus un bannissement, d'autant que là le juge est en même temps partie).
Mais bon, comme disait side, en gras, c'est une question d'inconséquence ou pas : ou bien il faut bien bien reconnaître qu'il y en a qui ne sont que des caricatures d'humanité ou bien il n'y a aucune raison d'être offusqué par ce genre de voisinage...

Dernière modification par faustus (Le 02/11/2012, à 12:52)

#298 Le 02/11/2012, à 12:55

Sopo les Râ

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

Ils ont beau être des ordures, ça reste des êtres humains. Pas des « caricatures ».


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#299 Le 02/11/2012, à 12:57

pierrecastor

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

faustus a écrit :

[...]
Mais bon, comme disait side, en gras, c'est une question d'inconséquence ou pas : ou bien il faut bien bien reconnaître qu'il y en a qui ne sont que des caricatures d'humanité ou bien il n'y a aucune raison d'être offusqué par ce genre de voisinage...


Et bien, ça c'est pas du choix binaire, didon... Si on considère qu'un homme ou une femme appartient à l'humanité malgré ses crimes, ça veut dire qu'on approuve ce qu'il à fait ?

Deux choses, je trouve marrant que tu exclue de l'humanité des gens qui justement se permettait la même choses selon leurs propres critères.

Et ensuite, je ne vois pas en quoi commettre des crimes, génocide et atrocité ferait sortir les gens de l'humanité, qui st justement aussi défini par toutes les merdes dont sont capable les hommes.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

En ligne

#300 Le 02/11/2012, à 13:06

compte supprimé

Re : Le politiquement correct me fait vomir, et vous ?

pierrecastor a écrit :
faustus a écrit :

[...]
Mais bon, comme disait side, en gras, c'est une question d'inconséquence ou pas : ou bien il faut bien bien reconnaître qu'il y en a qui ne sont que des caricatures d'humanité ou bien il n'y a aucune raison d'être offusqué par ce genre de voisinage...


Et bien, ça c'est pas du choix binaire, didon... Si on considère qu'un homme ou une femme appartient à l'humanité malgré ses crimes, ça veut dire qu'on approuve ce qu'il à fait ?

Deux choses, je trouve marrant que tu exclue de l'humanité des gens qui justement se permettait la même choses selon leurs propres critères.

Et ensuite, je ne vois pas en quoi commettre des crimes, génocide et atrocité ferait sortir les gens de l'humanité, qui st justement aussi défini par toutes les merdes dont sont capable les hommes.

En somme, le crime contre l'humanité est un signe d'humanité ? Ouais...

Haut de page ↑