Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#26 Le 01/03/2020, à 11:43

rogn...

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

alex2423 a écrit :

Cela ne veut pas dire que le matos n'est pas vendu sans OS mais cela m'étonnerait tout de même qu'il propose un montage sans OS et qu'il t'oblige à acheter l'OS.

Je vais peut-être pousser le cynisme plus loin : sur leur modèle Aurore ils ont reçu la carte mère avec la licence Windows dedans. Ils doivent la retirer et nous la font quand même payer pour éviter la perte.

alex2423 a écrit :

Chez LDLC, les PC sans OS sont moins cher qu'avec

Le  i5-8265U ne coûte que 340€ chez Intel. Tu ajoutes ~250€ de SSD + RAM et tu n'as pas de carte graphique discrète, donc on arrive à un PC de 650€ max, alors leurs 720€ me font doucement marrer.

Dernière modification par rogn... (Le 01/03/2020, à 11:45)


Tout mon réseau local est ici : https://github.com/officialrogn/conf/bl … r/Rogn.pdf
Firefox est un très bon navigateur, mais en partie documenté par des idéalistes.
La Terre est aussi plate que mon cul.
La covid nous coûte aussi cher qu'une guerre, et pourtant ça aurait été l'occasion d'expérimenter un capitalisme calme.

Hors ligne

#27 Le 12/03/2020, à 23:16

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

En discutant avec le service IT de mon labo, j'ai appris que leur objectif désormais était de passer toutes les applis possibles sur du cloud ou sur serveur distant, pour que au final nous n'ayons que des TX qui exécutent un environnement type unix minimal (OS+navigateur) avec les droits totalement verrouillés. Pas besoin de windows pour ça, et sécurité améliorée par simplification puisque qu'il n'y a que le serveur à surveiller.

Bon par contre je ne vois pas comment ils vont faire dans les nombreux cas ou on utilise des logiciels pas compatibles linux ou trop lourds pour pour être virtualisés, ou bien encore pour les pc gérant des machines genre imprimante 3d, détecteurs à haute vitesse ou spectromètre (oui on a des trucs de genre chez moi). Ou dans mon petit cas personnel Solidworks (et ses assemblages de plusieurs milliers de pièces).

Mais le fait qu'ils y pensent sérieusement m'indique que Windows est de moins en moins assuré de perdurer à une place quasi monopolistique dans les entreprises. Si dans mon labo ça risque d'être quasiment impossible du fait de notre activité particulière, dans les entreprises du secteur tertiaire c'est sans doute déjà bien avancé.

En tout cas j'ai trouvé un article de NXI qui date de l'année dernière mais qui résume bien la situation. je vous conseille surtout d'en lire les commentaires.
https://www.nextinpact.com/news/107849- … epense.htm


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#28 Le 20/05/2020, à 01:00

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Mine de rien, l'intégration de Linux dans windows avance bien : https://www.frandroid.com/culture-tech/ … u-terminal

A la vue des progrès de WSL2 je maintiens ce que j'ai dit précédemment: A moyen ou long terme, le noyau Windows NT va devenir un "héritage" dans les futures versions de windows et Linux va devenir le noyau principal. En effet pourquoi un développeur devrait s'emmerder à coder uniquement pour Windows quand la version Linux de ton soft peut aussi s’exécuter sous windows ? Même pour des jeux, si le GPU est directement accessible ? Pourquoi MS s'acharnerait à essayer de maintenir un OS qu'ils ont visiblement du mal à maîtriser, quand on voit comment chaque MAJ apporte son lot de bugs ?


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#29 Le 21/05/2020, à 20:40

alex2423

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Il y  surtout l'adoption de Direct X12 que Microsoft va porter uniquement à Linux dans Windows (j'imagine) :
https://www.phonandroid.com/directx-12- … linux.html

phonadroid a écrit :

Le changement doit permettre la prise en charge de l’accélération graphique pour les applications du sous-système Linux de Windows 10. Cela devrait également déboucher sur l’arrivée de plus de jeux vidéo compatibles Linux.

J'ai du mal à comprendre l'intéret de lancer des jeux sur du Linux dans du windiows. Le gars qui est sous Windows, autant lancer son logiciel directement sur l'OS hôte, ce sera toujours plus optimisé.
Et les logiciels qui sont 100% Linux utilise une autre biblio d'accélération 3D que DirectX.

