Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1 Le 31/01/2013, à 23:54

Hibou57

DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Sujet ouvert à partir de la reprise de messages d’un autre sujet (Kobo Glo ou pas Kobo Glo ? Message #45)

-----
Message #45

side a écrit :
Hibou57 a écrit :

(j’ai aussi noté le mini‑spam de RMS en personne dans le lien donné plus haut, et je sais qu’il y a acharnement pour dézinguer le livre électronique).

gnu.org a écrit :

Les livres électroniques n'ont pas besoin d'attaquer notre liberté (ceux du projet Gutenberg ne le font pas), mais ils le feront si les entreprises le décident. C'est à nous de les en empêcher.

-----
Message #46

Hibou57 a écrit :

Les DRM des liseuses ne concernent pas les gens qui publient des ebooks gratuits ou libre de droit. Si un auteur publie un ebook en le protégeant par DRM, il a sûrement des raisons. Un DRM standard ne nuit pas nécessairement à l’interopérabilité (et pas du tout s’il est vraiment standard). Ces questions ont déjà été abordées, je ne fais que résumer.

Sinon, tu veux un débat plus approfondi « Est‑il possible de vendre un produit ou un service tout en autorisant sa redistribution gratuite ? », ouvre un sujet spécifique. Je ne répondrai pas à cette question sur un topic dédié aux liseuses (et je ne garantie même pas que je participerais à un topic spécifique sur la question).


[…]

-----
Message #47

side a écrit :
ares a écrit :

interdiction du prêt, liseuse A vers liseuse B même à l'intérieur de l'espace "privé"

Tu as beau ne pas être dans mon espace privé, tiens, je te le donne : Joris-Karl Huysmans - À Rebours (garanti 100% sans DRM).

Hibou57 a écrit :

Un DRM standard ne nuit pas nécessairement à l’interopérabilité (et pas du tout s’il est vraiment standard).

Si ... enfin ... il ne nuirait pas à l'interopérabilité s'il était ouvert. Mais des spéc DRM ouvertes, m'est avis que ça vas contre l'idée même de la chose.


Pour avoir un sujet spécifique et laisser les liseuses pour elles‑mêmes tranquilles.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#2 Le 01/02/2013, à 00:07

side

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Je propose aux gens de plutôt aller là : Les liseuses électroniques


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

Hors ligne

#3 Le 02/02/2013, à 00:25

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

De nouveaux DRM pourraient permettre le prêt de livres électroniques. C’est issue d’un article qui n’est pas dédié à la question, mais qui en parle à la fin.

Source et citation :
Après la dématérialisation de la musique : celle du livre ? (agoravox.fr). 15 Janvier 2013.

L’article a écrit :

Ce projet devrait convenir au consommateur, avec des DRM plus souples (par exemple vous pourrez prêter votre livre à un ami, qui le lira sur une plateforme différente de la votre), au libraire ,car ceux-ci préservent leur activité de mise en valeur et de conseil sur l’offre, aux éditeurs, qui se verraient confier la responsabilité d’une édition numérique conforme à tous les supports et aux opérateurs télécom, qui se verraient en charge de la gestion des bibliothèques sur le Cloud avec la couverture réseau suffisante.

Dernière modification par Hibou57 (Le 02/02/2013, à 00:25)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#4 Le 02/02/2013, à 11:41

ares

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Ce projet devrait convenir au consommateur, avec des DRM plus souples (par exemple vous pourrez prêter votre livre à un ami, qui le lira sur une plateforme différente de la votre), au libraire ,car ceux-ci préservent leur activité de mise en valeur et de conseil sur l’offre, aux éditeurs, qui se verraient confier la responsabilité d’une édition numérique conforme à tous les supports et aux opérateurs télécom, qui se verraient en charge de la gestion des bibliothèques sur le Cloud avec la couverture réseau suffisante.

Aaaaaaaaaaaaah super !
Il suffisait juste d'ajouter un intermédiaire, opérateurs télécom, pour avoir les «droits d’accès».
Et pas n'importe quel intermédiaire : opérateurs télécom, les rois de «la pompe à fric» et des articles abusifs de nos contrats «télécom». La quintessence de la saloperie, du culte de l'actionnaire... entente illicite etc.
Putain de bonne idée de la part des cranes d’œufs et business plans de tout genre

Comme on achète les «droits d’accès» la rémunération sera donc versé :
* à l'éditeur
* le diffuseur (Libraire)
* l'opérateur télécom

La joie de bonnes soirées, et saines lectures en perspective... à décortiquer les contrats (CGV) si l'un des protagonistes ferme, cède ses activités, modifie son contrat...
T'a le choix : s'envoyer en l'air avec une pute VS s'envoyer en "cloud" avec tes CGV

Excellent article, ou je constate que l'auteur est absent du business plan car déjà «bouffé» par des "loups".
Bref un "copié / collé " itune/Amazone de merde à la Française.

