Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1851 Le 15/12/2012, à 01:41

david96

Re : Sexisme et société

Bâ, elle n'a pas à batailler en fait. Aucun texte de loi (décret) oblige la femme à porter le nom de son mari. J'ai d'ailleurs dit à ma femme qui tenait absolument à ce qu'on se marie qu'il y avait deux conditions: qu'elle garde son nom de famille et la deuxième qu'il n'y ait aucun invité.

Pour la première condition : c'est en se renseignant qu'on a appris qu'aucun texte de loi existe pour que la femme prenne le nom du mari. On en est tombé des nus. Comme quoi.

Pour la seconde condition : C'était jouissif, le maire a cru que c'était un mariage blanc (les seuls invités étaient nos voisins qui servaient de témoins) ! lol

Bref, dis à ta mère qu'elle peut reprendre son nom de jeune fille sans aucune démarche et l'administration n'a rien en à redire, à moins qu'elle soit au dessus des lois.

Dernière modification par david96 (Le 15/12/2012, à 01:46)

Hors ligne

#1852 Le 15/12/2012, à 02:13

david96

Re : Sexisme et société

Si tu doutes et j'en prend connaissance aussi, vive wikipéida :

wikipédia a écrit :

En France, le terme de « nom de jeune fille » est impropre, car toute personne, femme ou homme, garde son nom, parfois dit « de naissance », tout au long de sa vie, à moins d'en changer par une procédure spécifique. C'est ce nom, parfois dit de naissance, qui est écrit sur les papiers d'identité. Par ailleurs, toute personne peut utiliser un nom d'usage, mais les actes officiels sont obligatoirement effectués sous le nom (de naissance).

Il est encore parfois d'usage, en France, que la femme (et elle seule) change de nom lors du mariage. Certaines administrations procèdent d'ailleurs systématiquement au changement de nom après le mariage, alors que la législation ne leur en octroie pas le pouvoir. Légalement, le mariage n'est pas une raison admissible pour un tel changement. Bon nombre d'hommes et de femmes prennent cet usage pour une obligation, mais il ne s'agit que d'un usage et, comme celui de l'époux, le nom légal de l'épouse reste son nom de naissance.

Du fait de cet usage, encore aujourd'hui en France, le langage courant utilise parfois l'expression « nom de jeune fille » pour désigner le nom (de naissance) d'une femme mariée, le nom de son mari, qu'elle le veuille ou non, devenant son nom d'usage. Cet usage n'est en ce sens pas conforme à la législation.

Déjà en 1781, on considère que les femmes, tout en portant le nom de leur mari, continuent d'utiliser leur nom pour tous les actes qu'elles passent, en le complétant de leur statut de femme de telle personne. Elle signent alors de leur nom de baptême et de leur nom de famille qu'elles complètent du nom de leur mari

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nom_de_jeu … #En_France

Une nouvelle fois dis à ta mère d'adresser un bon fuck des familles aux administrations à la mord moi le nœud. Un certain Mister Ouille 68 appréciera. tongue

Dernière modification par david96 (Le 15/12/2012, à 02:20)

Hors ligne

#1853 Le 15/12/2012, à 02:22

Вiɑise

Re : Sexisme et société

@ david : le problème n'est pas légal mais administratif si t'as bien lu. Elle a gardé son nom de jeune fille mais les administrations font chier en le changeant automatiquement.

Hors ligne

#1854 Le 15/12/2012, à 02:27

david96

Re : Sexisme et société

On s'en branle, seul les décrets font lois. wink

Édite : pour une fois que « on  » n'est pas con, « on » va lui donner raison. Voilà une révolution toute pacifique. Appliquer, ce qui n'est pas légiféré.

Donc, le message est lancé à toutes les femmes mariée de France, reprenez votre nom d'origine, vous en avez non seulement le droit, mais le devoir à part si ce dernier était trop naze.

Dernière modification par david96 (Le 15/12/2012, à 02:34)

Hors ligne

#1855 Le 15/12/2012, à 10:53

pierrecastor

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Bâ, elle n'a pas a batailler en fait. Aucun texte de loi (décret) oblige la femme a porter le nom de son mari. J'ai d'ailleurs dit à ma femme qui tenait absolument à ce qu'on se marie qu'il y avait une condition. Qu'elle garde son nom de famille. Et c'est en se renseignant qu'on a appris qu'aucun texte de loi fait que la femme prennent le nom du mari. On en est tombé des nus. Comme quoi.