En ligne

#31 Le 22/05/2020, à 08:14

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

alex2423 a écrit :

Il y  surtout l'adoption de Direct X12 que Microsoft va porter uniquement à Linux dans Windows (j'imagine) :
https://www.phonandroid.com/directx-12- … linux.html

phonadroid a écrit :

Le changement doit permettre la prise en charge de l’accélération graphique pour les applications du sous-système Linux de Windows 10. Cela devrait également déboucher sur l’arrivée de plus de jeux vidéo compatibles Linux.

J'ai du mal à comprendre l'intéret de lancer des jeux sur du Linux dans du windiows. Le gars qui est sous Windows, autant lancer son logiciel directement sur l'OS hôte, ce sera toujours plus optimisé.
Et les logiciels qui sont 100% Linux utilise une autre biblio d'accélération 3D que DirectX.

Si effectivement les jeux sous Linux ont en général une version Windows qui rend  inutile cette chaîne Linux WSL Windows, il existe des softs et librairies qui n'ont parfois pas d'équivalent Windows. C'est pour une librairie python de tomographie disponible uniquement sous Linux que j'ai mis en place WSL dans mon laboratoire.

WSL ne vise pas, pour l'instant, un usage grand public. Clairement, la cible pour l'instant c'est les développeurs et power users utilisant des dual boot ou des machines virtuelles.


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#33 Le 23/05/2020, à 11:14

tuxmarc

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Salut !

Et hop ! Il piquent apt et aptitude !
Z'ont pas encore compris que nous avons le privilège d'avoir la logithèque et le gestionnaire de paquets synaptic ou muon, c'est pourtant simple dediou !

Reste à reprendre l'architecture de Linux et ne plus mélanger les serviettes et les torchons, la partie utilisateur et la partie système et ce sera nettement plus sérieux et costaud, mais ils auront du mal à le vendre, vu que ce sera devenu un nouveau fork tongue


Vive Richard Stalmann, Linus Torvalds, et tous les fondus de Linux.
De l'Ordinosaure fait à 90% de récup, à deux portables LDLC,  neufs sans système et une carte mère sans boitier, tous libres !!
Parrain Linux sur www.parrain-linux.com et www.parrains.linux.free.fr

Hors ligne

#34 Le 26/05/2020, à 12:13

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

En fait ils copient apt avec quasiment 30 ans de retard.

En même temps, leurs parts de marché sont en baisse et je vois de plus en plus de personnes qui se tournent vers MacOS, ce qui se confirme par cette étude de marché (ginjfo). MS ne peut plus se reposer sur ses lauriers et sa situation de monopole. "Monopole" qu'elle n'a d'ailleurs que sur les pc personnels et stations de travail. Car côté serveurs, embarqué, mobiles, ils sont clairement à la ramasse.

Quand j'analyse mon utilisation des PC (et pour le coup on peut dire que je suis dans la catégorie des power-users), en fait le seul soft qui m’empêche de me passer complètement de Windows est Solidworks, mais pour le coup c'est parce que passer sur FreeCAD serait une tâche titanesque. Il me faudrait du temps pour me former, et beaucoup plus de temps pour convertir l'ensemble des pièces et assemblages réalisées sur ce soft depuis plus de 10 ans par moi et mon prédécesseur. Et si je suis le seul à le faire, ça va être compliqué niveau collaboration avec le reste de mon entreprise.

Mais ce truc à part, je n'utilise que des softs qui sont soit portés sur Linux, ou sur serveur, accessibles par le navigateur. Et avec le développement du cloud va  plutôt dans le sens de l'adoption de terminaux simples au sein des entreprises. Ça marche plutôt bien chez moi, le contrôle de nos équipements étant géré par un serveur, avec affichage déporté SSH d'une session utilisateur sur TX. Il n'y a que lorsqu'on lance du tratement de données qu'on utilise des stations de travail sous amphétamines.


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#35 Le 26/05/2020, à 18:51

aigla rossa

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Quelqu'un a une idée de la "valeur" de chacun de ces marchés (serveurs/ordis personnels?) pour savoir si Microsoft perd vraiment énormément.

