Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1776 Le 12/12/2012, à 07:18

Ras'

Re : Sexisme et société

Ah bon, dommage...

Je précise avant de me faire lyncher que j'n'utilise pas le premier lien trouvé comme preuve absolue, mais simplement pour dire que je n'suis apparemment pas le seul à me dire ça.

Dernière modification par Ras' (Le 12/12/2012, à 07:30)


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

En ligne

#1777 Le 12/12/2012, à 10:18

K4ede

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :
K4ede a écrit :

C'est-à-dire que la contraception est vu comme un problème de femelle (dans le sens biologique du terme), alors que c'est un problème de couple.
Je me rappelle d'ailleurs avoir été révolté en voyant pour la première fois des préservatifs féminins. J'avais pensé "Pour une fois qu'on peut laisser une responsabilité à l'homme (NB : dans le domaine des MST et de la contraception), et ben en fait non !"

Et bien en fait si, et tu y répond : « c'est un problème de couple. »
Ma femme en avait marre de prendre la pilule, alors je lui ai dit bâ arrête là je vais mettre des préservatifs ; pas de bol elle est allergique au latex et en plus elle n'éprouvait pas les mêmes sensations.
Du coup depuis 4 ans ont fait l'amour sans aucune protection, du moins la seule protection reste ma vigilance : méthode du retrait avant l'éjaculation. J'ai gaffé une fois et ça m'a suffit. La coquine m'avait fait croire qu'elle était enceinte. Elle a un sacré humour ma wife. lol

Pour le préservatif féminin l'argument c'était "pour les coups d'un soir, vous n'avez pas à faire confiance à votre partenaire pour qu'il ai un préservatif", et c'est ça qui m'avait choquée. Sinon c'est sûr que lorsqu'on est dans une relation à plus long terme, le problème devrait être réglé en couple, mais ce n'est pas toujours le cas, et déjà parce que la solution la plus efficace à long terme est la pilule pour femme. Il faut laisser aux hommes la possibilité d'assumer aussi le choix de la contraception, et ce n'est pas une corvée mais bien un gain de liberté pour les deux camps.

@ Ras' : moi j'avais lu quelque part (je vais chercher où) que les seins permettaient de remplacer les fesses dans un rapport sexuel face à face, sinon les hommes sauraient pas quoi faire de leurs mains lol


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#1778 Le 12/12/2012, à 10:18

mazarini

Re : Sexisme et société

Je suis d'accord avec ceux qui pensent que le manque de confiance est un motif favorisant la contraception féminine. Je rapprocherai ça avec la préférence de plier soi-même son parachute. C'est certainement différent dans le cas d'un couple stable ou les conséquences serait géré à 2.

Personnellement, je n'aurai pas une confiance absolu dans un partenaire avant un certain temps pour un tel risque. Mais je ne suis pas une femme et cela dépend du type de rencontre et si l'on accepte l'idée avoir un enfant avec sa/son partenaire ou si l'on considère l'avortement comme un moyen de contraception.

On peut éventuellement faire un rapprochement entre le risque de MST et le SIDA (même si le SIDA est une MST). Avant le SIDA, un risque avec des conséquences généralement faibles permettait de ne pas utiliser de préservatif facilement sans se poser trop de question. Je suppose qu'il n'en est pas de même maintenant.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#1779 Le 12/12/2012, à 10:43

Вiɑise

Re : Sexisme et société

@ K4de  : pouet pouet smile
J'avoue qu'avec les mecs, en face à face, je suis souvent décontenancée. Ou qu'on pose les mains ? On s'agrippe aux poils ?

Hors ligne

#1780 Le 12/12/2012, à 10:59

K4ede

Re : Sexisme et société

Вiɑise a écrit :

@ K4de  : pouet pouet smile
J'avoue qu'avec les mecs, en face à face, je suis souvent décontenancée. Ou qu'on pose les mains ? On s'agrippe aux poils ?

lol Je m'étais pas posé la question, je suis sûre que je vais y penser la prochaine fois, merci yikes


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#1781 Le 12/12/2012, à 11:27

Marie-Lou

Re : Sexisme et société

The Uploader a écrit :

Pour la phrase de Marie-Lou que j'ai cité, d'abord j'étais bien d'accord.