Comme dit le proverbe : opérateur télécom ; y'a bon pognon, piège à con !»


side a écrit :

Je propose aux gens de plutôt aller là : Les liseuses électroniques

Merci pour le lien smile


Signature modifié à la demande de L'Africain
«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Lieux des religions

Hors ligne

#5 Le 02/02/2013, à 13:15

HP

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

C'est pourtant simple…
pour prouver son mécontentement, il suffit juste de ne pas consommer…

Hors ligne

#6 Le 02/02/2013, à 14:02

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :

De nouveaux DRM pourraient permettre le prêt de livres électroniques.

En fait ce serait une nouveauté pour la france, mais ça n’est pas nouveau pour tout le monde : aux États‑Unis et au Canada, c’est déjà une réalité pratique.

Source (la BNF) et citation :
Est-il possible de prêter des livres numériques ? (labobnf.blogspot.fr). Juillet 2012.

Labo de la BNF a écrit :

Néanmoins, aujourd’hui, il n’est pas possible sur notre territoire, de prêter un livre numérique que vous avez acheté comme on le fait naturellement avec un livre imprimé. Aux USA, au Canada par exemple, la chose est différente. Certains acteurs importants, comme Amazon, Kobo ou Barnes & Noble permettent aux internautes, si l’éditeur en est d’accord, de prêter à leurs amis des ebooks.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#7 Le 02/02/2013, à 14:17

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :

DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Le pourquoi est donné dans l’article qui suit, mais je ne cite pas cette partie, car je trouve plus intéressante encore, une citation qui suggère que l’intention n’est pas de mettre des DRM pour mettre des DRM, mais d’en mettre temps qu’ils seront nécessaires. Il est avancé que si les comportements laissent penser qu’ils ne sont un jour plus nécessaires, alors ce jour là les DRM disparaitront.

Source (ActuaLitté) et citation :
L'heure n'est pas venue pour les éditeurs d'enlever les DRM (actualitte.com). Mars 2012.

ActuaLitté a écrit :

On va garder les DRM quelque temps encore

Bon, d'accord... Alors question piège : des DRM dans un format ouverts, officiellement soutenu, cela n'a rien de paradoxal ? « Absolument pas : la DRM sert à empêcher que l'on distribue des centaines de fois le fichier acheté. Le format ouvert permet une lecture libre sur tous types de supports. En France, on a une petite difficulté avec le piratage, ignorant que l'on n'a pas le droit de faire des copies librement, et à  ce titre je crois que la DRM est nécessaire. Si dans cinq ans ou dix ans, la question est culturellement dépassée, on sera ravis d'enlever les DRM. Mais aujourd'hui, nos auteurs ne comprendraient pas que l'on se lance dans un système où l'on vend une fois et où c'est copié 500 fois. C'est trop contraire à la défense du droit moral pour qu'on le fasse. Peut-être dans une prochaine génération, verra-t-on les choses autrement : la musique a fini par abandonner les DRM, mais l'heure n'est pas venue pour les éditeurs. »

side a écrit :
gnu.org a écrit :

Les livres électroniques n'ont pas besoin d'attaquer notre liberté (ceux du projet Gutenberg ne le font pas), mais ils le feront si les entreprises le décident. C'est à nous de les en empêcher.

Pour un versant, et l’autre versant, lui, semble dire :

Les livres électroniques n’ont pas besoin d’attaquer nos droits (ceux acquis dans le respect de la licence selon laquelle ils ont cédées ne le font pas), mais ils le feront si les consommateurs le décident. C'est à nous de les en empêcher.

Dernière modification par Hibou57 (Le 02/02/2013, à 14:20)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#8 Le 02/02/2013, à 16:49

pierrecastor

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Les DRM n'ont jamais empêcher le piratage, quelque sois le support.

Ils se con tentes de faire chier les acheteurs.

Donc d'encourager à pirater.

CQFD


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

#9 Le 02/02/2013, à 20:11

Elzen

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

La fort judicieuse remarque de pierrecastor, en plus imagé ici (traduction ).

Hors ligne

#10 Le 02/02/2013, à 20:50

ares

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Je me permet d’ajouter l'excellent commentaire de Ladioss

Ladioss depuis actualitte.com a écrit :

"L'heure n'est pas venue pour les éditeurs d'enlever les DRM"...
L'heure n'est pas encore venue d'acheter des ebooks Hachette, alors.
(...)