En-dehors de Mac (sur PC) et linux (sur serveurs), je pense que Microsoft qui a été une société "novatrice" a été largement prise de vitesse par Google aussi sur le marché des tablettes, smartphones, et celui des applis "pompeuses d'informations commercialisables". Sans les forçages de mise à niveau vers windows 10 et l'ignorance du grand public qui la maintiennent, elle n'a peut-être plus grand-chose à vendre de vraiment nouveau. Pour le coup, c'est un monde que je suis très loin de connaitre... mais je me demande aussi quand on voit leurs problèmes de mises à jour et ce qu'est devenu skype, si les meilleurs salariés de ce monde-là ne sont pas déjà passés à la concurrence.

Je précise juste que c'est mon avis/hypothèse.

Hors ligne

#36 Le 26/05/2020, à 18:59

tuxmarc

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Salut blakesnake

En même temps, leurs parts de marché sont en baisse et je vois de plus en plus de personnes qui se tournent vers MacOS, ce qui se confirme par cette étude de marché (ginjfo). MS ne peut plus se reposer sur ses lauriers et sa situation de monopole. "Monopole" qu'elle n'a d'ailleurs que sur les pc personnels et stations de travail. Car côté serveurs, embarqué, mobiles, ils sont clairement à la ramasse.

Intéressant comme article.
On voit que la par d'Ubuntu n'est pas négligeable mais je m'interroge sur le chiffre des Linux (0,97%).
Quand on voit sur Distrowatch le classement et le nombre de distris, je me demande s'ils savent bien compter ?
Cela dit, quand je vois ce qui est en vente dans les magasins, micro$oft c'est toujours le rouleau compresseur pour refiler de la daube à la mère Michu !
J'ai la gerbe en voyant tous ces PC gâchés qui pourraient adopter notre Graal.

Pour les serveurs, dans une install party, annoncer la part des serveurs Linux dans le monde, ça accélère le bon choix smile

C'est vrai que la possibilité de quitter window$ est freinée par des logiciels professionnels qui n'existent qu'en version daube.
Un jour quand ma petite commune a claqué un pognon de dingue (comme dirait l'autre), j'ai regardé le prix des licences de logiciels dédiés aux communes. Tous ne marchent que sous w$ et pour les listes électorales, c'est 4 fois 600 € !!!!!!!!

Tranquilos notre "bonne" adminstration continue à favoriser ceux qui oublient de payer leurs vrais impôts.

Pour paraphraser Hamlet "il y a quelque chose de pourri ....."


Vive Richard Stalmann, Linus Torvalds, et tous les fondus de Linux.
De l'Ordinosaure fait à 90% de récup, à deux portables LDLC,  neufs sans système et une carte mère sans boitier, tous libres !!
Parrain Linux sur www.parrain-linux.com et www.parrains.linux.free.fr

Hors ligne

#37 Le 27/05/2020, à 15:03

JLK

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

tuxmarc a écrit :

C'est vrai que la possibilité de quitter window$ est freinée par des logiciels professionnels qui n'existent qu'en version daube.
Un jour quand ma petite commune a claqué un pognon de dingue (comme dirait l'autre), j'ai regardé le prix des licences de logiciels dédiés aux communes. Tous ne marchent que sous w$ et pour les listes électorales, c'est 4 fois 600 € !!!!!!!!

Je conseille de regarder ça à propos de la quantité pléthorique des distributions GNU/Linux, par Frederic Bezies. C'est cinglant et c'est courageux de sa part :
Les pitreries du libre, épisode 27 : le trop plein dans le monde du libre.

En ligne

#38 Le 27/05/2020, à 15:07

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Selon cette étude, si on ajoute les parts d'Ubuntu et de Linux (les autres distributions je suppose), on s'approche des 3% de parts de marché sur les desktops. ça commence à faire beaucoup de monde en valeur absolue.

Pour ce qui de l'utilisation de logiciels libres et en particulier de Linux sur les postes d'administration publique, il y a beaucoup de résistances à prendre en compte. Entre les responsables informatiques qui ne veulent pas faire de vagues et qui parfois sont totalement incompétents (j'ai des dizaines d'exemples en tête), les directeurs qui ne connaissent que Windows, la secrétaire qui est perdue parce que le bouton "imprimer"  s'est déplacé de 10 px sur la gauche, et le fait qu'on a tendance à plus facilement payer quand il s'agit de l'argent des autres... Bref, je doute qu'il y ai un changement de ce côté si il n'y a pas de réelle volonté de changer les choses du côté gouvernemental en passant par la loi.

