Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails) *** mise à jour 12/10/2014 ***

#1 Le 30/01/2013, à 17:44

zeninou

Augmenter une partition en ssh

Bonjour,

voici mon souci, j'ai actuellement un serveur contenant plusieurs de mes sites, et celui-ci a été mal partitionné au départ par l'admin réseaux. Du coup mes applications et en particulier MySql plante dès qu'une de celles-ci se retrouve FULL. En cause j'ai une partition de 25G contenant les logs, et quelques backup, sur un serveur de 2To ...

Entre temps j'ai vider les logs(23G ^^' ) mais à terme j'aimerais que cette partition fasse plus de 25G.

Voici ce que me retourne un fdisk -l :

admin@serveur:~# fdisk -l

Disque /dev/sda: 1999.8 Go, 1999844147200 octets
255 têtes, 63 secteurs/piste, 243133 cylindres
Unités = cylindres de 16065 * 512 = 8225280 octets
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Identifiant de disque : 0x000b8528

Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système
/dev/sda1               1          25      200781   83  Linux
/dev/sda2              26        3288    26210047+  83  Linux
/dev/sda3            3289        3418     1044225   82  Linux swap / Solaris
/dev/sda4            3419      243133  1925510737+  83  Linux

et un df:

admin@serveur:~# df -h
Sys. de fichiers    Tail. Occ.     Disp. %Occ. Monté sur
[color=#FF0000] /dev/sda2           25G  1,9G   22G   8%           / [/color]
none                  7,9G  200K  7,9G   1%         /dev
none                  7,9G     0     7,9G   0%         /dev/shm
none                  7,9G   64K   7,9G   1%         /var/run
none                  7,9G     0     7,9G   0%         /var/lock
none                  7,9G     0     7,9G   0%         /lib/init/rw
/dev/sda1             190M   41M  141M  23% /boot

Merci pour votre aide

Hors ligne

#2 Le 30/01/2013, à 18:18

jlmas

Re : Augmenter une partition en ssh

25 Go pour / ça va très bien, là dedans tu ne mets que le système.

Ensuite tu peux plutôt repartitionner /dev/sda4 pour y mettre tes données et tes log (certainement /var)

L'idéal est de déplacer ce qu'il y a dans /dev/sda4, puis d'en faire une partition LVM , puis de créer un volume logique /var dans lequel tu copiera (ou déplacera si tu aimes le risque) tout le contenu de ton /var
L'avantage c'est qu'un volume logique LVM peut être agrandi à chaud. La doc pour LVM

Hors ligne

#3 Le 30/01/2013, à 18:31

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

Je ne vais pas ajouter grand chose, juste dire que je suis tout à fait d'accord avec l'idée d'utiliser LVM.

Je proposerais de faire un volume physique LVM dans /dev/sda4, et d'y mettre des volumes logiques selon la répartition suivante :
- 10 Go pour /var
- 30 Go pour /var/log
- et il reste tout plein de Go pour d'autres trucs
Je pense par exemple à /srv, à /opt, à /var/www... selon l'usage du serveur...

PS : avoir plein de Go de logs ce n'est pas normal, il doit y avoir un problème dans la rotation des logs...

PPS : d'ailleurs /dev/sda4 ne semble pas montée, du coup peut-être n'y a-t-il aucune donnée dedans, si ?


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#4 Le 31/01/2013, à 10:57

zeninou

Re : Augmenter une partition en ssh

Merci pour votre aide!!

Effectivement il y avait plusieurs LV de créer mais je crois les avoir supprimé par inadvertance. Je vais m'empresser de les recréer.
Moi aussi j'ai l'impression que /dev/sda4 n'est pas monté, ce qui serait un gâchi de 1.8To sad, et pourtant avant que je supprime les LVM, c'est à dire quand lvscan me retournait quelque chose, j'avais 700G pour /home (contenant mes sites), et 700G pour /var/www ne contenant pas grand chose à part des docs pdf qui doivent être indexés, mais home et www devaient surement se trouver sur sda4 car sinon je ne vois pas où ils ont été checher cette mémoire.

Je reviens une fois les LV remis.

Merci.