DRM + Ebook : C'est claire, limpide, du déjà vue... le chemin est tout tracé.
On va avoir quelques lois contre le piratage, une Albanel, Libre Office pour protéger les Ebook des "majors" le tout pendant 10 ans !
On se mèl (dans 10 ans) Hibou57, on se fait une bouffe et on en reparle... smile


Signature modifié à la demande de L'Africain
«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Lieux des religions

Hors ligne

#11 Le 03/02/2013, à 00:14

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

pierrecastor a écrit :

Les DRM n'ont jamais empêcher le piratage, quelque sois le support.

Ils se con tentes de faire chier les acheteurs.

Donc d'encourager à pirater.

CQFD

Ça n’est ni une réponse ni une solution, mais une stratégie du pourrissement. Il ne faut pas confondre les questions techniques et les questions morales. Ce n’est pas parce qu’une chose est faisable, qu’elle doit être faite. C’est une nuance qui a dut mal à passer (au moins en france, je ne sais pas ailleurs).

CQFD également, après les seules réactions ici. Aucune ne dit « il n’y a pas besoin de DRM parce qu’on ne pirate pas ».

Ce qu’il faudrait pour se faire une idée du paysage, c’est une idée du nombre de gens qui enlèvent certains DRM parce qu’ils présentent des problèmes pratiques, et du nombre de gens qui enlèvent les DRM, pour pouvoir les copier et les redistribuer faisant fi que l’auteur ne leur a pas accordé ce droit.

À la louche, vu le ton des masses d’articles sur le net à ce sujet, j’ai l’impression que le second cas est le plus fréquent. Ce qui me le fait penser, c’est que quasiment aucun ne parle des auteurs et n’exprime de pensées à leur égard, ce qui me laisse penser en retour, qu’il s’agit plus d’un comportement par mépris ou ignorance des réalités des auteurs. En tous les cas, des réactions qui soutiennent le constant que ce n’est pas le moment d’abandonner l’idée des protections, vu qu’il semble que personne ou presque ne comprend ou ne veut comprendre pourquoi elles sont là.

D’ailleurs, si on pense que dans les esprits « DRM = pas gratuit », il n’est pas difficile d’imaginer les réactions que ça peut produire.

Sinon, quand tu dis que les DRM sont faciles à enlever, tu rapporte simplement ce que tu lis sur le Net, ou tu parle en connaissance de cause ?

As‑ton avis, un auteur qui passe par ici et lit « les DRM, c’est facile à enlever », il pense quoi et ça peut lui inspirer quelles décisions ? (il peut y avoir plusieurs réponses à cette questions).




Hibou57 a écrit :

Café Ubuntu » DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Pas une alternative, mais un argument contre une des alternatives parfois envisagée.

Discussion: eBook Publishing Model proposals (mobileread.mobi). Décembre 2007.

La discussion a écrit :

I seem to be the only person that feels this way, but as I user I would be more worried about social DRM than the anti-social sort ;-)

The reason being that 'real' DRM prevents accidents. I can't accidentally share a file for the entire world to see, or accidentally copy it to my laptop, which then gets stolen. Also, if something *does* happen, well, that's too bad for the publisher (to the tune of a few lost sales), but it's not bad for me.

On the other hand, with Social DRM, it's easy to imagine a scenario where your file gets accidentally shared somehow - a family member installs file-sharing software, or your computer/device gets hacked or physically stolen. Now your personal info is out in the wild, and your reputation has suffered irreparable harm. Depending on the info that gets out, too, the financial damage could be considerable.

Ce qu’il appel “social DRM”, c’est le marquage des documents par des données personnelles, comme expliqué dans le premier message du lien ci‑dessus.

Dernière modification par Hibou57 (Le 03/02/2013, à 00:17)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#12 Le 03/02/2013, à 01:54

ares

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :

Ça n’est ni une réponse ni une solution, mais une stratégie du pourrissement. Il ne faut pas confondre les questions techniques et les questions morales. Ce n’est pas parce qu’une chose est faisable, qu’elle doit être faite.

La réponse de pierrecastor est la réalité.
Ignorer cette réalité est imbécile... mais techniquement et moralement rien ne l'interdit.

le DRM dans une liseuse c'est un "privilège" pour l'éditeur pas pour l'auteur ou son lecteur.
le DRM sera facturé au client... un «maquereau» de plus dans le prix final du livre.

Hibou57 a écrit :

As‑ton avis, un auteur qui passe par ici et lit « les DRM, c’est facile à enlever », il pense quoi et ça peut lui inspirer quelles décisions ?