Puis le post de Ras' m'a fait changer d'avis. Si on analyse un peu, c'est vraiment sexiste : les hommes tout comme les femmes sont "égaux" face au cancer, au SIDA, et on a toujours pas de solution contre ça. Du coup, maintenant même si je suis a peu près sûr que c'est une théorie valide (la phrase de Marie-Lou), j'aimerais vraiment en savoir plus (sur l'état de la recherche, si le sexisme les influencent vraiment, etc...).

Bon déjà, il est bien évident que ce qui était présenté comme une affirmation mais qui n'est fondamentalement qu'une « intuition » ne peut pas être prouvé au sens strict : j'ai loupé la navette de samedi dernier permettant d'accéder au monde parallèle dans lequel les hommes « tombent enceints » et ne peut donc ramener aucune preuve incontestable.

En revanche cette « intuition » n'est pas dénuée de tout fondement. Nedjma a déjà présenté des pistes que je comptais également exposer, notamment sur le fait que la recherche médicale est largement androcentrée (quelques sources : [1] les femmes sont très largement minoritaires dans les essais cliniques sur le sida ; [2] les médicaments sont majoritairement testés sur des mâles et [3] plus généralement les études emploient des mâles).

Autre indice de l'inégalité : les femmes victimes d'un infarctus en meurent deux fois plus que les hommes. Les symptômes semblent varier selon le genre ; pourtant, dans les campagnes officielles (y'en a encore eu une récemment), ce sont les symptômes plutôt masculins qui sont présentés comme étant les symptômes « tout court ». Vous avez déjà entendu parlé des douleurs dans la mâchoire et des nausées comme symptômes de l'infarctus ? L'individu type de la science moderne, c'est l'homme blanc…

Autre piste : historiquement, le corps des femmes est pensé comme étant moins parfait que celui des hommes, plus pathogène, et sujet à l'auto-intoxication. Une recherche sur la cellulite montre bien ce dernier point. Mais ce qui est intéressant est que, même si son corps est « naturellement pathogène » (enfin… présenté comme tel), il est de la responsabilité des femmes de lutter contre les manifestations de cette intoxication¹. Cette responsabilité passe par un effort que l'on exige de la part des femmes pour lutter contre cette manifestation. On est (ou en tout cas, on a été) dans une perspective où le confort des femmes importaient peu − ce n'était pas un critère − mais où au contraire ces dernières devaient « travailler » à lutter contre la cellulite. Ça témoigne tout de même bien du fait que la contrainte d'un traitement n'est pas forcément une préoccupation première, surtout lorsqu'elle concerne les femmes (je ne crois pas que la calvitie ait fait l'objet d'un même discours culpabilisant).


¹ L'article duquel je tire ces affirmations porte d'ailleurs un titre explicite : Le corps féminin entre science et culpabilisation de Rossella Ghigi


Compte clôturé

Hors ligne

#1782 Le 12/12/2012, à 11:39

david96

Re : Sexisme et société

Très intéressant les liens, merci. Selon l'article http://www.rue89.com/2012/12/11/les-med … ecs-237717 la non parité pour l'expérimentation sur les rats s'expliquerait par une variable contraignante : les cycles menstruels. Pour les humains, c'est effectivement plus contestable.

En ligne

#1783 Le 12/12/2012, à 11:45

Nedjma

Re : Sexisme et société

Ras' a écrit :

Vous c'est les gens qui, je trouvent, voient le mal partout, surtout chez le mâle.

oui, mais aussi : nous qui voyons le mâle partout, surtout chez le mal.

Et sinon, je vois pas en quoi ton article prouve que si les hommes ne pouvaient pas tomber enceints, on aurait pas résolu plus facilement la contraception, ou que c'est plus facile d'inventer une pilule de femmes.
D'ailleurs l'article dit aussi qu'au début, la pilule féminine était problématiques (je cite "des effets secondaires significatifs, parfois dramatiques, durant ses premières années d'existence"), mais ça n'a pas empêché de prendre des centaines (des milliers?) de femmes pour cobayes durant plusieurs années le temps de réguler tout ça...
Pourquoi ne pas le faire avec les hommes?
Parce que c'est un/des risque(s) inutile(s) dans leur cas?

Mais bon c'est sûrement voir le mâle partout de ma part que de penser que c'est une histoire de genre et pas d'Êtres Humains.