Bref, dis à ta mère qu'elle peut reprendre son nom de jeune fille sans aucune démarche et l'administration n'a rien en à redire, à moins qu'elle soit au dessus des lois.

david96 a écrit :

Une nouvelle fois dis à ta mère d'adresser un bon fuck des familles aux administrations à la mord moi le nœud. Un certain Mister Ouille 68 appréciera. tongue

Merci pour les conseils, mais ma mère ne t'as pas attendue pour savoir gérer les administrations. Et c'est pas avec un bon gros fuck des familles que tu fait avancer les choses, même si tu est dans ton droit.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

En ligne

#1856 Le 15/12/2012, à 12:51

Ayral

Re : Sexisme et société

Désolé mais "l'administration" n'a pas de comportement unique en la matière, donc pas de doctrine centralisée. Vous savez très bien que pour la sécurité sociale (feuille de maladie) ou les services fiscaux (déclaration de revenus par exemple), votre nom c'est votre nom de naissance, comme votre N° Insee. Ensuite pour d'autres raisons on indique le "nom de mariage" c'est à dire " Épouse Duchmolle". Mais le nom qui fait référence est le premier, de naissance.
Savez vous qu'en Espagne, pays où règne en maître le "Macho Ibérico" la femme garde son nom de naissance, et les enfants s'appellent des deux noms de leurs parents, par exemple José Duchmolle i Michu. Ce n'est qu'à l'âge adulte qu'ils choisissent le quel des deux ils garderont. Tout de même étonnant, non ? L'Espagne est aussi un des pays européens où le mariage pour tous existe, et la droite conservatrice qui y était opposée ne parle pas de revenir là dessus...

J'ai entendu des femmes dire: je portais le nom de mon père, maintenant celui de mon mari, j'ai jamais de nom à moi.

Vous savez sans doute que au moins en Islande, les gens n'ont tout simplement pas de nom. On a un prénom (exemple Arnaldur) suivi du prénom d'un parent au choix exemple "Indridasson" ,c'est à dire fils d'Indrida, ou Indridadottir, fille d'Indrida. Étonnant, non ? (les amateurs de roman noir nordique reconnaîtront le nom mis en exemple).

En ligne

#1857 Le 15/12/2012, à 13:00

pierrecastor

Re : Sexisme et société

Ayral a écrit :

Ensuite pour d'autres raisons on indique le "nom de mariage" c'est à dire " Épouse Duchmolle".

Ce qui ne me dérangerait pas si ont indiquait la même chose pour les homme, époux trucmuch.

Ayral a écrit :


Mais le nom qui fait référence est le premier, de naissance.

Sauf que dans les fait, tu est considérer comme Mme Lenomdumarie, que ça sois dans les courriers, les appels, etc.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

En ligne

#1858 Le 15/12/2012, à 14:40

Bousky

Re : Sexisme et société

pierrecastor a écrit :
Ayral a écrit :

Ensuite pour d'autres raisons on indique le "nom de mariage" c'est à dire " Épouse Duchmolle".

Ce qui ne me dérangerait pas si ont indiquait la même chose pour les homme, époux trucmuch.

Si un jour je me marie (avec un gros si), j'ai l'intention de convaincre ma moitié de nous appeler M. Bousky-Machine et Mme. Machine-Bousky.


Linux qui plante complètement ? Plus rien ne répond ? On peut toujours le redémarrer proprement :
Alt + SysRq + REISUB (Retourne En Islande Sur Un Bateau !)

Hors ligne

#1859 Le 15/12/2012, à 14:47

ginette

Re : Sexisme et société

J'ai entendu des femmes dire: je portais le nom de mon père, maintenant celui de mon mari, j'ai jamais de nom à moi.

ben depuis que j'existe je porte le nom de mon père...et je ne suis pas une femme. Jamais un nom à moi...sniff

Vous savez sans doute que au moins en Islande, les gens n'ont tout simplement pas de nom.

dans beaucoup de pays asiatiques aussi

Dernière modification par mrey68 (Le 15/12/2012, à 14:50)

#1860 Le 15/12/2012, à 15:01

david96

Re : Sexisme et société

pierrecastor a écrit :

Merci pour les conseils, mais ma mère ne t'as pas attendue pour savoir gérer les administrations. Et c'est pas avec un bon gros fuck des familles que tu fait avancer les choses, même si tu est dans ton droit.