L'auteur serait sans doute de l'avis de Victor Hugo, membre de la Société des auteurs dramatiques. Victor Hugo a sur le sujet une position simple : refus de toute censure politique, mais aussi refus du système du privilège. Sur le fond, Victor Hugo est un libéral.

L'auteur, il est ou ? Tu le défends,  le représente ?
Si l'auteur a besoin d'opérateurs télécom, et de DRM pour défendre, son travail, ses intérêts... ben il a tout faut !
«social DRM»... et Mauricette nettoie ton tuyaux de poêle sur le trottoir big_smile

Dernière modification par ares (Le 03/02/2013, à 01:56)


Signature modifié à la demande de L'Africain
«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Lieux des religions

Hors ligne

#13 Le 03/02/2013, à 02:23

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Un article d’une personne intéressante, par son profil : lectrice, auteur, et juriste spécialisée dans les technologies de l’information.

DRM or not DRM? Telle est la question (cecilechabot.com). Mai 2012.


On y apprend que les distributeurs ne sont pas responsables des DRM, et donc par exemple Amazon n’est pas responsable de la présence ou non de DRM sur les eBooks, même s’ils fournissent leur propre technologie de DRM :

L’article a écrit :

Une seconde précision : les DRM ne sont pas imposés ou le fait d’Amazon ou d’une autre librairie en ligne : le DRM est une option que l’éditeur choisi d’utiliser… ou non. Ça, c’est quelque chose que j’ai découvert en publiant le premier tome du « Cycle de Xhól » sur Amazon : le système m’a demandé à un moment si je voulais ou non assortir le livre de DRM. Je dois dire que, à ce moment-là, je n’avais pas réfléchi à la question et j’ai donc répondu un peu au hasard « oui ». La problématique du DRM n’a donc rien à voir avec la question de ce que peut faire – ou pas – Amazon (ou tout autre libraire en ligne) des ebooks qu’ils vous vendent.


Une citation qui appelle une question :

L’article a écrit :

Alors, pourquoi des DRM?

Le but du DRM est donc de limiter le nombre de copies d’un ebook acheté.

Le but économique de l’éditeur (et de l’écrivain qui s’auto-édite) est donc de faire en sorte d’éviter la multiplication de copies gratuites d’un ebook qui lui ferait perdre des revenus.

Et la raison fondamentale, primale, c’est la peur. […]

C’est l’occasion de revenir sur une question que je posais plus haut, en la reformulant : peur fondée ou peur non‑fondée ? Personnellement il me semble qu’elle est fondée (pour des raisons que j’ai déjà données), mais j’aimerais bien avoir d’autres sources que ma seule impression, s’il y en a, et je n’en ai pas trouvé.


Concernant le prêt des eBook, elle fait une remarque évidente et importante. Le prêt d’un eBook n’est pas comparable dans ses conséquences, au prêt d’un livre papier, puisque que avec l’eBook, le prêt signifie une copie (sauf si on prête la liseuse, mais elle ne parle pas de ce cas de prêt).

L’article a écrit :

Or, c’est bien ça le problème actuellement du « prêt » d’ebook; c’est qu’il ne s’agit pas du tout d’un « prêt », avec perte de possession – temporaire, espérons – pour le prêteur mais de la création de nouvelles copies…

Justement d’après ce que j’ai put en lire, les DRM compatibles avec le prêt (qui n’existent pour l’instant qu’aux États‑Unis et au Canada), tentent de reproduire la logique du prêt physique, c’est à dire que le temps que vous prêter un livre numérique, vous transférez temporairement le droit d’accès, c’est à dire que pendant le temps que vous le prêtez, vous n’y avez plus accès; comme avec un livre papier.


Et elle associe la question des DRM à celle de l’éthique et des comportements (ça fait un bol d’air de voir une personne qui a une vision globale et qui ne parle pas que de son nombril) :

L’article a écrit :

Je me demande par exemple, si nous ne devrions pas chercher la solution dans la recherche d’un consensus social sur ce qui est un comportement « acceptable ». Par exemple, peu d’entre-nous dirait qu’il est « acceptable » d’aller voler un livre en librairie…

Et ça, c’est une question d’éthique.

Qu’est-ce qui est « acceptable » en matière d’ebook?

Quelle est l’importance qu’un lecteur (j’en suis) veut donner à la juste rémunération d’un écrivain (j’en suis aussi aussi)? Est-ce qu’en temps que lecteur, je trouve normal, légitime, que l’écrivain aie comme aspiration de vivre de sa plume? Est-ce que je suis prêt en temps que lecteur a adopter des comportements qui protègent cette aspiration sans y être obligé que ce soit par la loi ou un outil technique? Dans quelle mesure? Dans quelle mesure voudrais-je pouvoir partager mes lectures?