Les gendarmes ont montré qu'une migration de masse était possible, avec 90% de leur parc sur GendBuntu, une version modifiée d'Ubuntu. Mais là on parle de militaires, qui ont un état d'esprit très différent des administrations civiles vis à vis des questions de sécurité nationale et de souveraineté numérique. Par contre je ne suis pas certain que cela permette de faire des économies directement. Toutefois, je préfère qu'on paie des développeurs pour adapter Linux aux administrations en France, que de payer MS à fonds perdus, et envoyer cet argent en Irlande.

Dernière modification par Blakesnake (Le 27/05/2020, à 15:27)


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#39 Le 27/05/2020, à 15:22

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

JLK a écrit :
tuxmarc a écrit :

C'est vrai que la possibilité de quitter window$ est freinée par des logiciels professionnels qui n'existent qu'en version daube.
Un jour quand ma petite commune a claqué un pognon de dingue (comme dirait l'autre), j'ai regardé le prix des licences de logiciels dédiés aux communes. Tous ne marchent que sous w$ et pour les listes électorales, c'est 4 fois 600 € !!!!!!!!

Je conseille de regarder ça à propos de la quantité pléthorique des distributions GNU/Linux, par Frederic Bezies. C'est cinglant et c'est courageux de sa part :
Les pitreries du libre, épisode 27 : le trop plein dans le monde du libre.

Je ne pense pas que le problème soit là. Il y a des centaines de distributions, mais seules 5 ou 6 sortent réellement du lot et on peut les diviser en 2 catégories: Debian / CentOS. Les autres ne comptent pas ou sont vraiment dédiées à des utilisations précises, et ne visent donc pas le grand public.


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#40 Le 28/05/2020, à 00:26

Zakhar

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

rogn... a écrit :

Sauf que LDLC ne propose pas de carte mère sans la licence w$ intégrée. Où alors j'ai loupé un épisode.

Tu en as loupé plusieurs !
Ça fait bien longtemps que LDLC propose des machines (sa propre marque par exemple) avec et sans O.S.
Quand Dell faisait ça il y a bien longtemps, tu ne pouvais pas comparer car les configurations Linux et W$ n'étaient pas les mêmes.
Chez LDLC, ce sont exactement les mêmes machines, hardware 100% identique, vendues avec W$ ou sans O.S., et ça fait une sérieuse économie de l'acheter sans O.S.
Le pourcentage de gain est d'autant plus énorme que tu achètes une machine d'entrée de gamme. Sur une machine "gamer" à 4000€... la différence devient négligeable en pourcentage.

Après, comme suggéré plus haut, il est probable que certains trichent et l'achètent "sans O.S." pour y coller un W$ piraté... ou font plus "légalement" en l'achetant sans O.S. pour y mettre un W$ étudiant ou enseignant à pas cher.

Aussi tu as le "configurateur PC" (plus récent) pour construire ton monstre de jeu. Là c'est pareil, l'O.S. est une option, tu peux ne pas en mettre du tout.

Dernière modification par Zakhar (Le 28/05/2020, à 00:27)


"A computer is like air conditioning: it becomes useless when you open windows." (Linus Torvald)

Hors ligne

#41 Le 28/05/2020, à 08:47

diesel

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Blakesnake a écrit :

Mais là on parle de militaires, qui ont un état d'esprit très différent des administrations civiles vis à vis des questions de sécurité nationale et de souveraineté numérique.

Ah, ah, ah, ah !, je me marre !

Amicalement.

Jean-Marie


Je déteste qu'on cherche à me faire passer pour un con, j'y arrive déjà très bien tout seul.
Le mort, il sait pas qu'il est mort ; c'est pour les autres que c'est dur.................... Pour les cons, c'est pareil.

Hors ligne

#42 Le 28/05/2020, à 11:11

tuxmarc

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Salut !