Bâ pourquoi tu t'en plains alors, j'ai simplement voulu t'être agréable, te venir en aide alors prend le sur un autre ton.

Dernière modification par david96 (Le 15/12/2012, à 15:10)

Hors ligne

#1861 Le 15/12/2012, à 15:07

pierrecastor

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Bâ pourquoi tu t'en plains alors, j'ai simplement voulu t'être agréable, te venir en aide alors je te prierait de le prendre sur un autre ton.

(Fixed by pierrecastor)

Mes excuses, j'ai été un peu sec, c'est juste que j'ai mal pris (sans doute à tord) de me faire assener (je l'ai ressentie comme ça) des choses que je connait déjà depuis longtemps, et que c'est justement la le problème. Je ne me plaignais pas spécifiquement, je constatait une situation. Et je maintiens qu'on à beau être dans son droit, un gros fuck ne sert à rien. Et que je ne vois pas comment ta proposition (que je n'ai pas vraiment compris) peut aider. Mais merci quand même de t’intéresser au problème.

Par contre, si tu pouvait éviter les insultes, ne serais-ce que pour évité de refaire fermer les topics politiques...

Dernière modification par pierrecastor (Le 15/12/2012, à 15:10)


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

En ligne

#1863 Le 15/12/2012, à 16:45

Grünt

Re : Sexisme et société

pierrecastor a écrit :
david96 a écrit :

Bâ pourquoi tu t'en plains alors, j'ai simplement voulu t'être agréable, te venir en aide alors je te prierais de le prendre sur un autre ton.

(Fixed by pierrecastor)

big_smile


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1864 Le 15/12/2012, à 17:02

Ayral

Re : Sexisme et société

Ouh lala que de véhémence... Un peu de douceur s'il vous plaît dans un monde si dur !

En ligne

#1865 Le 15/12/2012, à 18:31

ginette

Re : Sexisme et société

#1866 Le 15/12/2012, à 20:46

Вiɑise

Re : Sexisme et société

Bah s'pas un scoop que Badinter fout la honte au féminisme français et n'a aucune cohérence.

Hors ligne

#1867 Le 15/12/2012, à 20:51

K4ede

Re : Sexisme et société

Je connais pas bien le personnage, mais même si sa position sur la publicité est plus que suspecte (ainsi que son opinion sur les mères porteuses que je suis loin de partager), je trouve que ce qu'elle disait sur l'instinct maternel était pertinent. Et d'ailleurs je crois que notre discussion en est la preuve smile


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#1868 Le 15/12/2012, à 21:28

ginette

Re : Sexisme et société

K4ede a écrit :

Je connais pas bien le personnage, mais même si sa position sur la publicité est plus que suspecte (ainsi que son opinion sur les mères porteuses que je suis loin de partager), je trouve que ce qu'elle disait sur l'instinct maternel était pertinent. Et d'ailleurs je crois que notre discussion en est la preuve smile

Je ne suis pas certain que ce soit si pertinent que ça, et qu'on en discute n'est pas une preuve. Une ânerie monumentale, aurait généré autant de posts. C'est provoc, donc forcément ça suscite des réactions

je trouve que ce qu'elle disait sur l'instinct maternel était pertinent.

Je ne vois pas...il faut remettre quoi en question ? l'instinct maternel ou l'exploitation qui en est faite ?
Je ne suis pas un spécialiste du sexisme, mis je me pose laquestion de savoir s'il est vraiment pertinent de prendre comme angle d'attaque l'instinct maternel.
Une question me reste: Quelle est la frontière entre amour maternel et instinct maternel ? il y a des femmes...des mères, comme des pères...qui culpabilisent de cette impression qu'ils ont de ne pas aimer leur enfant " comme il faudrait"
Mais l'instinct maternel c'est quoi ? il se manifeste comment ? le manque d'amour a donner à un enfant ne veut pas pour autant dire abscence d'instinct maternel (ou paternel) Et que vient faire le sexisme là dedans ?

Dernière modification par mrey68 (Le 15/12/2012, à 21:39)

#1869 Le 16/12/2012, à 06:59

Nedjma

Re : Sexisme et société

mrey68 a écrit :

C'est provoc, donc forcément ça suscite des réactions

C'est provoc' de remettre en cause l'existence de l'instinct maternel?

mrey68 a écrit :

je trouve que ce qu'elle disait sur l'instinct maternel était pertinent.