Quand elle dit « Par exemple, peu d’entre-nous dirait qu’il est « acceptable » d’aller voler un livre en librairie… Et ça, c’est une question d’éthique. », elle omet de discuter une question tout‑de‑même, qui est : que pèse l’éthique devant la faisabilité ?

Dernière modification par Hibou57 (Le 03/02/2013, à 03:05)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#14 Le 03/02/2013, à 05:09

yrieix

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Une solution (comme il en existe déjà) serait de faire une version "de luxe", qui aurait un côté plutôt pratique, pour liseuses etc. et une version papier; puis de l'autre côté une version PDF bien pourrave pour ceux qui n'ont pas les moyens d'investir dans d'autres livres. Comme ça d'un côté les gens qui veulent bosser ont les outils fonctionnels et les ventes restent persistantes, et de l'autre, un complément non négligeable, qui pourrait servir à plusieurs choses (comme par exemple feuilleter le livre avant de l'acheter).

Donc pour revenir à ta question, je dirais "peur indéniablement fondée" dans le sens ou des copies se promèneraient en toute légalité et ce serait un manque à gagner sur ces copies-là en question, mais pas nécessairement certifiée puisque le fait de propager l’œuvre devrait ramener (à démontrer) d'autres acheteurs. Il faudrait mettre ce genre de système en œuvre afin d'en avoir le cœur net. D'ailleurs tu pourrais te renseigner sur les revenus de mathéo21 (site du zéro) qui procèdent de la façon citée au dessus. Sinon j'ai l'impression que les gens ont une certaine satisfaction (comme pour le livre papier) à payer un livre, et qu'ils se sentiraient tout aussi repentants d'utiliser gratuitement le fruit d'un travail qui les intéresse, qui leur est utile.

Hors ligne

#15 Le 03/02/2013, à 07:19

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hello,

yrieix a écrit :

D'ailleurs tu pourrais te renseigner sur les revenus de mathéo21 (site du zéro) qui procèdent de la façon citée au dessus.

Désolé de ne répondre qu’à un extrait de ton message, mais c’est amusant que tu en parle, parce que hier je naviguait sur la librairie de Cultura, et dans la section informatique, je trouvais que ce sont beaucoup les livres du Site Du Zéro qui sont mis en avant : Informatique (ebook.cultura.com).

Apparemment, ils sont sans DRM. Un exemple ici : Créer son site web n'a jamais été aussi facile ! (ebook.cultura.com). En bas, dans la colonne « Protection numérique », c’est écrit « pas de protection ». Par contre dans la colonne « Transferts autorisés », c’est écrit « NC », et c’est étrange d’avoir un « NC » ici.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#16 Le 03/02/2013, à 14:58

ares

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :

Un article d’une personne intéressante, par son profil : lectrice, auteur, et juriste spécialisée dans les technologies de l’information.

Aaaaaaaaaaaaaaaaaah la bonne blague ! big_smile
Cécile Chabot la juriste du secteur IT...
C'est étonnant cette naïveté et méconnaissance du DRM en 2012  de la part d'une «spécialisée dans l’IT, la propriété intellectuelle et les nouvelles technologies» (SIC)!

Cécile Chabot juriste IT a écrit :

« les DRM, c’est ennuyeux car ça m’empêche de prêter un ebook » . Or, ce n’est pas exactement ça qui se passe. (Copyright 2013 L'univers de Cécile Chabot…)

A lire... ou on découvre que la «peur» rétrécit l'univers de Cécile et probablement ses gazouillis sur twitter smile
Maître Eolas a quand même plus de discernement dans son discours !

Je sais pas si tu travailles dans le secteur IT, mais il existe depuis très longtemps le principe de «serveur de licences» c.a.d :
* l'application X se lance si et seulement si elle obtient "autorisation"   d'un serveur situé à un endroit x du globe
* si l'application n'est pas utilisé, elle doit annuler son autorisation auprès du «serveur de licences» pour que la même application soit utilisé sur un autre "poste" Y d'un endroit x du globe.

Et Cécile Chabot la juriste du secteur IT oubli de préciser que en Europe la licence est un "bien" juridiquement revendable etc

Difficile de comprendre le DRM pour le lecteur, car il accorde un privilège par verrouillage du contenu au profit unique de l'éditeur... cela au détriment de l'auteur.


Avec tous tes liens Hibou57 tu essayes de nous démontrer que l'éditeur se lancerait dans le livre électronique sans avoir lu un bouquin sur l'informatique... ou le Web ?!?