Hors ligne

#5 Le 31/01/2013, à 11:14

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

Eh bien si c'est déjà en LVM ça va être encore plus simple : plutôt que d'agrandir une partition, tu crée des volumes LVM pour les répertoires qui prennent beaucoup de place... épicétou smile


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#6 Le 31/01/2013, à 11:55

zeninou

Re : Augmenter une partition en ssh

Ayez donc retour de mon LVSCAN, suivi d'un DF, suivi d'un fdisk -l, et enfin un pvscan :

admin@serveur: /dev# lvscan
  ACTIVE            '/dev/data/confapache' [2,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/confwebmin' [2,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/mysql' [50,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/www' [700,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/logapache' [12,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/home' [700,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/cron' [1,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/bind' [1,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/cachebind' [1,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/webmin' [2,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/backup' [50,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/var' [65,00 GiB] inherit

admin@serveur:/dev# df
Sys. de fichiers           1K-blocs   Utilisé    Dispo. Uti% Monté sur
/dev/sda2             25798712   1941928  22546284   8% /
none                   8223812       248   8223564   1% /dev
none                   8228780         0   8228780   0% /dev/shm
none                   8228780       100   8228680   1% /var/run
none                   8228780         0   8228780   0% /var/lock
none                   8228780         0   8228780   0% /lib/init/rw
/dev/sda1               194442     41037    143366  23% /boot
/dev/mapper/data-confwebmin
                       2064208    171784   1787568   9% /etc/webmin
/dev/mapper/data-webmin
                       2064208    167784   1791568   9% /usr/share/webmin
/dev/mapper/data-confapache
                       2064208     69084   1890268   4% /etc/apache2
/dev/mapper/data-mysql
                      51606140    624644  48360440   2% /var/lib/mysql
/dev/mapper/data-www 722486360   2712600 683073600   1% /var/www
/dev/mapper/data-logapache
                      10321208    163352   9633568   2% /var/log/apache2
/dev/mapper/data-home
                     722486360   7258496 678537792   2% /home
/dev/mapper/data-cron
                       1032088     34056    945604   4% /var/spool/cron
/dev/mapper/data-bind
                       1032088     34088    945572   4% /etc/bind


admin@serveur:/dev# fdisk -l

Disque /dev/sda: 1999.8 Go, 1999844147200 octets
255 têtes, 63 secteurs/piste, 243133 cylindres
Unités = cylindres de 16065 * 512 = 8225280 octets
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Identifiant de disque : 0x000b8528

Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système
/dev/sda1               1          25      200781   83  Linux
/dev/sda2              26        3288    26210047+  83  Linux
/dev/sda3            3289        3418     1044225   82  Linux swap / Solaris
/dev/sda4            3419      243133  1925510737+  83  Linux

admin@serveur:/dev# pvscan
  PV /dev/drbd0   VG data   lvm2 [1,79 TiB / 250,25 GiB free]
  Total: 1 [1,79 TiB] / in use: 1 [1,79 TiB] / in no VG: 0 [0   ]

Si je comprends bien avec ce que vous m'avez dit, il suffirait de piocher dans l'espace disque free, afin de créer des LV pour le dossier /var/log par exemple où /tmp peut être car mysql n'arrivait pas à créer de fichier /tmp quand /dev/sda1 était à 100% (erreur mysql : Mysql : Error writing file /tmp/ST4Jtuz9 (Errcode: 28) ou Erreur SQL
Can't create/write to file '/tmp/mysql/#sql_c7e_0.MYI' (Errcode: 2)).

Encore merci smile

Hors ligne

#7 Le 31/01/2013, à 11:57

zeninou

Re : Augmenter une partition en ssh

j'ai ajouté aujourd'hui le LV /dev/data/var !!

Hors ligne

#8 Le 31/01/2013, à 16:46

Elder

Re : Augmenter une partition en ssh

Salut,

Il y a l'air d'y avoir une subtilité dans la config LVM, c'est le /dev/drbd0 alloué au PV (qui doit être au final /dev/sda4)...
Sinon comment ajouter une partition dans un PV si elle n'est pas de type 8e LVM Linux ?
drbd est un outil de réplication par le réseau de stockage en mode bloc.