Je ne vois pas...il faut remettre quoi en question ? l'instinct maternel ou l'exploitation qui en est faite ?

l'instinct maternel et donc l'exploitation qui en ai faite.

mrey68 a écrit :

Je ne suis pas un spécialiste du sexisme, mis je me pose laquestion de savoir s'il est vraiment pertinent de prendre comme angle d'attaque l'instinct maternel.

il ne serait pas pertinent de n'utiliser que cet angle d'attaque
et il ne serait pas pertinent non plus de ne pas y recourir

mrey68 a écrit :

Une question me reste: Quelle est la frontière entre amour maternel et instinct maternel ? il y a des femmes...des mères, comme des pères...qui culpabilisent de cette impression qu'ils ont de ne pas aimer leur enfant " comme il faudrait"
Mais l'instinct maternel c'est quoi ? il se manifeste comment ? le manque d'amour a donner à un enfant ne veut pas pour autant dire abscence d'instinct maternel (ou paternel) Et que vient faire le sexisme là dedans ?

Bah justement... pourquoi y aurait-il une frontière entre amour maternel et instinct maternel.
Le problème c'est justement de vouloir définir un amour ou instinct qui serait proprement maternel.
Et justement, c'est quoi? De quoi parle-t-on?
Ce qui est sexiste là-dedans, c'est de différencier un amour ou un instinct qui serait spécifique aux femmes, et qui serait donc différent de celui des hommes.
Pourquoi y aurait-il une différence entre un amour maternel (de parent-femme) et paternel (de parent-homme)
Après la notion d'instinct est bien pire puisqu'elle indiquerait qu'on serait né avec ça.
L'instinct, c'est l'inné. L'acquis, c'est ce qui est appris.
Que les femmes soient nées avec les organes nécessaires pour une grossesse n'indique en rien qu'elle devrait en plus être née avec un instinct de mère.
D'ailleurs à quel moment devient-on mère?
Au moment ou on est fécondé? Au moment ou la médecine française reconnaît au foetus  une vie propre et qu'on ne plus avorter? Au moment de la naissance de l'enfant? À partir du moment ou on commence à l'aimer? À partir du moment ou on a décidé d'assumer la vie d'un enfant, qu'il soit de son ventre ou d'un autre?

Après, je pense que père ou mère, de toutes façons, on est sous pression pour répondre à certaines attentes prédéfinies par la société, société qui est sexiste puisqu'elle attribue des rôles à chacun selon son sexe et que l'une des deux catégories en retire du pouvoir sur l'autre.

Donc voilà, en gros, je peux pas dire comment se manifeste l'instinct maternel, puisque je rejette d'emblée son existence même.
On pourrait essayer de définir le sens que lui donne la société mais j'ai comme l'impression que a peu près tou-te-s ici étaient d'accord pour dire que ça existe pas.


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#1870 Le 16/12/2012, à 11:35

ginette

Re : Sexisme et société

Je suis ...tiens tiens...assez d'accord avec toi pour ne pas dire +. Tu as assez bien recadré les choses
En effet le sexisme revient à distinguer l'amour instinct maternel de l'amour paternel. Pour ça que, + haut , j'indiquais que je revendiquais un instinct paternel au même titre que la mère de mon enfant revendiquerait un amour instinct maternel. Tout le pblm est que, étant donné le lascar, on n'a pas le temps de se poser la question...quoique, j'essaye ici tant qu'il dort     big_smile
Autrement dit, E BADINTER fait preuve de sexisme .
La provoc n'est pas de remettre en question l'amour maternel, simplement il y a qqchose de provoquant que de balancer ça sur une chaîne de radio, à une heure de grande écoute.