Plutôt que 4 choix
DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?
La question simple :
DRM des eBook et liseuses : pourquoi ?

Hibou57 a écrit :

Désolé de ne répondre qu’à un extrait de ton message, mais c’est amusant que tu en parle, parce que hier je naviguait sur la librairie de Cultura

Réponse facile : Simple IT SARL


Signature modifié à la demande de L'Africain
«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Lieux des religions

Hors ligne

#17 Le 04/02/2013, à 13:45

pierrecastor

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :
pierrecastor a écrit :

Les DRM n'ont jamais empêcher le piratage, quelque sois le support.

Ils se con tentes de faire chier les acheteurs.

Donc d'encourager à pirater.

CQFD

Ça n’est ni une réponse ni une solution, mais une stratégie du pourrissement. Il ne faut pas confondre les questions techniques et les questions morales. Ce n’est pas parce qu’une chose est faisable, qu’elle doit être faite. C’est une nuance qui a dut mal à passer (au moins en france, je ne sais pas ailleurs).

C'est un constat. Les DRM font chier les acheteurs, c'est incontestable. Et un pirate n'est pas emerder par le DRM parce qu'il l'a fait sauter ou qu'il à recuperer une version sans, c'est incontestable aussi.

Donc un pirate n'est pas emmerder par une DRM, alors qu'un acheteur si. Et ça fait fait chier d'acheter sous la suspicion que vu que tu peut pirater le truc, on va te bloquer plein d'usage de ton produit.

Et quand tu te rends compte que piraté est plus simple et qu'on te fait pas chier, le calcul est vite fait.

Une image illustrant bien le soucis pour les DVD :

http://www.blogeek.ch/images/news/dvd_achatvspirate.jpg

Hibou57 a écrit :

CQFD également, après les seules réactions ici. Aucune ne dit « il n’y a pas besoin de DRM parce qu’on ne pirate pas ».

Parce que ce n'est pas une question personnel ou limité à ce forum. Une partie de la population pirate. Et une bonne partie d'ailleurs. C'est passer dans les usages, DRM ou non, bien ou pas bien, moral ou pas moral. Et tu peut te facher tout rouge à taper le point sur la table, le fait est la.

D'ailleurs, niveau cohérence, tu te pose, la. Tu n’était pas le premier à râler dès qu'on t'as emperché de faire ce que tu voulais avec une œuvre ne t'appartenant pas parce que tu estimait que tu avait le droit moral de le faire ? Dans cette histoire du CERN, tu avait exactement le comportement que tu reproche ici.

Hibou57 a écrit :

Ce qu’il faudrait pour se faire une idée du paysage, c’est une idée du nombre de gens qui enlèvent certains DRM parce qu’ils présentent des problèmes pratiques, et du nombre de gens qui enlèvent les DRM, pour pouvoir les copier et les redistribuer faisant fi que l’auteur ne leur a pas accordé ce droit.

À la louche, vu le ton des masses d’articles sur le net à ce sujet, j’ai l’impression que le second cas est le plus fréquent. Ce qui me le fait penser, c’est que quasiment aucun ne parle des auteurs et n’exprime de pensées à leur égard, ce qui me laisse penser en retour, qu’il s’agit plus d’un comportement par mépris ou ignorance des réalités des auteurs. En tous les cas, des réactions qui soutiennent le constant que ce n’est pas le moment d’abandonner l’idée des protections, vu qu’il semble que personne ou presque ne comprend ou ne veut comprendre pourquoi elles sont là.

Ces protection ne servent à rien, ce n'est pas une question de moral, mais de fait, une DRM n'a jamais empêcher un piratage, quelque sois le domaine (film, jeu, livre, musique). Donc pourquoi maintenir des choses inutiles qui font chier uniquement les acheteurs ?

Hibou57 a écrit :

D’ailleurs, si on pense que dans les esprits « DRM = pas gratuit », il n’est pas difficile d’imaginer les réactions que ça peut produire.

Et hop, le couplet sur le gratuit, pour changer.

Hibou57 a écrit :

Sinon, quand tu dis que les DRM sont faciles à enlever, tu rapporte simplement ce que tu lis sur le Net, ou tu parle en connaissance de cause ?

Je parle en connaissance de cause, je n'ait jamais vu une DRM, quelque sois le domaine (livres, jeux video, film et musique) tenir plus de quelques semaines, et encore.

Hibou57 a écrit :

As‑ton avis, un auteur qui passe par ici et lit « les DRM, c’est facile à enlever », il pense quoi et ça peut lui inspirer quelles décisions ? (il peut y avoir plusieurs réponses à cette questions).