Ce qui fait que tout LV créé dans le PV est potentiellement répliqué qqpart... Ce qui pour des logs systems, le contenu du spooler d'impression et autre est assez loin d'être essentiel.
Prudence donc...

@+

Hors ligne

#9 Le 31/01/2013, à 17:13

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

En effet, des logs sur du drbd ce n'est pas le must big_smile


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#10 Le 31/01/2013, à 18:36

zeninou

Re : Augmenter une partition en ssh

En fait ce serveur redondé a été configuré par un stagiaire admin réseau qui n'est plus là aujourd'hui sad , moi je suis développeur et j'avoue que tout ça en fait j'apprend même si je travaille tous les jours sous linux smile
Donc que me conseilleriez-vous?

Donc il faut que je retire les log des LV?

J'avoue que je suis perdu et que si je peux le faire sans réinstaller le serveur, ça m'éviterai pas mal de reconfiguration.

Encore merci

Hors ligne

#11 Le 31/01/2013, à 18:42

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

Bah disons que les logs redondés ça va faire beaucoup de trafic... Mais en même temps il faut bien les mettre quelque part.
L'idéal serait de diviser le PV en deux, en mettre un sur le disque direct et l'autre en DRBD, mais ça fait beaucoup de boulot...


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#12 Le 01/02/2013, à 12:47

Elder

Re : Augmenter une partition en ssh

Salut,

De base si tu ne savais pas ce qu'était ni a quoi servait drbd, mon conseil serait de découvrir la totalité de la configuration de ton serveur.
En lisant le fichier /etc/drbd.d/monfichier.conf de tête (ça fait longtemps) tu sauras comment est paramétrée la réplication (synchrone, aynchrone) et à quoi elle sert précisément (clustering haute dispo, sauvegarde ...), et si elle fonctionne toujours depuis le départ du stagiaire.
De là tu pourras décider que faire.
La doc drbd (en)

Entre nous vu la façon dont le boulot a été fait, il avait l'air pas mauvais le stagiaire fallait le garder !
@+

Hors ligne

#13 Le 01/02/2013, à 12:50

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

Entre nous vu la façon dont le boulot a été fait, il avait l'air pas mauvais le stagiaire fallait le garder !

S'il avait été pas mauvais, il n'aurait pas fait un serveur avec une seule partition système "/" de 25 Go. Il aurait fait un bon schéma de partitionnement, avec un LVM PV local et plus de place pour le système.


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#14 Le 01/02/2013, à 13:54

mazarini

Re : Augmenter une partition en ssh

Je ne suis pas très bon (mais je me soigne) et je ne comprends pas trop l'intérêt d'avoir autant de partitions.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#15 Le 01/02/2013, à 15:22

zeninou

Re : Augmenter une partition en ssh

Entre nous vu la façon dont le boulot a été fait, il avait l'air pas mauvais le stagiaire fallait le garder !

S'il avait été pas mauvais, il n'aurait pas fait un serveur avec une seule partition système "/" de 25 Go.

En fait ce stagiaire a suivi un tuto fournit par un professionnel. Je pourrais très bien réinstaller le serveur en suivant le tuto "Bêtement" en augmentant la partition interessée, seulement le "Bêtement" peut généré de graves erreurs ^^'. Et il est toujours intéressant de comprendre comment ça marche.

Une chose que je trouve étrange c'est qu'en faisant le LVSCAN je vois bien

  ACTIVE            '/dev/data/backup' [50,00 GiB] inherit
  ACTIVE            '/dev/data/var' [65,00 GiB] inherit

alors qu'ensuite en faisant le DF, je vois tous les autres sauf ceux-là !!

Autre chose pour moi en ayant lu le tuto, le stagiaire n'aurait pas dû créer le sda4 afin de laisser cette espace libre, pour pouvoir l'allouer selon les besoins aux différents LV, non?

Merci beaucoup pour les tuto, je vais allais voir la conf du drdb. Le but étant d'avoir à la base une haute disponibilité.

Merci

Hors ligne

#16 Le 01/02/2013, à 15:25

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

mazarini a écrit :

je ne comprends pas trop l'intérêt d'avoir autant de partitions.