Après, je pense que père ou mère, de toutes façons, on est sous pression pour répondre à certaines attentes prédéfinies par la société, société qui est sexiste puisqu'elle attribue des rôles à chacun selon son sexe et que l'une des deux catégories en retire du pouvoir sur l'autre.

oui certes, mais le 1er à être en attente est l'enfant. Si tu échappes au volet social, tu risque bien de ne pas échapper au volet "relation parent / enfant "
Il me semble tout de même que les choses ont bien changé  Ce qu'on appelle l'émancipation (je déteste) est passé par là
Dire si l'instinct maternel existe ou n'existe pas...je ne suis pas habilité à en juger...et puis je ne sais pas en quoi il devrait se manifester...il me semble que dans l'inné, dans l'instinct, il y a qqchose de + fort que dans l'acquis, qui peut nous faire agir dans un sens dans des circonstances bien particulières

Dernière modification par mrey68 (Le 16/12/2012, à 11:50)

#1871 Le 16/12/2012, à 12:20

K4ede

Re : Sexisme et société

mrey68 a écrit :

En effet le sexisme revient à distinguer l'amour instinct maternel de l'amour paternel. Pour ça que, + haut , j'indiquais que je revendiquais un instinct paternel au même titre que la mère de mon enfant revendiquerait un amour instinct maternel. Tout le pblm est que, étant donné le lascar, on n'a pas le temps de se poser la question...quoique, j'essaye ici tant qu'il dort     big_smile
Autrement dit, E BADINTER fait preuve de sexisme .

Je crois que ce que Badinter dit, c'est qu'il n'y a pas d’instinct maternel (ni paternel), mais un amour maternel équivalent à l'amour paternel, et donc qu'il n'y a pas de raison que la mère aime plus sont enfant que le père. J'ai peut être mal compris, mais je ne vois pas ce qu'il y a de sexiste là dedans.


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#1872 Le 16/12/2012, à 12:24

Julientroploin

Re : Sexisme et société

Plutôt d'accord avec ce qui vient d'être dit, à une nuance près :

Nedjma a écrit :

Après, je pense que père ou mère, de toutes façons, on est sous pression pour répondre à certaines attentes prédéfinies par la société, société qui est sexiste puisqu'elle attribue des rôles à chacun selon son sexe et que l'une des deux catégories en retire du pouvoir sur l'autre.

Rien ne nous oblige à céder aux attentes de la société dans ce domaine comme dans les autres... Je suppose que c'était sous entendu mais ça en transpirait pas de ton texte, donc je préfère l'expliciter.
D'autant que cette pression s'est quand même bien amoindrie ces dernières décénies et si la femme continue à assumer comme acteur principal le rôle traditionnel de mère, je ne suis pas su que ce soit sous la pression direct du regard des autres.
Des remarques faites avec un ton de reproche comme :

- Comment Machine, tu retournes travailler à la fin de ton congé mat' ? Tu prends pas un congé parental pour rester avec bébé ?,
- Ah bon Machin, tu passes à 80% pour être plus à la maison ? Et ta femme ?,
- Comment tu t'en sors Machine pour garder les enfants tranquilles quand Ton mec n'est pas à la maison ?
- Hein ? C'est toi qui te lève pour nourrir bébé ? Ta femme n'est pas là ?

me semblent appartenir au passé depuis un moment. Tout au plus des personnes qui n'y ont jamais réfléchi signaleront elles un peu d'étonnement.

[EDIT]Petite anecdote qui m'a amusé l'an dernier : je répond au téléphone pendant que ma compagne donne le bain à notre fille, c'est sa grand mère alsacienne très "tradi". Je lui amène le téléphone et je prend le relais au bain et j'ai droit à un "Ach, les papas môternes; ils sont pien quand même !" admiratif. C'était tellement naturel pour moi de donner le bain à ma fille que j'ai mis quelques secondes à comprendre que ça n'avait pas du arriver une seule fois à son mari. Autres temps,...[/EDIT]

Simplement, ça arrange beaucoup de monde que le modèle reste figé :
- les acteurs du système marchand qui se reposent sur des stéréotypes qui ne sont que rarement remis en question ;
- le monde de l'entreprise qui justifie ainsi ses pratiques sexistes ;
- les hommes (pères) qui trouvent ainsi un prétexte à se la couler douce une fois passé le seuil de la porte d'entrée ;
- les femmes (mères) qui conservent ainsi le pouvoir opérationnel à la maison (faire soit même, c'est avoir la maîtrise sur) ;
- les femmes avec un désir de maternité qui peuvent ainsi rassurer le futur père de leur enfant "Tu vois, untel, untel et untel sont pères et s'en sortent très bien"

Ce sexisme ordinaire me semble donc être le prétexte idéal à un certain immobilisme dans notre modèle de société.