JLK a écrit :

Je conseille de regarder ça à propos de la quantité pléthorique des distributions GNU/Linux, par Frederic Bezies. C'est cinglant et c'est courageux de sa part :

Merci pour le lien, je ne savais pas que Tonton Fredo avait aussi créé ça.
Chacun voit midi à sa porte, perso la pléthore de distris et d'environnements ne me dérange pas, on peut papillonner et trouver son bonheur.
Mais c'est vrai que quand on a persuadé un pote de passer à Linux, c'est des fois difficile de trouver la distri qui lui fera vraiment plaisir. Je table sur Ubuntu avec un bureau compatible avec les muscles de la bécane.

blakesnake a écrit :

Entre les responsables informatiques qui ne veulent pas faire de vagues et qui parfois sont totalement incompétents (j'ai des dizaines d'exemples en tête), les directeurs qui ne connaissent que Windows,

On dirait que tu as lu le bouquin de Roberto Di Cosmo.
Quand je l'ai lu, moi qui croyait bêtement qu'il n'y avait que deux trucs pour faire tourner un PC, toutes affaires cessantes, il a fallu que je découvre Linux et je n'ai rien regretté smile

Bref, je doute qu'il y ai un changement de ce côté si il n'y a pas de réelle volonté de changer les choses du côté gouvernemental en passant par la loi.

Il existe la circulaire Ayrault qui incite l'administration à passer au Libre, hélas sans bonnes conséquences.
Pire notre ancienne ministre de l'éducation a signé un contrat de dupes avec M$ en leur livrant sur un plateau des centaines de milliers de mômes. 13 millions d'€ payés par M$, une paille dans leurs revenus et le super placement !

Les gendarmes ont montré qu'une migration de masse était possible, avec 90% de leur parc sur GendBuntu, une version modifiée d'Ubuntu. Mais là on parle de militaires, qui ont un état d'esprit très différent des administrations civiles vis à vis des questions de sécurité nationale et de souveraineté numérique. Par contre je ne suis pas certain que cela permette de faire des économies directement. Toutefois, je préfère qu'on paie des développeurs pour adapter Linux aux administrations en France, que de payer MS à fonds perdus, et envoyer cet argent en Irlande.

Il y a déjà eu l'économie des licences et j'avais lu dans l'intervention d'un gendarme sur ce forum qu'ils développent en interne.
+1 pour les impôts !

diesel a écrit :

Blakesnake a écrit :

    Mais là on parle de militaires, qui ont un état d'esprit très différent des administrations civiles vis à vis des questions de sécurité nationale et de souveraineté numérique.

Ah, ah, ah, ah !, je me marre !

Tu as des infos ?
Tu peux nous en faire profiter stp ?


Vive Richard Stalmann, Linus Torvalds, et tous les fondus de Linux.
De l'Ordinosaure fait à 90% de récup, à deux portables LDLC,  neufs sans système et une carte mère sans boitier, tous libres !!
Parrain Linux sur www.parrain-linux.com et www.parrains.linux.free.fr

Hors ligne

#43 Le 28/05/2020, à 20:49

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

diesel a écrit :
Blakesnake a écrit :

Mais là on parle de militaires, qui ont un état d'esprit très différent des administrations civiles vis à vis des questions de sécurité nationale et de souveraineté numérique.

Ah, ah, ah, ah !, je me marre !

Amicalement.

Jean-Marie

Je pense que tu fais référence au contrat Open Bar signé entre le ministère de la défense et M$. Mais ce genre de contrat à 9 chiffres (120 millions d'euros en 2016 pour 4 ans), n'est pas négocié par des militaires, mais des civils de la défense (souvent énarques ou sciences-pipo, du même niveau en informatique qu'un utilisateur lambda). Ça fait une grosse différence. La gendarmerie étant indépendante au niveau de son infrastructure, ils ont pu faire ce qu'ils voulaient.

tuxmarc a écrit :

On dirait que tu as lu le bouquin de Roberto Di Cosmo.

Oui, mais c'était il y a plus de 20 ans, et mes souvenirs sont un peu flous. Mais je me souviens que c'est après l'avoir lu que j'ai commencé à utiliser StarOffice puis OpenOffice. C'est comme ça que j'ai commencé à passer doucement au logiciel libre et que j'ai réellement migré en 2006 avec la première LTS d'Ubuntu.


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#44 Le 29/05/2020, à 13:21

Zakhar

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Blakesnake a écrit :
tuxmarc a écrit :

On dirait que tu as lu le bouquin de Roberto Di Cosmo.

