Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#101 Le 14/12/2006, à 20:09

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Je dirais que le problème de la démocratie au niveau d'un état, c'est que les intérêt de tous sont différent, et que le président ne peut pas favoriser tout le monde, d'où des problèmes de promesse électoral non tenu :

exemple : Un fonctionnaire de microsoft va voter pour un candidat qui lui dira que la vente liée de windows ne sera pas l'objet de poursuite, un utilisateur d'Ubuntu votera pour celui qui lui dira que les ordi seront désormais achetable sans OS...

Une fois élu, le candidat choisi par la majorité ne fera rien parce que si son élection a marché une fois, la même technique marchera une seconde fois, quitte a dire a la prochaine campagne qu'il n'as pas eu assez de temps et qu'il faud voter pour lui pour qu'il ai le temps de le faire...

C'est un exemple... Mais ou est le bien du pays dans le statu-quo ? Le roi n'as pas l'argument du temps pour ce défendre, il est directement responsable, et surtout il ne cherche pas a faire de la démagogie, vu qu'il est (normalement) inamovible.


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#102 Le 15/12/2006, à 17:31

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Rodzic a écrit :

. . .  Le roi n'as pas l'argument du temps pour ce défendre, il est directement responsable, et surtout il ne cherche pas a faire de la démagogie, vu qu'il est (normalement) inamovible.

responsable et inamovible ? il n'y aurait pas un léger contresens ?

Hors ligne

#103 Le 16/12/2006, à 01:41

lut!n

Re : Royalisme et logiciels libres...

Je déplace dans 'Etre ou ne pas Etre', la discussion s'annonce longue wink

Hors ligne

#104 Le 16/12/2006, à 01:42

Mornagest

Re : Royalisme et logiciels libres...

Déplacé dans Etre ou ne pas être largué par le contenu du sujet... (oui je suis lourd, pourquoi ? tongue )

Edit : lourd ET lent cool

Dernière modification par Mornagest (Le 16/12/2006, à 01:43)

En ligne

#105 Le 16/12/2006, à 01:52

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

cep a écrit :

responsable et inamovible ? il n'y aurait pas un léger contresens ?

disons qu'il est responsable vis a vis de ces sujet, de son héritier... Pour toi la responsablilité est forcément basé sur les sanctions et les récompences ?


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#106 Le 16/12/2006, à 08:26

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Rodzic a écrit :

. . .  Pour toi la responsablilité est forcément basé sur les sanctions et les récompences ?

Des bonbons ou le martinet pour le roi ? pourquoi pas.

Tu vois, je ne vais pas jusqu'à la guillotine. Je me contenterai de la sanction des urnes pour les représentants du peuple, librement élus en dehors de toute origine, caste, ou je ne sais quelle couleur de sang, bleu par exemple.

Hors ligne

#107 Le 16/12/2006, à 21:29

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

lol enfin bon si jamais tu te base sur la légitimité des urne sache que Hugues Capet a été élu.


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#108 Le 18/12/2006, à 14:11

Pol Silentblock

Re : Royalisme et logiciels libres...

:cool:Les gens qui ont involontairement une vie publique n’ont pas toujours facile de vivre heureux.
Il est aisé de les critiquer. Sachons-nous souvenir qu’ils assument souvent contre leur gré, une tâche ingrate à laquelle ils vouent leur vie au détriment de leur bonheur légitime. Leur moindre frasque connue se répercute comme une trainée de poudre et il est compréhensible que tout soit fait pour que le peuple friand de ragots en sache le moins possible.
Que cette famille soit au-dessus des lois est une maigre compensation au vu du peu de cas que l’on fera de leur personne lors d’un changement de régime.
Le traitement de faveur qu’ont leur octroie qui passe pour un privilège est un juste salaire pour un poste peu enviable et peu viable.
Ils ont tout ce que nous n’avons pas mais ils n’ont rien de ce que nous avons. Ils n’ont que des compensations. Ils ne connaitront jamais le mariage d’amour ni les choses simples de la vie et pourtant nous exigeons beaucoup de ces gens qui presque toujours sont à la hauteur.
Ce sont des gens qui sont en permanence dans les starting-blocks de l’héroïsme obligatoire.

Haut de page ↑