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#1784 Le 12/12/2012, à 11:46

K4ede

Re : Sexisme et société

Wahou, merci pour ces explications Marie-Lou c'est très intéressant. T'façon c'est connu, les femmes doivent "souffrir pour être belles" !

Pour ce qui se disait sur la pilule et la libido des femmes, je relance d'un article. Elle l'évoque indirectement mais apparemment les femmes ne sont pas attirées par les mêmes hommes selon leur cycle (plus virils pendant l'ovulation, plus doux sinon), et leur choix va être perturbé par les hormones de la pilule.

Edit : lien

Dernière modification par K4ede (Le 12/12/2012, à 12:42)


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#1785 Le 12/12/2012, à 11:57

Elzen

Re : Sexisme et société

Marie-Lou a écrit :

Bon déjà, il est bien évident que ce qui était présenté comme une affirmation mais qui n'est fondamentalement qu'une « intuition » ne peut pas être prouvé au sens strict : j'ai loupé la navette de samedi dernier permettant d'accéder au monde parallèle dans lequel les hommes « tombent enceints » et ne peut donc ramener aucune preuve incontestable.

Personnellement, j'aurais tendance à penser que cette intuition ne tient pas la route.

Pour qu'elle ait une valeur, il faudrait pouvoir admettre une société qui soit très exactement notre société patriarcale, mais dans laquelle les hommes tomberaient enceints. Or, il me semble qu'une différenciation sexiste des rôles dans la société ne peut avoir lieu que parce qu'il y a des différences morphologiques observables entre les hommes et les femmes (je n'dis pas que ces différences morphologiques impliquent nécessairement une différenciation sexiste des rôles, hein, mais elles me semblent un pré-requis de cette différenciation). Et l'une de ces différences morphologiques observables (la plus flagrante d'entre elles, dirais-je) est précisément que ce sont les femmes qui tombent enceintes.

Supposer donc un univers parallèle dans lequel on retrouve exactement la même situation en changeant un élément aussi important de la mise en place de ladite situation, ça ne me semble pas un excellent point de départ pour raisonner. Si c'étaient les hommes qui tombaient enceints… bah je ne sais pas ce que ça donnerait, perso.

Dernière modification par ArkSeth (Le 12/12/2012, à 12:02)

Hors ligne

#1786 Le 12/12/2012, à 12:07

mazarini

Re : Sexisme et société

Les femmes ont le choix d'être enceinte, prendre la pilule ou faire confiance.
Les hommes ont le choix de s'en foutre, prendre la pilule ou faire confiance.

Lequel des 2 va choisir le plus facilement une solution qui a des inconvénients ? Le choix de développer une pilule pour femme me semble économiquement plus facile. Pour les hommes, il vaut mieux chercher du coté du viagra pour la rentabilité.

Edit : Si l'homme était enceint, il y aurait inversion du sexisme. Pour moi, le sexisme repose en partie sur cela.

Dernière modification par mazarini (Le 12/12/2012, à 12:11)


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#1787 Le 12/12/2012, à 12:28

Ras'

Re : Sexisme et société

K4ede a écrit :

Pour le préservatif féminin l'argument c'était "pour les coups d'un soir, vous n'avez pas à faire confiance à votre partenaire pour qu'il ai un préservatif"

L'argumentaire de publicitaire pourri lol
C'est vrai qu'il vaut mieux avoir un mini-duvet vaginal dans son sac à main plutôt que quelques préservatifs.
Bon après si l'autre ne veut pas en mettre ça pose problème, mais je doute qu'il soit plus attiré par la canadienne en latex....

K4ede a écrit :

la solution la plus efficace à long terme est la pilule pour femme.

Si on parle de solution réversible, oui. Sinon j'en connais une autre qui est très efficace big_smile

K4ede a écrit :

@ Ras' : moi j'avais lu quelque part (je vais chercher où) que les seins permettaient de remplacer les fesses dans un rapport sexuel face à face, sinon les hommes sauraient pas quoi faire de leurs mains lol

Ah bon, moi je n'm'ennuie pas de mes mains, même avec des filles plus plates. Puis vous n'avez qu'à changer de position bande de sales tristes ! yikes

Nedjma a écrit :
Ras' a écrit :

Vous c'est les gens qui, je trouvent, voient le mal partout, surtout chez le mâle.

oui, mais aussi : nous qui voyons le mâle partout, surtout chez le mal.