Ca à intérêt à lui inspirer de se poser à une table avec ses copain et les éditeur pour prendre ce paramètre en compte et repenser maintenant le modèle entier de l'industrie du livre. Si ils ne le font pas, ils vont s'en prendre plein la tronche sous peu. Comme pour l'industrie de la musique. Les moyen et mentalité évolue, ils leur faut s'adapter ou en souffrir.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

#18 Le 04/02/2013, à 14:01

side

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

pierrecastor a écrit :

Les moyen et mentalité évolue, ils leur faut s'adapter ou en souffrir.

Tu ne comprends pas !

C'est aux "entreprises" de faire évoluer les sociétés, c'est leur rôle de décider du "sens de l'Histoire", ce n'est pas celui du "public".

Par exemple c'est aux entreprises de décider quand les individus d'une société sont assez matures pour vivre sans DRM sur tel ou tel produit (en réalité quand le marché du produit en question s'effondre et que les pertes financières envisageables sont à un niveau assez faible pour ne plus se faire chier à investir dans des technologies de "protection des droits").

En somme c'est à nous, vils "consommateurs" (un néologisme pour dire : gueux), de s'adapter à la marche fantastique du progrès (amoral, il vas sans dire, n'est-ce pas ?) impulsé par toutes ses entreprises qui sont le bien (merde, j'avais dit amoral) incarné.


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

Hors ligne

#19 Le 05/02/2013, à 23:44

ares

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

side a écrit :

(...)
En somme c'est à nous, vils "consommateurs" (un néologisme pour dire : gueux), de s'adapter à la marche fantastique du progrès (amoral, il vas sans dire, n'est-ce pas ?) impulsé par toutes ses entreprises qui sont le bien (merde, j'avais dit amoral) incarné.

side nous fait du DRM¹ ! big_smile



¹)Direct, rugueux, mordant


Signature modifié à la demande de L'Africain
«Quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.» (Joseph Joubert / 1754-1824)
Lieux des religions

Hors ligne

#20 Le 07/02/2013, à 05:16

Slystone

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Il y a des auteurs qui vivent très bien sans drm, par exemple Cory Doctorow. « Little Brother » en est à sa cinquième édition, et pour reprendre les mots de l'auteur, « This little Fucker has sold for a shitload of money ».
Je te conseille son foreword qu'il met sur tous ses bouquins, une véritable appologie aux licences Creative Common, et au modèle libre en général.

Sinon news d'aujourd'hui sur le problème de la lecture des blue-ray (drm) par vlc : http://www.pcinpact.com/news/77329-droi … hadopi.htm
Cela montre bien que drm et interopérabilité ne sont pas compatibles. Tu peux remuer ce problème dans tous les sens, mais au final si tu veux du logiciel libre il faut dire adieu aux drm (qui n'ont pas de raison d'être, on est dans une économie de l'abondance, pas de la rareté, c'est quand même sacrément contre-nature de restreindre la copie alors qu'elle est si facile pour faire profiter au plus grand nombre).


« Rigid, the skeleton of habit alone upholds the human frame. » - Virginia Woolf.
Mon petit blog avec mes tutos, mes trads, et mes humeurs (commentaires bienvenus).

Hors ligne

#21 Le 07/02/2013, à 06:32

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Slystone a écrit :

Il y a des auteurs qui vivent très bien sans drm, par exemple Cory Doctorow. « Little Brother » en est à sa cinquième édition, et pour reprendre les mots de l'auteur, « This little Fucker has sold for a shitload of money ».
Je te conseille son foreword qu'il met sur tous ses bouquins, une véritable appologie aux licences Creative Common, et au modèle libre en général.

Sinon news d'aujourd'hui sur le problème de la lecture des blue-ray (drm) par vlc : http://www.pcinpact.com/news/77329-droi … hadopi.htm
Cela montre bien que drm et interopérabilité ne sont pas compatibles. Tu peux remuer ce problème dans tous les sens, mais au final si tu veux du logiciel libre il faut dire adieu aux drm (qui n'ont pas de raison d'être, on est dans une économie de l'abondance, pas de la rareté, c'est quand même sacrément contre-nature de restreindre la copie alors qu'elle est si facile pour faire profiter au plus grand nombre).

Les deux extraits soulignés en gras se contredisent. Y intercaler tout ce qu’on veut entre les deux en espérant que ça pourra dissimuler la contradiction, n’y change rien, ça reste la classique contradiction qu’on retrouve perpétuellement.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#22 Le 07/02/2013, à 12:41

Slystone

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :
Slystone a écrit :

Il y a des auteurs qui vivent très bien sans drm, par exemple Cory Doctorow. « Little Brother » en est à sa cinquième édition, et pour reprendre les mots de l'auteur, « This little Fucker has sold for a shitload of money ».
Je te conseille son foreword qu'il met sur tous ses bouquins, une véritable appologie aux licences Creative Common, et au modèle libre en général.