Oui, mais c'était il y a plus de 20 ans, et mes souvenirs sont un peu flous. Mais je me souviens que c'est après l'avoir lu que j'ai commencé à utiliser StarOffice puis OpenOffice. C'est comme ça que j'ai commencé à passer doucement au logiciel libre et que j'ai réellement migré en 2006 avec la première LTS d'Ubuntu.

Intéressant... je ne l'avais jamais lu.

Il date maintenant. Le monopole s'est amoindri laissant la place au duopole (à peine "moins pire") Google/Apple. D'ailleurs le bug  #1 a été fermé par Mark.

Aussi on voit bien que M$ est en déconfiture. J'aime bien le passage où l'auteur cite les voies de développement : l'audiovisuel ==> raté Youtube a pris la place, la téléphonie mobile ==> raté c'est iOS et Android !..
Il ne reste donc à M$ que son marché "historique" : les PC, qui sont maintenant de plus en plus synonyme de "entreprise" car à part quelques "gamers" à la maison tout cela a été remplacé par des appareils mobiles.

Alors maintenant il y a la tentative de "diversification" vers le Cloud, mais là ça pose problème, on parle davantage de serveurs. Or dans les serveurs, la messe est dite, c'est Linux !.. D'où les tentatives désespérées de nous faire croire que M$ aime Linux maintenant. lol tongue

D'ailleurs, et la question est sérieuse mais personne ne m'a jamais répondu factuellement : quel est la plus-value d'avoir un serveur Linux sur une VM dont le host est W$ sur Azure ?.. A moins que vous m'affirmiez que dans la plupart des cas c'est bien du "bare metal" et que les instances Linux sur Azure sont bien du "natif Linux"... et non pas une VM dans un hyperviseur W$ ?

Dernière modification par Zakhar (Le 29/05/2020, à 13:25)


"A computer is like air conditioning: it becomes useless when you open windows." (Linus Torvald)

Hors ligne

#45 Le 29/05/2020, à 21:48

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Zakhar a écrit :

Intéressant... je ne l'avais jamais lu.

Il date maintenant. Le monopole s'est amoindri laissant la place au duopole (à peine "moins pire") Google/Apple. D'ailleurs le bug  #1 a été fermé par Mark.

Aussi on voit bien que M$ est en déconfiture. J'aime bien le passage où l'auteur cite les voies de développement : l'audiovisuel ==> raté Youtube a pris la place, la téléphonie mobile ==> raté c'est iOS et Android !..
Il ne reste donc à M$ que son marché "historique" : les PC, qui sont maintenant de plus en plus synonyme de "entreprise" car à part quelques "gamers" à la maison tout cela a été remplacé par des appareils mobiles.

Alors maintenant il y a la tentative de "diversification" vers le Cloud, mais là ça pose problème, on parle davantage de serveurs. Or dans les serveurs, la messe est dite, c'est Linux !.. D'où les tentatives désespérées de nous faire croire que M$ aime Linux maintenant. lol tongue

D'ailleurs, et la question est sérieuse mais personne ne m'a jamais répondu factuellement : quel est la plus-value d'avoir un serveur Linux sur une VM dont le host est W$ sur Azure ?.. A moins que vous m'affirmiez que dans la plupart des cas c'est bien du "bare metal" et que les instances Linux sur Azure sont bien du "natif Linux"... et non pas une VM dans un hyperviseur W$ ?

Je n'ai jamais vraiment compris ce qu'est Azure au final. un OS spécialisé pour la virtualisation ? Une couche applicative cloud pour Windows Server ? Si quelqu'un peut nous éclairer à ce sujet...

C'est justement parce que M$ s'est banané partout en dehors du PC que je pense qu'ils n'ont plus vraiment d'intérêt à développer Windows. Et ça ne va pas aller en s'améliorant. ChromeOS semble avoir du succès chez les étudiants, et les entreprises abandonnent peu à peu les clients lourds pour le travail de gestion (compta, paye, GMAO...). Il est bien plus simple pour elles de partir sur des serveurs hébergeant des clients virtualisés et verrouillés auquel les utilisateurs accèdent par des TX. Moins de risques de failles dues à une mauvaise manip sur le PC du collaborateur, MAJ simplifiées, parc homogène, économies sur les terminaux... Les avantages sont nombreux, et pour beaucoup d'utilisateurs, ça ne changerait rien à l'usage puisque beaucoup de softs métiers passent par les navigateurs. Pas besoin d'une grosse config pour ça.