Cela permet de gérer le système, de compartimenter les différents points de montage, d'optimiser les utilisations disques et de mettre en place des restrictions...

Exemples :

Pour /tmp et /var/tmp, on peut s'assurer que des fichiers temporaires ne dépasseront pas une certaine taille (sécurité), on peut interdire l'exécution de programmes (sécurité), on peut désactiver l'enregistrements des informations de date d'accès "atime" (parformance).

Pour /usr, on peut offrir la place nécessaire aux bibliothèques et aux exécutables, on peut passer la partition en lecture seule (sécurité).

Pour /home, on peut limiter la place utilisée par les données utilisateurs, on peut activer les ACL POSIX (partage fin des données).

Pour /var/log, on peut limiter la place prise par les logs (sécurité), on peut interdire l'exécution de programmes (sécurité).

Pour /var, on peut offrir la place nécessaire aux données variables, on peut interdire l'exécution de programmes (sécurité).

etc.

On peut également créer des points de montage spécifiques pour les applications.
Par exemple, avec une partition spécifique à /var/lib/mysql, on peut optimiser ses performances (la déplacer sur un disque à part ultérieurement par exemple), on peut rapidement (avec un simple "df") savoir quelle est la place prise par les bases de données, etc.

Et pour chacun des points de montage, on peut utiliser des systèmes de fichiers différents ou alors mettre des caractéristiques différentes pour un même système de fichiers (taille de blocs, etc) => performances adaptées au besoin : gros fichiers, petits fichiers, surtout écriture, surtout lecture, etc


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#17 Le 01/02/2013, à 15:29

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

zeninou a écrit :

Autre chose pour moi en ayant lu le tuto, le stagiaire n'aurait pas dû créer le sda4 afin de laisser cette espace libre, pour pouvoir l'allouer selon les besoins aux différents LV, non?

Non.

/dev/sda4 est un LVM PV (volume physique), qui est utilisé par un LVM VG (groupe de volumes), qui lui-même contient les LVM LV (volumes logiques).
/dev/sda4 est donc le contenant de plus "bas niveau".

Tu peux même étendre un même VG sur plusieurs PV smile




PS : si tu as besoin de conseils / intervention pro pour l'éventuelle réinstallation/redimensionnement de ce serveur, n'hésite pas à me faire signe smile


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#18 Le 01/02/2013, à 15:53

mazarini

Re : Augmenter une partition en ssh

tiramiseb a écrit :

...

Je suis d'accord avec les exemples que tu donnes, mais celles utilisées dans le cas présent sont vraiment nombreuses.

Je me limite principalement à :
/
/var  (/tmp linké avec /var/tmp)
/srv (contient les sites et la base mysql)

Ca me semble un minimum correct pour un débutant sachant que je suis le seul user (/home pas utilisé, sinon, je mettrai une partition). J'ai peu de place et j'essaye de mutualiser l'espace libre.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#19 Le 01/02/2013, à 16:16

tiramiseb

Re : Augmenter une partition en ssh

minimum correct pour un débutant

Oui mais là on parle d'un serveur professionnel desservant plusieurs sites et mis en redondance avec DRBD smile


zeninou : d'ailleurs s'il y a DRBD il y a Corosync et Pacemaker, non ? Ou au moins Heartbeat ?
Ou alors ce n'est qu'une réplication et l'éventuelle bascule est manuelle ?


Sébastien Maccagnoni-Munch - administrateur Linux depuis le XXe siècle
Consultant informatique indépendant - http://www.smm-informatique.fr
Geek et tout plein d'autres choses - http://www.tiramiseb.fr

Hors ligne

#20 Le 01/02/2013, à 17:14

zeninou

Re : Augmenter une partition en ssh

zeninou : d'ailleurs s'il y a DRBD il y a Corosync et Pacemaker, non ? Ou au moins Heartbeat ?
Ou alors ce n'est qu'une réplication et l'éventuelle bascule est manuelle ?

Oui la bascule est manuelle, juste en redirigeant l'IP failover sur l'autre serveur, donc seule la réplication est en place oui.

Merci beaucoup pour la proposition de conseil/intervention, je te préviendrai.

Hors ligne

Haut de page ↑