Et sinon, je vois pas en quoi ton article prouve que si les hommes ne pouvaient pas tomber enceints, on aurait pas résolu plus facilement la contraception, ou que c'est plus facile d'inventer une pilule de femmes.
D'ailleurs l'article dit aussi qu'au début, la pilule féminine était problématiques (je cite "des effets secondaires significatifs, parfois dramatiques, durant ses premières années d'existence"), mais ça n'a pas empêché de prendre des centaines (des milliers?) de femmes pour cobayes durant plusieurs années le temps de réguler tout ça...
Pourquoi ne pas le faire avec les hommes?
Parce que c'est un/des risque(s) inutile(s) dans leur cas?

Mais bon c'est sûrement voir le mâle partout de ma part que de penser que c'est une histoire de genre et pas d'Êtres Humains.

"Les barrières biologiques à franchir sont tout sauf minimes : une femme produit un ovule par mois... quand un homme produit plusieurs millions de spermatozoïdes. Inutile de préciser qu'un système avec un tel rendement est difficile à contrôler !"
"une telle thérapie hormonale, même avec un fort taux de réussite, pourrait ne pas fonctionner chez une part importante de la population masculine."
Et on ne sait pas pourquoi ils ne l'ont pas fait, peut-être parce que ça ferait trop de choses à gérer et que ça coûterai trop cher en études. Ce qui ne m'étonnerai pas.

Je ne suis certes pas d'accord avec la conclusion qui dit "sans effet secondaires", mais mon but ici était surtout de dire que l'on aurait pas forcément pu trouver de solution plus efficace, alors que ça vous paraît être une évidence.

Dernière modification par Ras' (Le 12/12/2012, à 12:30)


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

En ligne

#1788 Le 12/12/2012, à 12:37

Marie-Lou

Re : Sexisme et société

Nedjma a écrit :

D'ailleurs l'article dit aussi qu'au début, la pilule féminine était problématiques (je cite "des effets secondaires significatifs, parfois dramatiques, durant ses premières années d'existence"), mais ça n'a pas empêché de prendre des centaines (des milliers?) de femmes pour cobayes durant plusieurs années le temps de réguler tout ça...

De surcroît, comme l'a rappelé Grünt, la géométrie est variable dans l'évaluation des effets secondaires et de leur caractère néfaste puisque la baisse de la libido est présentée comme un phénomène rédhibitoire lorsqu'il touche les hommes, mais pas les femmes… Donc même les comparaisons termes à termes ne semblent pas être neutres.

K4ede a écrit :

Wahou, merci pour ces explications Marie-Lou c'est très intéressant. T'façon c'est connu, les femmes doivent "souffrir pour être belles" !

Oui, d'ailleurs faudrait sans doute évoquer le fond religieux catho du pêché originel qui structure peut-être inconsciemment les esprits de quelques un·e·s et justifieraient les souffrances inhérentes au « rôle de femme »…

K4ede a écrit :

Pour ce qui se disait sur la pilule et la libido des femmes, je relance d'un article.

Ton lien était mal conçu, voici le bon.

@ArkSeth : je pense que le caractère absurde de mon propos − qui consiste, s'il fallait le radicaliser de manière encore plus extravagante, à dire « si les hommes étaient des femmes… » − n'a échappé à personne ici. D'ailleurs les réactions qui en ont découlé (qu'elles m'aient été favorables ou non) ne se sont pas heurtées à cet illogisme et ont toutes raisonné comme il fallait le faire, c'est-à-dire un prenant ce monde parallèle inexistant comme un prétexte pour discuter des investissements différenciées selon le genre d'un « problème » donné.


Compte clôturé

Hors ligne

#1789 Le 12/12/2012, à 14:17

Hibou57

Re : Sexisme et société

K4ede a écrit :

Wahou, merci pour ces explications Marie-Lou c'est très intéressant. T'façon c'est connu, les femmes doivent "souffrir pour être belles" !

Pour ce qui se disait sur la pilule et la libido des femmes, je relance d'un article. Elle l'évoque indirectement mais apparemment les femmes ne sont pas attirées par les mêmes hommes selon leur cycle (plus virils pendant l'ovulation, plus doux sinon), et leur choix va être perturbé par les hormones de la pilule.