Pour les anecdotes sur les services IT, ma femme a pris en 2015 la tête d'un service préfectoral en charge du logement social. Elle a vu entre autres:

- Les comptables sortir les calculettes de leur bureau pour faire des additions de cellules sur Excel. (Quand elle leur a montré la fonction SOMME, elle est passé immédiatement au statut de dieu vivant)
- Les secrétaires imprimer des documents pour ensuite les scanner en PDF et détruire les originaux immédiatement à la broyeuse.
- Des agents stockant tous leurs documents sur des disques locaux (sans RAID) parce que c'est plus simple, et merde pour les autres. Et que pour partager, on envoie des mails. Évidemment aucune gestion de version de document.
- Un serveur mail qui en 2015 n'accordait que 5Mo de stockage par utilisateur, avec un accès seulement web qui plantait la moitié du temps (Mélanie2 pour les connaisseurs).
- La préfecture est divisée entre 2 bâtiments. Mais impossible d'avoir un  réseau commun, car "il faut poser un câble sous la route."
- Impossible de mettre à jour Adobe Flash (et on ne sait même pas pourquoi il a été installé)
- Des transferts de documents entre sites avec des disquettes (il parait que c'est plus sécurisé que les clés USB. En même temps, qui a encore un lecteur de disquettes opérationnel ?)
- L'accès internet de l'ensemble du bâtiment ou travaille une centaine de personnes, géré par une Livebox (et à l'époque en ADSL).

Y'a des fois ou je me demande comment la fonction publique arrive à fonctionner dans ces conditions.

Dernière modification par Blakesnake (Le 29/05/2020, à 21:53)


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne

#46 Le 30/05/2020, à 00:14

diesel

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Blakesnake a écrit :
diesel a écrit :
Blakesnake a écrit :

Mais là on parle de militaires, qui ont un état d'esprit très différent des administrations civiles vis à vis des questions de sécurité nationale et de souveraineté numérique.

Ah, ah, ah, ah !, je me marre !

Amicalement.

Jean-Marie

Je pense que tu fais référence au contrat Open Bar signé entre le ministère de la défense et M$. Mais ce genre de contrat à 9 chiffres (120 millions d'euros en 2016 pour 4 ans), n'est pas négocié par des militaires, mais des civils de la défense (souvent énarques ou sciences-pipo, du même niveau en informatique qu'un utilisateur lambda). Ça fait une grosse différence. La gendarmerie étant indépendante au niveau de son infrastructure, ils ont pu faire ce qu'ils voulaient.

Tu connais quoi du ministère de la défense ?

Amicalement.

Jean-Marie


Je déteste qu'on cherche à me faire passer pour un con, j'y arrive déjà très bien tout seul.
Le mort, il sait pas qu'il est mort ; c'est pour les autres que c'est dur.................... Pour les cons, c'est pareil.

Hors ligne

#47 Le 30/05/2020, à 01:51

JLK

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

diesel a écrit :
Blakesnake a écrit :
diesel a écrit :

Ah, ah, ah, ah !, je me marre !

Amicalement.

Jean-Marie

Je pense que tu fais référence au contrat Open Bar signé entre le ministère de la défense et M$. Mais ce genre de contrat à 9 chiffres (120 millions d'euros en 2016 pour 4 ans), n'est pas négocié par des militaires, mais des civils de la défense (souvent énarques ou sciences-pipo, du même niveau en informatique qu'un utilisateur lambda). Ça fait une grosse différence. La gendarmerie étant indépendante au niveau de son infrastructure, ils ont pu faire ce qu'ils voulaient.

Tu connais quoi du ministère de la défense ?

Amicalement.

Jean-Marie

Un accès open bar... tongue

En ligne

#48 Le 30/05/2020, à 15:17

Zakhar

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Blakesnake a écrit :

Je n'ai jamais vraiment compris ce qu'est Azure au final. un OS spécialisé pour la virtualisation ? Une couche applicative cloud pour Windows Server ? Si quelqu'un peut nous éclairer à ce sujet...

Un "cloud pour Windows Server" ça ferait du sens, mais c'est pas avec ça qu'ils préparent l'avenir !..