Dernière modification par Julientroploin (Le 16/12/2012, à 12:49)


Fixe : Core i5, 4GoRAM, NVidia 9800GT Silent => Raring64
Portable Compaq Presario2158 : AthlonXP-M2400+, 1GoRAM, ATI Radeon mobility320M => Debian stable+Openbox
https://launchpad.net/~julienmbpe

Hors ligne

#1873 Le 16/12/2012, à 18:50

Nedjma

Re : Sexisme et société

@mrey68

je crois pas qu'on soit d'accord puisque je rejette complètement l'idée qu'il puisse exister un instinct maternel.
Je pense que l'inné est quelque chose d'assez limité et que l'acquis prend une place beaucoup plus importante.

Quant à Badinter, je pense que ses positions sont très très critiquables en termes égalitaires (elles résistent peu à une analyse de classe ou de race) mais je ne pense pas qu'on puisse dire qu'elle est sexiste. Badinter est bel et bien une féministe, représentante de l'ordre blanc et bourgeois, mais féministe tout de même.

Et là ou tu me fais réagir le plus, c'est quand tu dis ça :

mrey68 a écrit :

La provoc n'est pas de remettre en question l'amour maternel, simplement il y a qqchose de provoquant que de balancer ça sur une chaîne de radio, à une heure de grande écoute.

Déjà si j'ai bien compris (pas écouté l’émission), Badinter remet en question l'existence de l'instinct maternel, et la distinction entre un amour de père et un amour de mère qui se trouverait justifié justement par cette histoire d'instinct.
Quant à devoir mesurer l'audience pour parler d'un sujet en particulier franchement, c'est une position incompréhensible, les sujets importants ne doivent-ils pas justement être traité en priorité à des heures d’écoutes importantes? Si un thème de société est directement lié à l'aliénation de la société entière, ne devrions-nous donc pas faire que la plus grande partie possible de celle-ci puisse réfléchir sur ce thème? Parce que sinon, ça revient à dire que les décisions qui concernent nos vies devraient être discutée par un cercle restreint de personnes. Au nom de quoi?

Julientroploin a écrit :

Rien ne nous oblige à céder aux attentes de la société dans ce domaine comme dans les autres...

bien évidement même si c'est pas aussi simple que de le dire.


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#1874 Le 16/12/2012, à 19:05

ginette

Re : Sexisme et société

je crois pas qu'on soit d'accord puisque je rejette complètement l'idée qu'il puisse exister un instinct maternel.

toi tu rejette, moi je dis que je n'en sais rien. D'abord parce que je ne suis pas une femme et secundo parce que je me pose la question de savoir où s'arrèete l'instinct et ou commence l'amour..'finn un truc dans ce genre.
A propos de l'heure de grande écoute...oui bien sûr...et en même temps cette brave dame sait très bien ce qu'elle fait et comment ménager ses effets. Sachant très bien que la place qui en est faite c'est quoi ? 2, 3 , 4 ou 5 minutes avec de la pub avant et de la pub après.....et entre elle balance un monument....c'est génial !

#1875 Le 16/12/2012, à 19:23

Nedjma

Re : Sexisme et société

mrey68 a écrit :

je crois pas qu'on soit d'accord puisque je rejette complètement l'idée qu'il puisse exister un instinct maternel.

toi tu rejette, moi je dis que je n'en sais rien.

bah non tu dis quand même croire à l'instinct à partir du moment ou tu ajoutes :

mrey68 a écrit :

je me pose la question de savoir où s'arrèete l'instinct et ou commence l'amour..'finn un truc dans ce genre.

et si tu différencies une manière de sentir ou d'agir propre au sexe ou au genre, et ceci de manière innée.


Quant à la nécessité d'être une femme pour avoir une opinion sur le sexisme ou des concepts sexistes en particulier... j'ai quand même envie de te dire que heureusement, il n'est pas obligatoire d'être une femme pour avoir une opinion, encore faut-il se renseigner, lire, se documenter, aiguiser son sens critique, réfléchir.
Et donc je ne crois pas que le fait d'être un homme t'en empêche... enfin, j'ai pas de sources précises sur le sujet hein... mais des fois, je suis comme ça : je balance une impression perso de manière complètement péremptoire... Peut-être que quelqu'un a un lien précis pour confirmer l'hypothèse que la masse visqueuse logée à l'intérieur de la boite crânienne d'un homme est bien un cerveau et pas du chamallow?


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

Haut de page ↑