Edit : lien

C’est peut‑être pour ça qu’on les trouve à chercher des bouche‑trous et des serpillières sur les sites de rencontre, avec deux ou trois enfants d’un père peu impliqué (pour être poli) qui a mis les voile pour aller mettre une autre enceinte.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#1790 Le 12/12/2012, à 14:20

Hibou57

Re : Sexisme et société

mazarini a écrit :

Les femmes ont le choix d'être enceinte, prendre la pilule ou faire confiance.
Les hommes ont le choix de s'en foutre, prendre la pilule ou faire confiance.

Lequel des 2 va choisir le plus facilement une solution qui a des inconvénients ? Le choix de développer une pilule pour femme me semble économiquement plus facile. Pour les hommes, il vaut mieux chercher du coté du viagra pour la rentabilité.

Edit : Si l'homme était enceint, il y aurait inversion du sexisme. Pour moi, le sexisme repose en partie sur cela.

Ou sur des comportements particuliers. Mais ils sont peut‑être dut à ça. Je me suis déjà posé la question, mais pas trop non‑plus, parce que je ne vois pas comment y répondre avec certitude et parce que j’ai l’impression qu’y répondre ne servirait à rien et ne résoudrait rien.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#1791 Le 12/12/2012, à 14:49

Omniia

Re : Sexisme et société

Je sais pas si ça a été évoqué concernant la pilule mais les inconvénients de la prise quotidienne, de la baisse de la libido et des différents problèmes de santé crées un autre problème : l'obligation pour certaines d'estimer la durée de leur relation avec un mec/ de leur célibat /de leur période de flirt/ etc.

Je ne prends pas la pilule (ne la supportant pas) mais pour la plupart de mes amies qui la prennent il ne s'agit pas de la prendre sur une période genre de 5 ans sans se poser de question. À cause des effets négatifs liés à la pilule elles souhaitent restreindre au maximum sa prise et pour ça elles doivent juger à chaque relation et à chaque période sans relation si ça vaut la peine qu'elles reprennent ou arrêtent la pilule. Et à ça s'ajoute le fait qu'elles ne souhaitent pas non plus la reprendre puis arrêter sans cesse parce que c'est aussi apparemment hyper mauvais pour la santé.

Je pense que ça peut créer une différence entre la façon dont les mecs et les nanas envisagent leurs relations sexuelles ou de couple car certaines sont obligées à un moment de se demander si la relation est sérieuse ou va le devenir, si le mec "en vaut la peine" ou pas, etc. Difficile pour elles d'aborder leurs relations de manière fun et légères vu qu'il y a anticipation de ce qui peut se passer. Je pense que pour certaines c'est vraiment un engagement important, engagement que ne connaissent pas les mecs.

Dernière modification par Omniia (Le 12/12/2012, à 14:55)


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#1792 Le 12/12/2012, à 14:56

david96

Re : Sexisme et société

C'est en partie pour ça aussi que ma femme ne la prend plus.

En ligne

#1793 Le 12/12/2012, à 15:04

Вiɑise

Re : Sexisme et société

trouver un gynéco, prendre rdv, rappeler car la secrétaire n'est pas là, prendre ce foutu rdv, s'en souvenir, traverser la ville, se faire examiner le sexe par un inconnu, se prendre des remarques acerbes et inutiles sur sa vie sexuelle, se faire prescrire une pilulle, voir la liste des effets secondaires, apprendre qu'elle n'est pas remboursée entièrement par la sécu qui ne rembourse que les pillules dont on est sûr qu'elles provoquent de forts troubles hormonaux, claquer 12€, mettre en place une routine pour la prendre, avoir une première salve d'effets secondaires, l'oublier une fois, faire des tas de savants calculs pour finalement remettre la capote par sécurité...

La pilule, pas toujours efficace, contraignante, couteuse sur long terme.
Le stérilet, l'implant : pas remboursés
La stérilisation : pas remboursée et bien contraignante pour trouver quelqu'un qui veuille bien le faire.