Donc on se pose toujours des questions sur les machines Linux sur cette offre et personne ne nous éclaire... c'est sans doute que M$ lui-même garde le plus grand secret ?


"A computer is like air conditioning: it becomes useless when you open windows." (Linus Torvald)

Hors ligne

#49 Le 30/05/2020, à 16:28

tuxmarc

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

Salut !

Blakesnake a écrit :

Pour les anecdotes sur les services IT, ma femme a pris en 2015 la tête d'un service préfectoral en charge du logement social. Elle a vu entre autres:

- Les comptables sortir les calculettes de leur bureau pour faire des additions de cellules sur Excel. (Quand elle leur a montré la fonction SOMME, elle est passé immédiatement au statut de dieu vivant)
- Les secrétaires imprimer des documents pour ensuite les scanner en PDF et détruire les originaux immédiatement à la broyeuse.
- Des agents stockant tous leurs documents sur des disques locaux (sans RAID) parce que c'est plus simple, et merde pour les autres. Et que pour partager, on envoie des mails. Évidemment aucune gestion de version de document.
- Un serveur mail qui en 2015 n'accordait que 5Mo de stockage par utilisateur, avec un accès seulement web qui plantait la moitié du temps (Mélanie2 pour les connaisseurs).
- La préfecture est divisée entre 2 bâtiments. Mais impossible d'avoir un  réseau commun, car "il faut poser un câble sous la route."
- Impossible de mettre à jour Adobe Flash (et on ne sait même pas pourquoi il a été installé)
- Des transferts de documents entre sites avec des disquettes (il parait que c'est plus sécurisé que les clés USB. En même temps, qui a encore un lecteur de disquettes opérationnel ?)
- L'accès internet de l'ensemble du bâtiment ou travaille une centaine de personnes, géré par une Livebox (et à l'époque en ADSL).

Y'a des fois ou je me demande comment la fonction publique arrive à fonctionner dans ces conditions.

Application du premier principe Shadok : pourquoi faire simple alors qu'on peut faire compliqué lol lol lol
Le plus fabuleux, c'est que ça arrive encore à fonctionner !

Au boulot, j'en ai vu qui se servaient d'excel pour faire du traitement de texte et qui au lieu de centrer un paragraphe ajoutaient des espaces.
Je m'étais fait une feuille de style de fax en veillant bien que les caractères soient lisibles après que le message soit parti au bout du monde et revienne annoté, ça marchait impec' .
Un jour le directeur financier a pondu un modèle de fax obligatoire où les caractères étaient du Times roman de 10 roll
On nous a dit : c'est obligatoire !! C'est ça Coco !
Ceux qui s'en servaient s'étonnaient de recevoir un fax où ça expliquait qu'on ne pouvait rien lire lol

Bien heureux de jouir de ma retraite et de me délecter de Linux à 100% smile


Vive Richard Stalmann, Linus Torvalds, et tous les fondus de Linux.
De l'Ordinosaure fait à 90% de récup, à deux portables LDLC,  neufs sans système et une carte mère sans boitier, tous libres !!
Parrain Linux sur www.parrain-linux.com et www.parrains.linux.free.fr

Hors ligne

#50 Le 30/05/2020, à 23:35

Blakesnake

Re : Le prochain Windows sera t'il un Linux ?

diesel a écrit :
Blakesnake a écrit :
diesel a écrit :

Ah, ah, ah, ah !, je me marre !

Amicalement.

Jean-Marie

Je pense que tu fais référence au contrat Open Bar signé entre le ministère de la défense et M$. Mais ce genre de contrat à 9 chiffres (120 millions d'euros en 2016 pour 4 ans), n'est pas négocié par des militaires, mais des civils de la défense (souvent énarques ou sciences-pipo, du même niveau en informatique qu'un utilisateur lambda). Ça fait une grosse différence. La gendarmerie étant indépendante au niveau de son infrastructure, ils ont pu faire ce qu'ils voulaient.

Tu connais quoi du ministère de la défense ?

Amicalement.

Jean-Marie

Bonjour Jean-Marie,

5 ans comme sous officier dans un régiment de transmissions. Et mon épouse est une habituée des ministères après avoir fait Sciences-Po.

Amicalement

blakesnake


Blakesnake, le laborantin fou

Hors ligne