Sinon news d'aujourd'hui sur le problème de la lecture des blue-ray (drm) par vlc : http://www.pcinpact.com/news/77329-droi … hadopi.htm
Cela montre bien que drm et interopérabilité ne sont pas compatibles. Tu peux remuer ce problème dans tous les sens, mais au final si tu veux du logiciel libre il faut dire adieu aux drm (qui n'ont pas de raison d'être, on est dans une économie de l'abondance, pas de la rareté, c'est quand même sacrément contre-nature de restreindre la copie alors qu'elle est si facile pour faire profiter au plus grand nombre).

Les deux extraits soulignés en gras se contredisent. Y intercaler tout ce qu’on veut entre les deux en espérant que ça pourra dissimuler la contradiction, n’y change rien, ça reste la classique contradiction qu’on retrouve perpétuellement.

Gné ? Ça ne se contredit pas du tout, tu peux télécharger ses pdf quand tu veux sur son site ou ailleurs. Ça l'empêche pas d'en avoir vendu plein (pas mal d'éditions papier), et de vivre uniquement avec les ventes de ses bouquins. Encore une fois, je t'invite à le découvrir…

Edit : et si tu veux vraiment t'intéresser à d'autres modèles (pour ouvrir le débat), il y a Flattr qui est sympa. C'est une sorte de licence globale avec une répartition des sommes en fonction des approbations de chaque utilisateur.

Dernière modification par Slystone (Le 07/02/2013, à 12:44)


« Rigid, the skeleton of habit alone upholds the human frame. » - Virginia Woolf.
Mon petit blog avec mes tutos, mes trads, et mes humeurs (commentaires bienvenus).

Hors ligne

#23 Le 07/02/2013, à 13:06

Hibou57

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Si, il y a bien contradictions.

Ce que je reproche à ton raisonnement, c’est qu’il n’est pas approfondie, parce qu’il se dément trop facilement, et il me laisse l’impression qu’il a été écrit dans le but de poser une conclusion à l’avance (quelques soient les prémisses), parce qu’elle arrange (un phénomène fréquent).

Je repasserai plus tard pour décrire les contradictions, et j’essaierai de faire le lien avec un message de PierreCastor en même temps.

Je ne le fait pas tout de suite, pour voir si d’autres personnes veulent réagir, et aussi parce que je ne sais pas comment formuler une critique formellement fondée qui ne va sûrement pas te plaire, sans que ça ne te paraisse vexant.

Dernière modification par Hibou57 (Le 07/02/2013, à 13:09)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#24 Le 07/02/2013, à 13:37

Elzen

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Je soutiens slystone : il n'y a absolument aucune contradiction entre le fait de ne pas restreindre les copies et celui de vivre de son œuvre. Au contraire, même : pour une personne qui n'est pas déjà ulta-célèbre, la facilité de multiplier les copies permet d'accroître la notoriété, ce qui permet de renforcer les ventes régulières. Le modèle a très bien marché pour un certain nombre de personnes ayant percé dans la chanson, par exemple, et il n'y a aucune raison qu'il ne puisse pas s'appliquer également au livre.

Hors ligne

#25 Le 07/02/2013, à 14:01

side

Re : DRM des eBook et liseuses : pour / contre / pourquoi / alternatives ?

Hibou57 a écrit :

Ce que je reproche à ton raisonnement, c’est qu’il n’est pas approfondie, parce qu’il se dément trop facilement, et il me laisse l’impression qu’il a été écrit dans le but de poser une conclusion à l’avance (quelques soient les prémisses), parce qu’elle arrange (un phénomène fréquent).

lol

Nan mais l’hôpital qui se fout de la charité ...

C'est bien, c'est bien !! Faut n'avoir peur de rien en ce bas monde !


Hibou57 a écrit :

Je repasserai plus tard pour décrire les contradictions, et j’essaierai de faire le lien avec un message de PierreCastor en même temps.

Trop hâte de lire ça.


Hibou57 a écrit :

et aussi parce que je ne sais pas comment formuler une critique formellement fondée qui ne va sûrement pas te plaire, sans que ça ne te paraisse vexant.

Si elle est formellement fondée, la critique ne saurait être vexante.

Dernière modification par side (Le 07/02/2013, à 14:03)


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

Hors ligne

Haut de page ↑