Hors ligne

#1794 Le 12/12/2012, à 15:40

Ras'

Re : Sexisme et société

Biaise a écrit :

Le stérilet, l'implant : pas remboursés
La stérilisation : pas remboursée

Pas tout à fait :

Stérilet en cuivre         27,5 à 55 €               Oui à 65 %
Stérilet hormonal         125,00 €                 Oui à 65 %
Implant contraceptif         106 à 138,00 €       Oui à 65 %
(source : http://contraception.comprendrechoisir. … raceptifs)

Le problème de fond reste le manque de contraceptif pour homme. Pourtant certains seraient prêts à en utiliser.


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

En ligne

#1795 Le 12/12/2012, à 15:43

Grünt

Re : Sexisme et société

Ras' a écrit :

Ah bon, dommage...

D’une part, chez les mammifères, 97 % des espèces ne sont pas monogames

C'est génial la façon dont cet article sous-entend "l'humain est une espèce monogame" sans même se demander si c'est le cas. Ce n'est pas parce qu'on observe maintenant un tel comportement dans notre culture qu'on doit en faire une déduction sur l'essence de l'humanité. (D'autres civilisations auraient pu conclure que l'être humain est naturellement bisexuel ou naturellement esclavagiste).

K4ede a écrit :
Вiɑise a écrit :

@ K4de  : pouet pouet smile
J'avoue qu'avec les mecs, en face à face, je suis souvent décontenancée. Ou qu'on pose les mains ? On s'agrippe aux poils ?

lol Je m'étais pas posé la question, je suis sûre que je vais y penser la prochaine fois, merci yikes

C'est fourbe, ça !

Bon, sinon rien de plus à dire sur le reste big_smile


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1796 Le 12/12/2012, à 15:50

K4ede

Re : Sexisme et société

Je trouve que vous avez une vision bien terrible de la pilule. Perso, je n'ai pas ressenti d'effets secondaires, j'ai une mini-dosée qui est remboursée, et je ne l'oublie presque jamais (merci les alarmes automatiques sur les téléphones). Et c'est quand même un moyen de contraception très efficace (le stérilet, non merci : trop de mes copines ont tentées et elles sont toutes tombés enceintes dont une a fait une fausse couche), moins désagréable que le préservatif ou le retrait, et en plus elle régularise et diminue les règles. Enfin, elle donne quand même une grande liberté aux femmes car elle peuvent coucher à tort et à travers sans avoir à s'inquiéter du bébé et si la capote n'a pas craqué (en mettant de coté les MST).
Ce n'est pas encore la panacée, mais c'est quand même une grande avancée pour les femmes.

Dernière modification par K4ede (Le 12/12/2012, à 20:20)


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#1797 Le 12/12/2012, à 15:51

ginette

Re : Sexisme et société

reste l'abstinence et la relation sexuelle uniquement dans le mariage
Cooooo ooooo oooooooorpuuuus deeeeelictiiiiiiiiii
aaaaaaaaameeeeeeeeeennnnnnnnnnn

#1798 Le 12/12/2012, à 15:52

Вiɑise

Re : Sexisme et société

Ras' a écrit :
Biaise a écrit :

Le stérilet, l'implant : pas remboursés
La stérilisation : pas remboursée

Pas tout à fait :

Stérilet en cuivre         27,5 à 55 €               Oui à 65 %
Stérilet hormonal         125,00 €                 Oui à 65 %
Implant contraceptif         106 à 138,00 €       Oui à 65 %
(source : http://contraception.comprendrechoisir. … raceptifs)

Le problème de fond reste le manque de contraceptif pour homme. Pourtant certains seraient prêts à en utiliser.

Loooooool mais ils les ont trouvés où ces tarifs pour le matos et la pose. lol On dirait la base de remboursement des lunettes.

Hors ligne

#1799 Le 12/12/2012, à 16:08

compte supprimé

Re : Sexisme et société

Omnia a bien résumé la problématique coté femme .
Si l'homme avait un temps soit peu de respect pour sa partenaire occasionnelle ou pas
il  utiliserait le préservatif , prenant en charge le soin de ne lui  causer aucun tort

#1800 Le 12/12/2012, à 16:17

Grünt

Re : Sexisme et société

Sans compter que c'est assez idiot pour un mec de s'en foutre :
- la recherche en paternité ça existe,
- les MST se transmettent dans les deux sens.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

Haut de page ↑